Notre arrivée à Gili Air

Les calèches nous déposent devant la Yahuuut Homestay. Nous avons réservé deux bungalows de type sasak. La famille indonésienne qui nous reçoit est très sympathique. Nous traversons leur cour où trône un joyeux bric à brac, et nous nous demandons un instant si l’on ne s’est pas trompés d’adresse. On arrive dans un jardin poussiéreux où poussent quelques jolis arbres et des sansevierias, également appelés langues de bellemère. Les bungalows sont simples mais spacieux.

DSCN3709

Notre bungalow

DSCN3710

Le bungalow de Théophile

Nous apprécions la terrasse, la hauteur sous-plafond de notre chambre, le matelas confortable, la salle de bains en plein air et la tranquillité du lieu. La Yahuuut Homestay se trouve en plein coeur de l’île (marqueur bleu ciel sur la carte ci-dessous) loin de l’agitation du port dans le sud de Gili Air. La plage la plus proche se situe à 10mn à pied… Et il se trouve qu’on adore ce coin de plage réputé pour ses tortues.

gili air homestaySeuls les vélos, les trottinettes électriques et les charrettes sont autorisés sur ce bout de paradis. Ce matin, nous voyons défiler des petits écoliers et des mamans en vélo. La vie est très paisible ici, seuls les poules et les coqs troublent le silence.

DSCN3698

Pour ce premier matin, nous prenons un petit-déjeuner tardif – vers 9h30 : jus de fruit frais (le jus de mangue est délicieux), café (par contre, là, c’est du jus de chaussette) ou thé, banana pancake. C’est une belle journée qui s’annonce, et nous décidons de louer des vélos pour la journée. La plupart des chemins sont bétonnés, ce qui rend la balade agréable. Par contre, toute la partie nord-ouest offre uniquement des sentiers de sable, et il faut continuer à pied avec le vélo.

DSCN3683

Nous faisons un premier arrêt quelques heures plus tard dans un joli bar/resto face à la mer, Le Cirque. Le lieu semble très prisé des touristes, surtout des Français. Un rapide coup d’oeil autour de moi me suffit pour comprendre que l’ambiance ne va pas spécialement nous plaire. Pourquoi les gens ici prennent-ils un air aussi affecté alors qu’ils ont devant eux un paysage sublime ? Théophile a le même sentiment et nous demande pourquoi on s’est arrêté là ? Je lui fais alors remarquer que l’endroit est très chouette au niveau déco. Il n’est pas convaincu. Nous passons commande et là… d’un coup, il retrouve le sourire.

DSCN3655

Milkshake fraise banane

DSCN3657

Burger accompagné de frites croustillantes

DSCN3656

Fleur de frangipanier plantée dans un morceau de concombre

DSCN3658

Carpaccio de thon à la mangue et petits légumes parsemé de coco râpé

C’est un pur délice pour nous trois, et aucun de nous ne regrette finalement ce choix de resto.

Le temps passe et il est temps de reprendre la route… Le soleil est plus bas, c’est moins dur de pédaler. Nous faisons des haltes sur différentes plages. Je m’émerveille à chaque fois. J’adore les bateaux de couleurs.

DSCN3653 DSCN3670

DSCN3666DSCN3667

Le soleil se couche déjà et l’on songe sérieusement à prendre le chemin du retour. Les moustiques commencent à tournoyer autour de nos mollets. La route sera plus longue que prévu à cause du sable. Théophile et moi râlons de nous enliser, nous continuerons à pied. Je remarque que des filaos bordent la partie sauvage de l’île.

DSCN3697

Il est probablement 18h (nous vivons sans heure). Nous assistons à des couchers de soleil de toute beauté.

DSCN3696 DSCN3695 DSCN3665 DSCN3661

DSCN3701 DSCN3702

Il fait nuit lorsque nous tournons la clé dans la serrure du bungalow. Une bonne douche s’impose et nous la prendrons dans le noir pour éviter d’être dévorés par les moustiques. Théophile est fatigué et n’a plus envie de sortir. Thierry et moi le laissons se reposer et partons à la découverte de nouveaux endroits. On se laisse tenter par un resto qui propose de bons plats locaux. On grimpe l’escalier de meunier pour accéder à la mezzanine. Là-haut, les tables sont basses et l’on se vautre sur des coussins. Quel bonheur ! On commence vraiment à apprécier la vie à Gili Air.

2 Thoughts on “Notre arrivée à Gili Air

  1. On va mettre ça sur le dos de la fatigue Vali ! ….mais quelle surprise de voir une énorme faute à la 4e ligne de ton 1er paragraphe !!!! Non ! Pas toi …..lol
    Allez je te laisse trouver. ….;)
    Sinon tout est très beau à Gilli Air : bungalows, fleurs, paysages, plages, vélos, plats et boissons. ….ah oui et les bateaux colorés bien sûr !
    Profitez bien de votre séjour et attention aux moustiques. ……Bisous

    • Merci Joan, j’ai trouvé ma correctrice :) Merci de ton oeil avisé !!! si tu vois d’autres coquilles, préviens-moi ! Bisous. Et merci de nous suivre !!! C’est génial d’avoir tes commentaires :)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *