Notre arrivée à Gili Meno

DSCN4020

Nous prévoyons de passer 5 nuits à Gili Meno. Depuis notre arrivée, je suis dans l’émerveillement le plus total. Les plages près du sanctuaire des tortues (sud-est) sont grandes et belles. Je ne me lasse pas de regarder les couleurs de l’océan qui changent avec l’intensité de la lumière. Une large bande turquoise précède le bleu intense des eaux profondes. Cette délimitation de couleurs est due à une énorme falaise sous-marine. Thierry parle souvent de ce phénomène naturel et des sensations étranges qu’il a ressenties lors de ses sorties snorkeling. Il me raconte qu’il est très impressionné par le côté abrupte de la falaise et que se jeter dans les eaux bleu marine équivaut un peu à un saut dans le vide les yeux fermés, sauf que, dans la mer, il se sent porté par une masse d’eau gigantesque. Le vertige n’est pas visuel, mais il est « perçu » par le corps à travers l’immensité de l’eau qui l’entoure. Thierry se dit aussi attiré par ce « vide » sous-marin où viennent s’entrechoquer des petits poissons électriques. Les bruits de ce monde sous-marin (Est-ce le chant des sirènes ?) l’intrigue énormément comme s’ils étaient un appel vers un monde inconnu.

IMG_0587

La bande turquoise et les eaux profondes outremer

IMG_0590

La plage près du sanctuaire des tortues

Côté terre, l’île est à mon avis plus sauvage et plus calme que Gili Air. J’apprécie la quiétude et la magie des lieux. Les grands arbres qui bordent les chemins sablonneux nous souhaitent la bienvenue et nous protégent des rayons ardents du soleil. Ce petit paradis m’a touchée par sa beauté simple sans artifices. Ici je me sens libre.

DSCN3937

L’ombre bienvenue des arbres

IMG_0575

Retour de pêche, du thon frais

La homestay où nous louons les deux bungalows s’appelle Turtle Gili Meno Bungalows. Nous apprenons que son propriétaire s’appelle Bolong et qu’il a créé le sanctuaire de tortues de Gili Meno il y a 15 ans. Son objectif principal est de fournir un environnement sûr pour l’éclosion des oeufs et aussi des soins aux bébés tortues pendant 8 mois. Son autre objectif est de sensibiliser le plus grand nombre, car il n’y a pas si longtemps les œufs de tortue étaient consommés par la population locale sasak. Les bébés tortues du sanctuaire sont nourris avec du poisson cru toutes les deux heures, du lever au coucher du soleil. Ils évoluent dans des réservoirs peu profonds remplis d’eau de mer changée deux fois par jour. Le sanctuaire abrite actuellement une centaine de tortues. Les dons des visiteurs permettront peut-être l’expansion du projet, à savoir la construction de nouveaux bassins.

DSCN3909

Notre bungalow

DSCN3933

Les tortues du sanctuaire

DSCN3934

Bébés nageurs

Cliquez sur le lien suivant pour voir la petite vidéo : Bébé tortue

DSCN3932

La plage est immense et belle.

Demain, nous partons à la découverte de l’île en bateau. C’est une sortie de 2 heures organisée par M. Boulong pour voir les tortues de mer. Comme le bateau a un fond transparent, je pourrai peut-être prendre de belles photos. (Mon appareil n’est pas waterproof.) Les plongées snorkeling sont aussi au programme. Quelque chose me dit que ce sera probablement un grand moment que nous ne serons pas prêts d’oublier…

2 Thoughts on “Notre arrivée à Gili Meno

  1. De toute beauté ces plages ! Il n’y a pas de requins ??

    • Joan, il y a des requins mais ils sont inoffensifs. Je crois que ce sont les requins bleus ? Mais nous n’en avons pas vu… brrr !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *