Au revoir Nallathannyia, bonjour Mount Lavinia (Colombo)

Le 4 mai, ça y est… Nous repartons sur les routes. Dans un peu moins d’une semaine, notre visa va expirer et nous voulons absolument voir à quoi ressemble Colombo avant de quitter le Sri Lanka pour le Vietnam. Terence nous aide à transporter les valises dans le taxi. Terence est vraiment une personne qui a beaucoup de tact, de délicatesse, d’éducation, bref… il a été l’atout charme de la guesthouse (Mango Tree Holiday Bungalow). Sans lui, cette petite maison serait sans âme… c’est certain. Pendant notre séjour, il nous a raconté que la maison appartenait autrefois à sa grand-mère. Aujourd’hui, il se plie en quatre pour la transformer en une guesthouse plus conforme aux standards européens.

IMG_6003Nous avons passé un séjour inoubliable ici, et nous quittons Terence un peu comme on quitte une personne de la famille. Il a même pensé à nous préparer des sandwichs pour la route. C’est adorable.

IMG_6000Nous faisons une dernière photo souvenir juste quelques minutes avant de monter en voiture.

IMG_6010IMG_5999IMG_5998Nous disons au revoir à cette région que nous avons tant appréciée. Pas trop touristique et tellement authentique, elle a apporté à notre voyage une sacrée bouffée d’oxygène. Alors que nous traversons les derniers champs de thé, nous saluons quelques cueilleuses de thé faisant la queue pour la pesée.

IMG_6011IMG_6013Il fait encore frais dans la montagne, mais nous savons que la température va vite monter au fur et à mesure que nous allons nous approcher de Colombo. La veille, j’ai réservé un hôtel à Mount Lavinia, une station balnéaire au sud de Colombo. Nous avons très envie de nous retrouver au bord de la mer, sans doute pour ne pas souffrir de la chaleur de la ville.

Capture10Quand on pense que Colombo a été dominée par les Portugais, puis par les Hollandais et enfin par les Britanniques, on se dit qu’il doit y avoir un sacré patrimoine historique.  Sur la Galle Road, nous apercevons une église plutôt singulière. Le presbytère Saint Andrew’s Scots Kirk date du 19ème siècle et témoigne de la présence écossaise à Colombo.IMG_6040Notre chauffeur s’engage dans un quartier résidentiel et ralentit devant chaque villa à la recherche de notre hôtel, The villa in Lavinia. Après quatre heures de route, je pense que tout le monde est content d’être arrivés. Nous faisons rouler les valises jusqu’à l’accueil. La maison est bien tenue et joliment décorée, c’est une bonne surprise. On nous indique que la plage est à une centaine de mètres et qu’il faut traverser une voie ferrée pour y accéder. C’est original, non ? Bien entendu, il faudra bien regarder à droite puis à gauche avant de traverser, car il n’y a aucune barrière et le train passe régulièrement. En ce qui concerne la restauration, la plupart des restaurants sont également sur la plage, il faudra donc traverser les rails dès ce soir. Tout un programme ! En attendant, nous découvrons notre chambre familiale qui s’ouvre sur une terrasse aménagée avec un salon de jardin et deux bains de soleil. C’est agréable de terminer son séjour dans le confort, surtout après avoir crapahuté en montagne.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *