Notre arrivée à Kampot

Nous marchons le long du fleuve aux eaux saumâtres. Sur l’autre rive, on aperçoit des maisons en bois de teck sur pilotis, et devant nous se dresse le mont Bokor où se trouverait un casino en ruine. DSCN5300

IMG_0111 IMG_0107La ville n’est pas captivante, même si elle a le charme des vieilles cités coloniales. Les façades décrépies se font face, tandis que les trottoirs sont jonchés de détritus, parfois répandus autour de quelques chiens affamés.

IMG_0138IMG_0124 IMG_0122 IMG_0117Il fait lourd et humide, mon visage est trempé. J’ai chaud avec mon chapeau. J’aimerais bien prendre un verre, mais les cafés sont peu engageants. Finalement, c’est dans le quartier du vieux marché (old market) que nous trouvons notre « bonheur », un tout petit bar à fruits où j’aperçois la tête de 12kg de notre roi préféré : Jayvarman VII. Quelle coïncidence tout de même ! Je commande un jus frais composé d’orange, de mangue et de gingembre. (Le mélange est délicieux.) Thierry, lui, préfère un smoothie ananas-menthe. En face, un vieil homme européen nous regarde du balcon d’une guesthouse, puis s’attarde sur la circulation du quartier. Il a les cheveux tirés en queue de cheval d’où pendouillent de très longues dreadlocks dans un état lamentable.

Nous rentrons à l’hôtel en empruntant la promenade en dalles de terre cuite. Théophile a probablement fini ses cours et nous allons pouvoir ressortir ensemble. Je propose de prendre un tuk-tuk pour traverser le nouveau pont (new bridge) et aller de l’autre côté du fleuve. Lors de mes recherches sur Internet, j’ai repéré un petit resto local au bord de l’eau. IMG_0220 IMG_0149 IMG_0148

Après quelques kilomètres, le chauffeur s’arrête devant une entrée menant  à un jardin. Nous le traversons, Théophile me souffle à l’oreille qu’il espère que je ne me suis pas trompée… (Oui, il me met la pression !) On arrive devant une grande terrasse qui surplombe le fleuve, c’est planant ! IMG_0169 IMG_0168 IMG_0188 IMG_0192IMG_0171DSCN5365DSCN5377 Dans ce cadre beau et sauvage, nous nous sentons au bout du monde… Et pourtant, nous pensons aux amis qui – les connaissant – auraient adoré être ici avec nous. L’endroit est très relaxant, et le personnel du restaurant, adorable. Les plats que la jeune femme nous sert sont en plus délicieux. Nous reviendrons, c’est sûr !

IMG_0167Une bonne adresse comme le Samon’s Village se partage. Donc pour tous ceux qui aiment la nature, l’exotisme et la cuisine cambodgienne, n’oubliez pas cette adresse  !

DSCN5379 DSCN5380

2 Thoughts on “Notre arrivée à Kampot

  1. Patrice on décembre 17, 2014 at 9:29 said:

    Je refais un essai pour te laisser un message
    Oui un très bel endroit en effet qui m’aurait fait très plaisir de partager avec vous de s’installer sur cette terrasse et de contempler ce fleuve je vous envie bien sûre bisous

    • Je suis en train de partager des infos sur mes trois adresses coup de coeur à Kep :) Je pense que tu aurais aimé faire un trek dans le parc national, et faire cette virée scooter dans la campagne au milieu des rizières… bisous mon Patou

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *