Notre arrivée à Kuala Lumpur

C’est la fin de l’été, nous réservons un vol Paris-Kuala Lumpur avec un départ le 26 septembre 2014 et un retour le 2 juillet 2015. Une fois la validation des billets reçue, je commence à chercher un appartement sur le site airbnb.fr. A Kuala Lumpur, le choix est très vaste, et les locations meublées sont plutôt modernes et confortables. Notre choix se porte sur un appartement lumineux et spacieux. Après avoir échangé quelques emails avec la propriétaire, je réserve 11 nuits. Il nous reste plus qu’à boucler les valises… et à embrasser nos amis de l’île Verte.

Le jour du départ, nous nous levons tôt. La nuit a été courte, à 4h j’étais réveillée, des impatiences dans les jambes. Pressée de partir ? Probablement. Pour nous éviter les embouteillages du matin, Stéphane – notre ami passeur – nous fait traverser le petit bras de Seine bien avant l’heure officielle. Guillaume est également présent ce matin-là… « Les véritables amis sont toujours là quand on a besoin d’eux », nous pouvons aujourd’hui dire qu’aucun de nos amis ne nous a fait défaut. Très élégant dans un complet gris perle, Guillaume nous emmène à l’aéroport Charles de Gaulle. Dans la voiture, Théophile fait des imitations et change sa voix, je ris aux éclats. Le soleil rougeoie déjà dans le ciel matinal. Le paysage défile. C’est beau.

A l’aéroport, nous nous dirigeons vers le comptoir de Emirates pour enregistrer nos bagages. L’hôtesse fronce les sourcils, nous regarde et dit : « Je crains que vous rencontriez un problème à votre arrivée à Kuala Lumpur. Votre retour est en juillet 2015, et il est probable qu’on vous demande un billet de continuation, car le visa est de 3 mois en Malaisie. » Elle prend le téléphone et appelle une collègue qui arrive presque de suite. L’hôtesse lui montre le billet en lui donnant des explications. Nous sommes concentrés sur les mimiques de cette autre personne qui sourit et secoue légèrement la tête. Enfin, elle nous regarde et nous annonce qu’il n’y a pas de problème, que c’est possible. Ouf.

L’A380, c’est un rêve. Théophile et moi, trop occupés à passer en revue les films qu’on aimerait visionner, n’avons pas remarqué que l’avion avait décollé. Ce n’est pas une blague : Théophile me demande « Maman, on est dans le ciel, là ? On a décollé ? » Et moi, j’ai dû vérifier par le hublot…

DSCN2898

Nous atterrissons à Kuala Lumpur (KL, pour les intimes) le samedi matin. Pour prendre un taxi, il faut d’abord se présenter à un comptoir qui se trouve à la sortie de l’aéroport. Les taxis ont tous un « meter ». Donc pas d’embrouille. Le nôtre est vraiment très sympathique. Il se propose même d’appeler pour nous, Ros, la propriétaire de l’appartement. Nous arrivons après environ une heure de trajet devant un grand immeuble aux larges portes de verre. Le taxi nous aide à descendre les valises, et Ros nous accueille gentiment. Elle tient dans ses bras son dernier bébé, Anna, 11 mois. Ros est très sympathique et nous met à l’aise tout de suite. Nous la suivons jusqu’à l’appartement, après avoir traversé une galerie commerciale (le ground de l’immeuble), pris un premier ascenseur jusqu’au 2ème étage, passé un contrôle (des gardiens surveillent les allers et venues de tous les résidents 24h/24), vu la longue piscine du 2ème étage, repris un ascenseur jusqu’à l’étage 3A. Elle ouvre une grille et nous donne les clés… – à ce moment-là, je me dis « ouh là la, je me suis plantée… c’est quoi cette prison ? » – puis ouvre la porte de la location. Le ménage n’a pas été fait… mais les lits ont été changés. Après l’avoir remerciée, nous nous écroulons de fatigue. Dans l’après-midi, je me lève la première, et je prends quelques clichés. Ros est passée pendant que nous dormions et a rempli le frigo, et une corbeille de fruits trône même sur le milieu de la table : petites bananes, fruit du dragon, pommes-poires d’Asie. Quel accueil, quelle gentillesse. Je prends un seau d’eau avec du détergent et je lave les sols et les sanitaires. Curieusement, cela ne me dérange pas.

STA_9746Le lendemain, nous prenons le métro aérien pour aller visiter le quartier chinois, le Chinatown. Il se trouve à quelques stations de l’appartement. Si vous regardez le plan du LRT (métro) : nous sommes sur la ligne rose, station Asia Jaya. Pour accéder au Chinatown, il faut descendre à la station Pasar Seni. Dans les stations, on doit acheter des jetons bleus (pas de tickets comme à Paris) après avoir préalablement choisi sa destination sur un écran tactile. On pose le jeton sur une petite borne et les barrières s’ouvrent. Une fois arrivés à la station de destination, ce même jeton que l’on garde durant le voyage sera glissé dans une fente prévue sur la borne de sortie pour actionner l’ouverture des barrières et sortir.

 

Voici le plan du métro aérien, le LRT.

 

Plan-du-LRT.png
Dans le métro, les regards sont soit indifférents soit bienveillants. Je suis si heureuse d’être là que mon sourire ne s’efface pas. Du coup, je croise des visages eux aussi souriants. Le métro est propre et climatisé. Thierry et Théophile dépassent largement les têtes dans le métro. Et moi, je suis une girafe par rapport à certaines femmes. A la question « quelles sont tes premières impression sur KL ? », je répondrais que je suis agréablement surprise. J’avais lu des articles pas vraiment encourageants, donc je m’attendais à une ville irrespirable. Sur la route de l’aéroport, j’ai d’abord été étonnée de voir une végétation luxuriante, des forêts de palmiers, et aussi par le fait qu’il y ait des maisons aux tuiles rouge-marron. Je m’attendais à une mégalopole polluée avec des alignements de buildings à n’en plus finir. Il est vrai que KL est réputée pour ses hauts gratte-ciel, mais ces derniers côtoient, selon les quartiers, des résidences aux maisons plus ou moins cossues. J’aime bien ce désordre… je le trouve rassurant.

L'entrée du quartier chinoisLe Chinatown est un quartier relativement pittoresque. En grande partie piéton, il permet de se détendre un peu, même dans le bain de foule. Ma tête se balance de droite à gauche et de gauche à droite. Mes yeux sont attirés par les grandes lanternes de papier rouge. Je m’arrête à un stand de bijoux où le jade côtoie la turquoise et le corail. J’achète un bracelet de perles turquoise… à 48 MYR (il faut diviser par 4 pour obtenir le prix en euros). La vendeuse, une vieille dame, me dit que la turquoise a des vertus sur les yeux et les oreilles. Théophile qui est à mes côtés me dit : « c’est bien pour toi, Maman ».

chinatown1Chinatown2

Petite vidéo du quartier chinois, cliquez sur le lien  suivant : MVI_9759

Après le quartier chinois, nous reprenons le métro jusqu’à la station KLCC (4 stations plus loin et toujours sur la même ligne). A la sortie du métro, on fait tout de suite face aux géantes Petronas. Elles sont impressionnantes et surtout très belles. Un taxi nous indique qu’il faut aller derrière le centre commercial pour prendre en photo les Tours Petronas avec le tunnel de verre qui les relie. Nous passons la soirée dans ce quartier qui fait partie du triangle d’or. Les boutiques de haute couture se succèdent, le centre commercial (shopping mall) est étourdissant par ses étages et ses longues allées où tout brille, le sol, les boutiques, le luxe. Le soir tombe, les Petronas s’illuminent… c’est magique. On commence à voir les flashs qui crépitent. L’ambiance est relaxante. Les touristes sont peu nombreux en cette période. C’est normal, c’est la plus mauvaise saison pour visiter la Malaisie. D’ailleurs, l’orage gronde tous les jours, le ciel est blanc et le soleil se cache derrière une épaisse brume.

IMG_9907

Après la sortie des Petronas, nous revenons à la réalité qui n’est pas mal non plus. Nous passons la semaine en immersion totale dans le quartier où nous logeons (station Asia Jaya) : Jalan 14/1 Millenium Place, Petaling Jaya, Selangor 46100, Malaisie

Nous profitons chaque jour de la piscine, des restaurants du quartier et après, nous travaillons tous les trois chacun de notre côté. Théophile a plusieurs devoirs à rendre au CNED. Thierry continue à travailler à distance. Et moi, je corrige le manuscrit d’un élève. Nous faisons nos courses dans la supérette du coin… je m’amuse des produits que j’achète. Je profite de la chaleur qui m’enveloppe à la sortie de la galerie commerciale climatisée. Au niveau de la nourriture, nous sommes gâtés. Tout ou presque est un plaisir pour le palais. En bas de l’immeuble, il y a un restaurant immense où les jeunes malaisiens aiment se retrouver : Le Picadilly. On y trouve une carte géante où toute les cuisines sont proposées. Nous mangeons en moyenne pour 11-15 euros (3 boissons + 3 plats principaux).

Ce week-end, nous allons visiter les jardins botaniques et les Batu Caves. J’ai hâte de m’y rendre. Le chargeur de mon appareil photos est gonflé à bloc, comme moi en fait !
J’espère que mon journal de bord vous plaît, n’hésitez pas à laisser vos commentaires quels qu’ils soient. Bons baisers de Malaisie !

18 Thoughts on “Notre arrivée à Kuala Lumpur

  1. Thierry on octobre 3, 2014 at 3:02 said:

    Bravo chou

  2. SYLLA on octobre 3, 2014 at 1:06 said:

    belle vidéo, super!!

  3. Valerie Pico on octobre 3, 2014 at 2:03 said:

    Hello,

    Ravie de suivre vos tribulations asiatiques !
    Que du bonheur visiblement.
    Profitez bien au plaisir de vous suivre à distance.

    Cordialement
    Valérie

  4. Jolies photos. Beaux textes Valy. J’adore te lire et découvrir à travers tes récits et tes photos l’Asie que je ne connais pas. J’attends la suite avec impatience !!! 😉

  5. joelle Sylla on octobre 3, 2014 at 4:39 said:

    Je m’accroche a vos valises pour partager un peu de votre periple asiatique.
    bravo Valerie, tant le fond que la forme sont excellents. J’ai vraiment la sensation d’en etre ! J’ai hate de la suite.
    bon vent a vous trois.
    joelle

  6. Blanchard Dominique on octobre 3, 2014 at 5:00 said:

    Merci Vali, je voyage avec toi…j’attends la suite!
    Biz

    Dominique

  7. Richard et Cie on octobre 5, 2014 at 5:01 said:

    Aloha

    En ce dimanche l’automne arrive sur Paris. Ce carnet de voyage est un beau moment d’ailleurs.
    Carpe Diem

    Richard

    • admin on octobre 5, 2014 at 9:25 said:

      Hello Richard et Cie :)
      C’est gentil de nous faire coucou… Je tiens le blog à jour… enfin j’essaie tant que j’ai une connexion. Je vous embrasse fort tous les 4.

  8. Didier on octobre 10, 2014 at 4:34 said:

    Quelle détente de suivre votre périple ,de plus Thierry tu as enfin trouve une super coupe !bonne continuation .amities

  9. C’est très sympa de vous lire et de vous suivre. Je vais découvrir le reste de votre blog. A bientôt,
    Nathalie

  10. C’est super!!! j’adore ton site, la malaise est un beau pays, les paysages sont magnifique et les gens sont super sympa. Profitez bien et à bientôt Valérie

    • Touda ! Quelle belle surprise ! ça fait si longtemps ! J’espère que tu vas bien. Oui la Malaisie est un pays très agréable, très facile à vivre, et les habitants sont vraiment souriants et ouverts.
      N’hésite pas à me donner des nouvelles de toi, je t’embrasse très fort !

  11. Paula CONTINI on janvier 6, 2016 at 9:09 said:

    Bonjour,
    Comment pourrai-je vous contacter? merci bien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *