Au revoir Phuket, bonjour Bang Lut !

Le 14 janvier 2015, nous quittons la Beach Breeze Guesthouse où nous avons séjourné 5 nuits. Il est déjà midi trente. Heureusement, la prochaine destination n’est qu’à deux heures de route, et puis les chanceux que nous sommes avons un van pour nous y conduire. Hier soir, en quittant nos amis français Nolwenn, Gilles et Chanelle, nous avons pris un grand taxi et du coup on a demandé au chauffeur si cela l’intéressait de nous emmener dans la région de Khao Lak, à Bang Lut plus exactement. Nous y avons réservé un grand appartement avec deux chambres pour un prix tout à fait raisonnable. CaptureLa circulation est dense, Phuket est très fréquentée en cette période. Nous roulons vers le nord et de chaque côté de la route se succèdent des boutiques et de hauts panneaux publicitaires… Rien de bien attrayant.

DSCN6862DSCN6869Puis enfin le paysage commence à changer, nous devons être à peu près au niveau de l’aéroport. Le pont que nous devons traverser pour sortir de l’île s’appelle le « Thepkasattri bridge ». Il n’est plus qu’à une dizaine de kilomètres. La nature réapparaît pour notre plus grand plaisir. Des arbres sont parfaitement alignés sur des km2 : ce sont des hévéas connus aussi sous le nom d’arbres à caoutchouc. De nombreuses familles vivent ici de la récolte du latex, une autre ressource économique importante de l’île. Sa partie nord est très belle avec ses collines verdoyantes et n’a rien à voir avec le sud qui me fait penser à la Côte d’Azur. J’aperçois des champs de palmiers plantés de façon régulière. J’en déduis qu’on doit récolter leurs fruits pour produire de l’huile de palme. DSCN6874Nous traversons le pont Thepkasattri, long de 650 mètres (2009-2011), parallèle à l’ancien pont Sarasin qui, lui, est aujourd’hui un lieu de promenade. A l’origine, ce dernier a été construit en 1967 pour remplacer le ferry qui était le seul moyen de relier Phuket au continent (province de Phang Nga). Avec l’essor du tourisme et le trafic routier qui en découle, les autorités ont décidé de construire un nouveau pont à deux voies séparées, le « Thepkasattri bridge », juste à coté du pont Sarasin. photoLa circulation est maintenant plus fluide et notre taxi prend de la vitesse. Les forêts d’hévéas ont remplacé les commerces, et nous voyons les premiers villages nichés dans la végétation. Il est 14H10. Nous ne devrions pas tarder. Le chauffeur se gare dans une station-service et appelle le numéro de la guesthouse pour savoir quelle direction prendre. DSCN6893Nous reprenons la route et j’aperçois en contre-bas les premières plages. Désertes et superbes.

DSCN6897DSCN6884Il est 14H34, et le chauffeur reprend son téléphone, car il n’est pas sûr que ce soit le bon chemin… J’ai l’impression que le voyage n’en finit pas, je meurs d’impatience de voir l’endroit que nous avons choisi un peu au hasard sur une carte. Bang Lut ? Personne n’a jamais entendu parler de ce village balnéaire. Tout le monde connaît Khao Lak et ses beaux resorts, mais Bang Lut… c’est sûrement le bout du monde ?

A 14h46, notre taxi quitte la nationale et prend à gauche un chemin de campagne… Alors que je pense que tout droit « c’est la mer », il met son clignotant pour tourner encore à gauche, roule quelques mètres sur une petite route bitumée, puis tourne à droite… Nous sommes en pleine nature, la plage est à 500 mètres. La voiture se gare devant un petit restaurant, et des gens très souriants viennent nous accueillir. Bienvenue à la LIVING ROOM Guesthouse. 31385837

7 Thoughts on “Au revoir Phuket, bonjour Bang Lut !

  1. Patrice on janvier 26, 2015 at 3:10 said:

    Ouah je sais pas pourquoi mais j’ai l’impression que vous avez passé un superbe séjour !!!

    • A Bang Lut ? Oui d’ailleurs là… ça nous manque un peu les balades du soir ou du matin, en maillot, les pieds dans l’eau… l’air marin, les couleurs de la vie…

  2. Patrice on janvier 26, 2015 at 1:12 said:

    Oui je comprends ça donne envie de ce poser et rester.

  3. Mais ça, c’est un peu exageré. Pas assez de balades en maillots de bain? Je connais d’autres qui seront contents avec la moitie de votre temps en maillot de bain pour l’année entière.

  4. Patrice on janvier 28, 2015 at 1:54 said:

    J’ai hâte de découvrir la Birmanie avec vous

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *