DSCN2918

Il existe un quartier de Kuala Lumpur qui ne dort jamais : c’est le Chinatown. Très coloré et plus animé que ses quartiers voisins – KLCC et Bukit Bintang, le Chinatown est connu pour sa célèbre « Petaling Street », connue aussi sous le nom « Chee Cheong Kai », une référence à son quartier où l’on fabriquait le tapioca. Le quartier chinois, authentique par son patrimoine et son histoire, mérite le coup d’oeil. Il est sans aucun doute l’un des endroits touristiques les plus populaires en Malaisie.

Le Chinatown est un véritable paradis pour ceux qui aiment faire de bonnes affaires. On y trouve toutes sortes de choses, des herbes chinoises, de la nourriture, des babioles, des bijoux…  La nuit, Petaling Street se transforme en un marché animé par des dizaines de stands proposant toutes sortes de marchandises à des prix défiant toute concurrence… Le marchandage est de mise…

Pour rejoindre ce quartier en métro, il faut descendre à la station Pasar Seni.

DSCN2933

Chinatown : Petaling Street

DSCN2902

Des centaines de lanternes rouges

DSCN2904

Des bouquets de roses fraîches

DSCN2928

Cages à oiseaux chinoises

DSCN2929

Le tuiles vertes de l’entrée de la Petaling Street

DSCN2910

Des châtaignes grillées

DSCN2919

Etal de viandes

DSCN2925

Détail de la Petaling Street

DSCN2930

Les fameuses brochettes que l’on mange dans la rue

DSCN2944

Dans une ruelle perpendiculaire à la Petaling Street

DSCN2931

Vue de la rue principale

DSCN2940

Un beau building à l’architecture islamique

J’ai été impressionnée par cet immeuble incroyable : le Dayabumi Complex, un building géant de 35 étages en forme d’étoile à 8 branches. Construit dans les années 1970, il a été le premier bâtiment moderne de Kuala Lumpur à intégrer les principes de la conception islamique dans son architecture. Il se situe près du quartier chinois, rue Jalan Sultan Hishamuddin, au sud de la place Merdeka.

IMG_9770

Une boîte aux lettres « So british » !

DSCN2942

Un opéra ?

Ce bâtiment qui pourrait faire penser à un opéra n’est autre que le Wisma Fui Chiu. Il était l’un des plus grands et plus hauts centres commerciaux de KL dans les années 80-90. Il est situé sur Jalan Tun Tan Cheng Lock, juste en face de Petaling Street. On ne peut pas le manquer, son architecture clinquante attire l’oeil. Ce centre commercial est toujours en activité, on y trouve une variété de produits, tels que : chaussures, tee-shirts, jeans, accessoires, appareils hi-tech…




IMG_9860Avec une hauteur de 451,9 mètres, les Petronas sont le joyau de Kuala Lumpur. Majestueuses le jour et éblouissantes la nuit, les tours jumelles Petronas ont été conçues par l’architecte argentin Cesar Pelli. Ce dernier, de renommée internationale, est à l’origine d’une cinquantaine de buildings dans le monde entier. Les tours, hautes de 88 étages, sont reliées entre elles par un pont qu’on appelle le « skybridge », le plus haut du monde.

Nous n’avons pas pris l’ascenseur, mais il est sûr que de là-haut la vue doit être vraiment imprenable ! Nous sommes restés dans les jardins qui sont très agréables. Et puis, le spectacle semble quand même être à l’extérieur avec cette vue extraordinaire sur les Petronas. Les familles malaisiennes, indiennes, se mélangent aux touristes. L’ambiance est très plaisante, avec tous ces bouts de chou qui vont et qui viennent autour des jardins d’eau.

A la nuit tombée, les flashs crépitent… et les fontaines se parent des couleurs de l’arc-en-ciel.

Un peu plus loin, des jeunes filles se prennent en photo, en jouant les starlettes. D’ailleurs, deux d’entre elles demandent sans complexe à Théophile s’il veut bien être photographié avec elles. Très intimidé, il accepte… et semble un peu « contracté » sur les photos.

Avant de rentrer, nous faisons un petit tour dans l’énorme galerie climatisée qui se situe entre les tours, et nous sommes très impressionnés par le luxe des lieux.

IMG_9847 IMG_9850 IMG_9855 IMG_9856 IMG_9857

IMG_9862 IMG_9863 IMG_9867IMG_9872 IMG_9874 IMG_9875 IMG_9877

La semaine est passée à la vitesse grand V ! Tout ce qui nous paraissait « étrange » est devenu normal. Cet environnement est devenu le nôtre. Lors de nos sorties, dès les premières fatigues, on se surprend à dire : « Bon, on rentre à la maison ! ». Notre incroyable capacité à nous adapter aussi rapidement à un lieu nous étonne toujours autant ! Quand on parle de « maison », il va de soi qu’on ne va pas s’installer ici, mais ça vous l’avez compris, n’est-ce pas ?

Heureux comme des poissons dans l’eau…

DSCN3018

Piscine du 2ème étage

DSCN3017

De la piscine, on a un beau panorama.

On apprécie tellement la piscine du 2ème étage qu’on s’y rend presque chaque jour. Elle est immense, ce qui nous permet de faire de vraies longueurs. Nous sommes souvent seuls, et l’on se demande pourquoi la piscine est désertée par les habitants de l’immeuble.

L’eau est toujours à température, c’est-à-dire « chaude ». Le bassin a une vue panoramique sur les alentours. Nous trouvons que nager avec vue sur les toits rouges des maisons, c’est plutôt agréable. Les dalles de pierre sont chaudes sous nos pieds, et on ne frissonne pas à la sortie du bain.

Avis aux gourmands

DSCN3016

La bonne cuisine indienne…

DSCN3015

Un nan géant !

DSCN3013

Théophile n’en croit pas ses yeux ;-)

Le soir, on aime se retrouver au restaurant Picadilly en bas de notre immeuble, le Millenium Square. Il est fréquenté par la jeunesse malaisienne qui aime s’y retrouver. Les serveurs sont nombreux, et on les reconnait à leur tee-shirt rouge numéroté.

Ce grand resto, devenu notre cantine, sert une bonne cuisine internationale et bon marché. La carte est hallucinante, ça va du burger classique à la cuisine locale, thaï ou indienne, en passant par les pizzas. Thierry et moi aimons surtout les plats indiens à base de curry qu’ils proposent. Le soir où j’ai commandé un nan, je ne m’attendais pas à ce qu’il soit aussi grand ! Il dépassait de l’assiette qui avait, elle, la taille d’un plat.

Théophile prend régulièrement un milk-shake vanille et commande – en anglais, of course ! – les plats qu’il choisit seul. Il commence également à faire ses petites courses personnelles (biscuits, donuts, coca…) et gagne en autonomie. Il semble très à l’aise en anglais.

DSCN3012

Thierry, décontracté, attend son plat indien.

Nous choisissons toujours la terrasse. Les ventilateurs sont puissants et brassent suffisamment d’air pour que nous puissions résister à la chaleur humide. A l’intérieur, les écrans géants sont allumés et diffusent en permanence des chaînes de sport locales. On y voit des matchs de volley ball où les sportifs doivent uniquement utiliser les pieds… L’ambiance est vivante, bruyante, joyeuse. Tout vibre… sur fond de musique moderne.

Le quartier « Jaya »

DSCN3005

Maison cossue du quartier Jaya

Le quartier n’est pas uniquement composé de buildings et de shopping centers. Quelques résidences abritent de jolies maisons entourées d’une belle végétation. Photo à l’appui !

Un peu de végétation…

DSCN3002DSCN2999DSCN2997

Petite balade de quartier

 DSCN2998DSCN3001

Découverte d’un bon restaurant thaï dans le shopping center Jaya

DSCN2987DSCN2986DSCN2988

DSCN2984DSCN2982DSCN2978

DSCN2976DSCN2974DSCN2973

 Pause café au Starbucks

DSCN2995DSCN2992

On retrouve toutes les grandes enseignes mondialement connues : Mc Do, KFC, H&M, l’Occitane, Body shop, Adidas… On n’est pas vraiment venu à Kuala Lumpur pour les retrouver, mais il est vrai qu’un bon café au Starbucks du coin, cela nous change un peu du café soluble du matin.

L’ambiance est studieuse. De jeunes cadres dynamiques travaillent sur leur tablette en savourant leur caffé latté. La décoration est  plutôt réussie, moderne mais chaleureuse.

DSCN2993

C’est l’histoire d’un sushi géant…

Je ne rappelle plus vraiment comment ça a commencé, mais je pense que la fatigue du voyage y est pour beaucoup. Je ne sais plus ce qu’a fait Thierry ou dit Théophile… mais c’est parti d’un coup. Honnêtement, ça faisait très longtemps que je n’avais pas ri comme ça !

Nous avons choisi ce restaurant japonais pour son originalité et aussi parce que les plats nous tentaient. Voir défiler sur un tapis roulant tous ces petits makis… c’était amusant. Chaque assiette de couleur correspond à un code prix. A la fin du repas, on regroupe les assiettes par couleur, et la serveuse nous établit l’addition.

IMG_9883 IMG_9886 IMG_9888 IMG_9889 IMG_9890 IMG_9892 IMG_9894 IMG_9895 IMG_9896 IMG_9898 IMG_9899 IMG_9901