[e] versus [ə]

Rien ne sert de crier pour se faire entendre.


En phonologie, on appelle « paire minimale » le fait de mettre deux éléments en opposition ou en parallèle.  [e] est une voyelle antérieure semi-fermée. La langue se positionne devant, et la bouche est peu ouverte. [ə] est une voyelle centrale arrondie. La langue est dans une position neutre, et les lèvres sont arrondies et projetées en avant.

déboires (1)debwarde boiredə bwar
déchoir (2)deʃwarde choir (3)dəʃwar
décrier (4)dekrijede crierdə krije
déçudesydessusdəsy
défairedefɛrde fairedə fɛr
défendredefɑ̃drde fendredə fɑ̃dr
déjouerdeʒwede jouerdə ʒwe
dénier (5)denjedenier / de nier (6)də nje
dépeindre (7)depɛ̃drde peindre də pɛ̃dr
déplairedeplɛrde plairedə plɛr
déplierdeplijede plierdə plije
des boutsdebudeboutdəbu
des dentsde dɑ̃dedansdədɑ̃
des mainsde mɛ̃demaindəmɛ̃
des mies / démis (8)demidemidəmi
des nids / dénideniDenisdəni
des ventsde vɑ̃devantdəvɑ̃
déteindredetɛ̃drde teindredə tɛ̃dr
détendredetɑ̃drde tendredə tɑ̃dr
dévisser (9)devisede visserdə vise
dévouerdevwede vouerdə vwe
médiremedirme diremə dir
né / neznene
prénomprenɔ̃prenonsprənɔ̃
rébusrebyrebutrəby
réformer (10)refɔrmereformerrəfɔrme
Rémyremiremis (remettre)rəmi
répartir (11)repartirrepartirrəpartir
réprouver (12)repruvereprouverrəpruve

Des phrases pour mieux comprendre le vocabulaire

  1. Malgré les déboires de l’entreprise XYZ, son patron a perçu une rémunération de plusieurs millions d’euros. (événements fâcheux, échecs)
  2. Elle/Il risque d’être déchu(e) de ses droits parentaux. (retirer, perdre)
  3. Mon plaisir du soir est de me laisser choir dans un fauteuil. (tomber)
  4. Malgré les accusations médiatisées, le comédien ne se laisse pas décrier. (rabaisser dans sa réputation)
  5. Je dénie toute responsabilité dans cette histoire. (refuser de reconnaître des actes)
  6. L’accusé persiste à nier les faits. (contester, démentir)
  7. Je suis exactement comme on m’a dépeint. (représenter, décrire)
  8. Le ministre a été démis de ses fonctions jusqu’à nouvel ordre. (suspendu, destitué)
  9. Dévisse le bouchon du tube de dentifrice. (tourner le bouchon pour ouvrir)
  10. Le gouvernement voulait réformer les retraites. (changer dans le but d’améliorer)
  11. On pourrait répartir les participants en deux groupes. (classer, diviser, partager)
  12. La population réprouve son attitude égoïste. (désapprouver, rejeter, blâmer)

[e] versus [ɛ]

Les baies [bε] sont des fruits de toutes les couleurs, mais la plupart sont rouges ou bleu-noir.

En phonologie, on appelle « paire minimale » le fait de mettre deux éléments en opposition ou en parallèle.  [e] et [ε] sont tous deux des voyelles antérieures, ce qui signifie que la position de la langue est aussi avancée que possible dans la bouche. Ce qui les différencie est que [e] est semi-fermé, les lèvres sont entrouvertes, alors que pour [ε], la bouche est ouverte (voyelle semi-ouverte).

aller, allée, allezaleallais, allaitalε
baignerbeɲebeignetbεɲε
bée (bouche)bebaie
boléebɔleboletbɔlε
briquerbrikebriquetbrikε
cachercaʃecachetcaʃε
calerkaleCalaiskalε
carrelerkarlecarreletkarlε
chevalierʃəvaljechevaletʃəvalε
clé, clefkleclaieklε
cocherkɔʃecochetkɔʃε
collerkɔlecolletkɔlε
cornerkɔrnecornetkɔrnε
corsékɔrsecorsetkɔrsε
crée (verbe créer)krecraiekrε
creuserkrøzecreusetkrøzε
écosserekɔseécossaisekɔsε
entréeɑ̃treentrais, entrait ɑ̃trε
épéeepeépaisepε
étéeteétais, étaitetε
féefefais, fait
filer, filéfilefiletfilε
flagellerflaʒεleflageoletflaʒɔlε
fuméefymefumetfymε
futéfytefutaiefytε
gênerʒenegenêtʒənε
hocherʼɔʃehochetʼɔʃε
jardinerʒardinejardinetʒardinε
jouerʒwejouetʒwε
lasser, lacerlaselacetlasε
lelaid, lait
livrerlivrelivretlivrε
maréemaremaraismarε
mesmemets, mais
minermineminetminε
moulinermulinemoulinetmulinε
né, née, neznenais, naît
niernieniaisnjε
ourlerurleourleturlε
piquerpikepiquetpikε
poignéepwaɲepoignetpwaɲɛ
prépreprêt, près (de)prε
rez (-de-chaussée)reraie
sachezsaʃesachetsaʃɛ
sacrésakresecretsəkrɛ
sifflersiflesiffletsiflɛ
sommersɔmesommetsɔmε
sonnersɔnesonnetsɔnε
soufflersuflesouffletsuflε
stylerstilestyletstilε
thé, testetaie
tiquertiketickettikε
tirertiretirettirε
vallée valevaletvalε
verservεrseversetvεrsε
violervjɔlevioletvjɔlε
voler, voléevɔlevoletvɔlε

[y] versus [u]

Des poules en liberté


En phonologie, on appelle « paire minimale » le fait de mettre deux éléments en opposition ou en parallèle. [y] et [u] sont deux voyelles fermées arrondies. Ce qui les différencie est que pour le [y], la langue reste positionnée devant contre les dents du bas, alors que pour [u], la langue s’élève et part vers l’arrière de la bouche.

bu byboue bu
buffetbyfɛboufféebufe
bûcherbyʃeboucher, bouchéebuʃe
bullebylboulebul
bulotbyloboulotbulo
bureaubyrobourreauburo
brutbrytbroutebrut
censuresɑ̃syrcent sourdssɑ̃sur
curekyrcourskur
dessusdəsydessousdəsu
du dydoux, d’où du
du thédy tedouterdute
fluxflyflouflu
fuguefygfouguefug
fût fyfou fu
Il◡a rugiila ryʒiIl◡a rougiila ruʒi
jusʒyjoueʒu
la mûrelamyrl’amourlamur
lu lyloup lu
mymou mu
mulemylmoulemul
pu pypou(x) pu
pucepyspoucepus
pullpylpoulepul
purpyrpourpur
rue ryroue ru
Saturnesatyrnça tournesaturn
sur syrsourd sur
tu ty tout tu
tutu tyty toutou tutu


J’ai voulu.Des◡arbres touffus.
Tu as couru.Une douleur musculaire.
Elle◡a moulu.J’ai de l’humour.
Nous sommes goulus.Une soudure.
Vous mangez goulument.Une moulure.
Du poivre moulu.Une coulure.
Il◡est bourru.Une mouture.
Du bois vermoulu.Une boursouflure.
Ils sont fourbus.Une doublure.


[y]
Une structureUne sculptureUne turbulence
Un murmureLa cultureUne brûlure


[u]
Un roudoudouUn boubouC’est douloureux.
Le courrouxUn toutouUne nounou
Un coucouLes amoureux roucoulent.Un nounours


Virelangues et expressions
Une tortue court sur◡un mur.
Un hibou doux et roux hurle et hulule comme◡un fou.
Douze douches douces.
Arthur murmure des mots doux à l’oreille de Marie-Lou.
Pierre qui roule n’amasse pas mousse. (Une personne qui fait beaucoup de choses ne peut pas devenir riche.)
Ça coule de source. (C’est la conséquence normale de quelque chose. Ça va de soi.)
Pousser le bouchon un peu loin. (Exagérer dans ses◡actes ou ses propos.
Aller trop loin.)
Jouer des coudes. (Bousculer et se frayer un chemin dans la foule.)
Se la couler douce. (Vivre sans soucis.)

Apprenez à prononcer correctement le français avec des exercices de phonétique !

[p] versus [b]

Un poisson et ses bulles.


En phonologie, on appelle « paire minimale » le fait de mettre deux éléments en opposition ou en parallèle. [p] et [b] sont des consonnes bilabiales. C’est le mode articulatoire qui les diffère. En effet, pour le phonème [p], les cordes vocales ne vibrent pas (consonne occlusive sourde) contrairement au [b] (consonne occlusive sonore).

députédepytedébuterdebyte
des poiresdepwardéboiresdebware
des pontonsde pɔ̃tɔ̃des bons tons/thonsde bɔ̃tɔ̃
des pouletsde pulɛdéboulerdebule
des poulettesde pulɛtdes boulettesde bulɛt
emballerɑ̃balerempalerɑ̃paler
en parquetɑ̃ parkɛembarquerɑ̃barkɛ
pagnepaɲebagnebaɲe
paillerpajebaillerbaje
painpɛ̃bainbɛ̃
palais, paletpalɛbalai, balletpalɛ
Panamepanambananebanane
paonpɑ̃bancbɑ̃
papoterpapɔtebarboterbarbɔte
paquetpakɛbaquetbakɛ
paragesparaʒbarragebaraʒ
parbleu !parbløbar bleubar blø
passepasbassebas
patinerpatinebadinerbadine
paumepombaumebom
pavépavebaverbave
peaupobeaubo
pêchepɛʃbêchebɛʃ
peignerpeɲebaigner, beignetbeɲe, beɲɛ
peignoirpeɲwarbaignoirebeɲwar
pelotepəlɔtbelottebəlɔt
percerpɛrsebercerbɛrse
persopɛrsoberceaubɛrso
peurpœrbeurrebœr
piedpjebiaisbjɛ
Pierre, pierrepjɛrbièrebjɛr
pillardpijarbillardbijar
planplɑ̃blancblɑ̃
plancheplɑ̃ʃblancheblɑ̃ʃ
pleutpløbleublø
ploie (ployer)plwaBloisblwa
plombplɔ̃blondblɔ̃
poissonpwasɔ̃boissonbwasɔ̃
ponterpɔ̃tebonté, bon thébɔ̃te
Pouillespujbouillebuj
poutreputrboutrebutr
prisonprizɔ̃bisonbizɔ̃
puispɥibuisbɥi
pullpylbullebyl
un projetœ̃ prɔʒɛabrogerabrɔʒe

[n] versus [ɲ]

Des baies noires [de bɛ nwar]

En phonologie, on appelle « paire minimale » le fait de mettre deux éléments en opposition ou en parallèle. [n] et [ɲ] (gn) sont tous deux des phonèmes nasals. C’est le point d’articulation qui les diffère. En effet, pour le [n], on sollicite les dents (consonne dentale), tandis que pour le [ɲ] (gn), l’articulation se fait dans la région du palais dur (consonne palatale).

anneauanoagneauaɲo
ânesseanɛsAgnèsaɲɛs
benne, Benbɛnbaigne (baigner), beignebɛɲ
baie noirebɛ nwarbaignoirebɛɲwar
Chinonʃinɔ̃chignonʃiɲɔ̃
cônekoncogne (cogner)kɔɲe
colonnekɔlɔnColognekɔlɔɲ
pannepanpagnepaɲ
peinepɛnpeignepɛɲ
reine, renne, Rennesrɛnrègnerɛɲ
scène, Seinesɛnsaigne (saigner)sɛɲ

[l] versus [r]

Un aigle [œ̃ nɛgl]

En phonologie, on appelle « paire minimale » le fait de mettre deux éléments en opposition ou en parallèle. [l] est un phonème alvéolaire, la pointe de la langue vient toucher les alvéoles derrière les incisives du haut. [r] est uvulaire, la langue reste en bas pour laisser passer le souffle. La luette vibre au passage.



agile aʒil agir aʒir
aigle ɛgl aigre ɛgr
aile ɛl air, aire ɛr
annuel(le) anɥɛl annuaire anɥɛr
avale,
aval
aval avare avar
bal bal bar bar
clé kle craie krɛ
col kɔl corps kɔr
coule,
cool
kul cour, court, cours kur
décoller dekɔle décorer dekɔre
des volets de vɔlɛ dévorer devɔre
égaler egale égarer egare
Emile emil Emir emir
empiler ɑ̃pile empirer ɑ̃pire
foule ful four fur
giffle ʒifl givre ʒivr
gilet ʒilɛ j’irais ʒirɛ
Jules ʒyl jure ʒyr
lent lɑ̃ rang, rends, rend rɑ̃
lien ljɛ̃ rien rjɛ̃
lin lɛ̃ rein, Rhin rɛ̃
lire lir rire rir
long lɔ̃ rond rɔ̃
malin malɛ̃ marin marɛ̃
mêle mɛl mer mɛr
menthol mɑ̃tɔl mentor mɑ̃tɔr
meule mœl mœurs mœr(s)
molle mɔl mort, Maure mɔr
mule myl mur myr
pâle pɑl par par
Paul pɔl port pɔr
Peul pøl peur pœr
picoler pikɔle picorer pikɔre
pile pil pire pir
poil,
poêle
pwal poire pwar
poule pul pour pur
pull pyl pur pyr
régal regal regard rəgar
sable sabl sabre sabr
saoule sul sourd sur
seul sɶl sœur sɶr
sol sɔl sort sɔr
souffle sufl souffre sufr
taboulé tabule tabouret taburɛ
taule tɔl tort tɔr
voile vwal voir vwar

[k] versus [g]

Une mer de glace

En phonologie, on appelle « paire minimale » le fait de mettre deux éléments en opposition ou en parallèle.  [k] et [g] sont deux consonnes vélaires, car elles sont articulées à l’arrière du palais (zone du palais mou appelé aussi voile du palais). Ce qui les diffère est que l’une est sourde [k] tandis que l’autre est sonore ; les cordes vocales vibrent pour le [g].

C / QU / K[k]G[g]
bacbakbaguebag
cacherkaʃegâchergaʃe
cadeaukadogâteaugato
cagekaʒgagegaʒ
carrécaregarergare
caskagarsga
casecazgazgaz
clanklɑ̃glandglɑ̃
classeklasglaceglas
cocherkɔʃegauchergɔʃe
commekɔmgommegɔm
coukugoûtgu
crèvekrɛvgrèvegrɛv
crikrigrisgri
crierkrijegrillergrije
crockrogrosgro
crottekrɔtgrottegrɔt
croupekrupgroupegrup
croûtonkrutɔ̃gloutonglutɔ̃
écartekarégard(s)egar
écuekyaiguegy
encartɑ̃karhangarɑ̃gar
ocreɔkrogreɔgr
oncleɔ̃klongleɔ̃gl
paquetpakεpagaiepagε
quaigai
quandkɑ̃gantgɑ̃
quikiguigi

[s] versus [z]

Heureux comme un poisson [pwasɔ̃] dans l’eau


En phonologie, on appelle « paire minimale » le fait de mettre deux éléments en opposition ou en parallèle.  [s] et [z] sont deux consonnes alvéolaires constrictives. La pointe de la langue en touchant les alvéoles derrière les incisives du haut provoque le resserrement de la bouche. Ce qui les différencie est que le phonème [s] est sourd, les cordes vocales ne vibrent pas, contrairement au phonème sonore [z] (la langue et les cordes vocales vibrent).

[s][z]
assis asiAsie azi
baisserbesebaiserbeze
cessesεsseize (16)sεz
coussinkusε̃cousinkuzε̃
cuisse kɥiscuise
(verbe cuire)
kɥiz
dessertdesεrdésertdezεr
douce dusdouze duz
elles cèdentεl sεdelles‿aident εl zεd
ils sont il sɔ̃ils‿ont il zɔ̃
les sœursle sœrles‿heures  les zœr
les soies le swales‿oies le zwa
les cieux le sjøles‿yeux le zjø
nièce njεsniaise njεz
nous savons nu savɔ̃nous‿avonsnu zavɔ̃
poissonpwasɔ̃poisonpwazɔ̃
russerysruseryz
saunasonazonazona
six cents (600) si sɑ̃six‿anssi zɑ̃
seausozoozo
sucettesysεtSuzette suzεt
tresse trεstreize (13) trεz
visser viseviser vize
vous centrez vu sɑ̃trevous‿entrezvu zɑ̃tre
vous saucez vu sosevous‿osez vu zoze
vous sautez vu sotevous‿ôtez vu zote

[ʒ] versus [z]

Terres d’Asie


En phonologie, on appelle « paire minimale » le fait de mettre deux éléments en opposition ou en parallèle.  [ʒ] et [z] sont deux consonnes sonores, car elles provoquent la vibration des cordes vocales. Ce qui les différencie est que pour [z], la pointe de la langue vient toucher les alvéoles derrière les incisives du haut, tandis que pour [ʒ], la langue se place au commencement du palais mou, après les alvéoles.


AgileaʒilAsile azil
AgitaʒiAsieazi
CagekaʒCasekaz
GagegaʒGazgaz
GelʒɛlZèlezɛl
GêneʒɛnZenzɛn
GesteʒɛstZestezɛst
JapperʒapeZapperzape
JauneʒonZonezon
JuteʒytZutzyt
LégerleʒeLéserleze
RageraʒRaseraz
RogerrɔʒeRosée/Roséroze

-ch versus [ʒ]

Un champ de blé blond

En phonologie, on appelle « paire minimale » le fait de mettre deux éléments en opposition ou en parallèle. [ʃ] et [ʒ] sont des consonnes prépalatales et chuintantes. La pointe de la langue se lève et se place au commencement du palais mou, après les alvéoles. Ce qui les différencie est que [ʃ] est une consonne sourde, alors que [ʒ] est sonore, les cordes vocales vibrent.

allécheraleʃeallégeraleʒe
bêchebɛʃbeigebɛʒ
bouchebuʃbougebuʒ
cache kaʃcagekaʒ
chaîne ʃɛngène, gêneʒɛn
chair, cher ʃɛrj’erre, gèreʒɛr
chaletʃalɛj’allaisʒalɛ
champs ʃãgens, Jeanʒã
chape ʃapjappeʒap
chapelle ʃapɛlj’appelleʒapɛl
char ʃarjarreʒar
chatte ʃatjatteʒat
chemise ʃəmizje miseʒə miz
chéri ʃerij’ai riʒe ri
chevaux ʃəvoje vauxʒə vo
chevet ʃəvɛje vaisʒə vɛ
cheveux ʃəvøje veuxʒə vø
chialer ʃjalɛj’y allaisʒjalɛ
choix ʃwajoieʒwa
choquer ʃɔkejockeyʒɔkɛ
chose ʃozj’oseʒoz
chou(x) ʃujoueʒu
chouchou ʃuʃujoujouʒuʒu
chuchote ʃyʃɔtjugeoteʒyʒɔt
chute ʃytjuteʒyt
hache ‘aʃâgeɑʒ
je l’achète ʒə laʃɛtje la jetteʒə la ʒɛt
lécher leʃelégerleʒe
manche mãʃmangemãʒ
potache pɔtaʃpotagepɔtaʒ

Prononcer correctement le français grâce à la phonétique !