Darya

Cours du 15 octobre 2019

Jean dans la basse Archive

Leçon sur les adverbes en -ment :

 

Le blanc dindon
Un lundi matin
Un vendredi matin
Blond/blanc
En première année
Un outil

Pour le cours du 15 octobre, entrainement sur les 4 voyelles nasales du français avec un exercice écrit par Eugène Ionesco.

Exercice phonétique de Ionesco PDF

Cours du 08/10/19

Jeter un coup d’œil à quelque chose. Ex. Peux-tu jeter un œil à ce document ?

Je suis en [ɑ̃] Français (sous-entendu en « cours de français »)
Je suis un [œ̃] Français.

Dévouement (e muet) [devumɑ̃] – être dévoué(e) à quelqu’un / à quelque chose

La nasale [ɑ̃]
Exercice à faire à la maison et en cours : a-an audio 10 fois
Sanglots
San
Les ennuis
Remuant [rəmɥɑ̃]
Vraiment
Autant en emporte le vent [otɑ̃.ɑ̃nɑ̃pɔrtə.lə.vɑ̃]

La voyelle nasale [Ɛ̃]
N’implore [nƐ̃plɔr]

La côte [kot]
La cote [kɔt]

Cours du 1er octobre 2019

Suite du poème de Baudelaire « Réversibilité » pour le prochain cours.

L’angoisse
Les_ennuis
qu’on froisse
terreurs
fée / fait
des_exilés


On / nous… (Source Wikipédia) Le pronom « on » peut remplacer la première personne du singulier, ou la première personne du pluriel (très fréquent, surtout dans le registre familier) : Ici, on s’occupe de ses affaires. Pour : « Moi, je m’occupe de mes affaires. » On est venus avec notre voiture.Pour : « Nous sommes venus avec notre voiture. »

Le pronom « on » peut remplacer la deuxième personne (du singulier aussi bien que du pluriel), ce qui est également assez fréquent dans le registre familier : Alors, on est content de ses vacances ? Pour : « Alors, tu es content de tes vacances ? » ou « Alors, vous êtes content de vos vacances ? ».

Lorsque le pronom sujet « on » est employé pour la première personne du pluriel, il peut être analysé comme un véritable pronom personnel (l’énallage dans ce cas, est totalement intégré par la langue). Dans ce cas, tous les accords se font avec l’idée de la personne exprimée (« nous »), sauf le verbe (ou l’auxiliaire, en cas de temps composé) qui reste toujours à la troisième personne du singulier : Nous, cet été, on est partis chez nos cousins, en Italie.On remarque ici, que seul l’auxiliaire « est » s’accorde avec « on » (troisième personne du singulier) ; le pronom personnel appositif « nous », l’adjectif possessif « nos », ainsi que le participe passé « partis », s’accordent avec la première personne du pluriel (« nous »).

On pose des questions sur… On aimerait vous questionner sur…

Coïncidence [kɔε̃sidɑ̃s] : Quelle coïncidence ! C’est une pure coïncidence !

Un héros (pas de liaison) ; une_héroïne (liaison)

Toquer à la porte (Toc ! Toc !) = frapper à la porte
être toquée : être fou/folle

Un chef toqué : chef étoilé portant une toque

*********

Bienvenue à mes cours !

Tout d’abord, j’aimerais que tu m’envoies un audio de la liste ci-dessous. Si tu n’as pas le temps cette semaine, tu peux le faire la semaine prochaine 🙂

Quand même, avec quel stylo a-t-elle …

Quand même [kɑ̃.mεm]

Avec quel stylo a-t-elle l’habitude d’écrire ?

On aperçoit là-bas notre ami (en train de) parler avec une inconnue.

Une besogne = Travail qui demande beaucoup d’effort et qui pourrait être une corvée, donc pénible.

Quelque chose = on prononce le « e » à la fin de quelque car on a deux consonnes (l + qu) qui le précèdent.

être dissipé = être indiscipliné

Inconsciemment [ε̃.kɔ̃.sja.mɑ̃] = 1.con.sia.man
Inconscient [ε̃.kɔ̃.sjɑ̃] = 1.con.sian
Inconscience [ε̃.kɔ̃.sjɑ̃s] = 1.con.sians’

Pour que + subjonctif = … pour que je le retienne

Le verbe courir au futur :

je courrai
tu courras
il courra
nous courrons
vous courrez
ils courront

Raturer un mot (rayer, barrer, biffer)

Un ongle [ɔ̃gl] / un angle [ɑ̃gl]

champagne [ʃɑ̃paɲ] / campagne [kɑ̃paɲ]

Il faut que je réfléchisse…

C’est le voisin du dessus / dessous.