Angelina

+ la suite du texte de Jean-Paul Sartre

Cours du 14 juin 2019

Je vais en Suisse du … au …. (date : du… au…)

En pour les pays précédés d’un article féminin. Au pour les pays précédés d’un article masculin. Ex. Aux Etats-Unis, en France, en Suisse, au Pérou, au Mexique…

Passer du temps avec quelqu’un…
Nager dans un lac…
Faire du paddle…
Une rame / une pagaie

Je ne comprends pas comment font les gens pour se rencontrer.
Veux-tu que je me déchausse ?
L’Art de vivre
Faire de la randonnée.

Texte de Jean-Paul Sartre

Suivi
Elle prenait ma main.
Je m’accotais à un arbre.
Je les regardais.
J’aurais accepté…
Je ferai, tu feras, elle/il fera… (faire au futur)
Condamner (on ne prononce pas le m)
Une civière
En pleurant / implorant

Un peu de grammaire : Tout savoir sur le Si

Un peu de phonétique : 

Tout savoir sur la lettre X

Cours du 4 juin 2019

Une joue (visage) / un jouet (toy)
Les tempes
Une petite grenouille
Une mare aux grenouilles
Fruits mûrs / Fruits verts
Une pellicule = Une couche
Scintillant
Tu entends
De fins liserés
depuis
Réjouis
Tu comprends ce que…
Blond / blonde
Moite (fém/masc) = légèrement humide
Masculin
mouiller / mouillé
condamner
un éventail
éventer
feindre – je feindrai
Faire semblant de …
Cligner des yeux
Clignoter
de l’ail
Haïr
Par rapport à quoi (liaison avec le « r » car le « t » est muet)
Obéissant / Obéir
Le marché
Prodigieux / Prodigieuse
L’art contemporain
La peinture contemporaine
Prétentieux / prétentieuse
Ignorer / tu ignores

Bilan de tes audios (03/06/19)
D’une façon générale, et vue la complexité des textes, je trouve que tu as de beaux progrès, et je t’en félicite. La plupart des erreurs sont nasales ou sur des o qui sont fermés au lieu d’être ouverts. Tu as tendance – également – à oublier les pluriels des verbes. On en reparle demain. 😉

Celui [səlɥi]
De laides_intentions / De belles_intentions
Les_élus
Il est bien ou mal écrit
Le dédain / le dedans
L’homme (O ouvert) [lɔm]
La pensée [pɑ̃se] et le langage [lɑ̃gaʒ]
La sensation [sɑ̃sasjɔ̃]
Ceux-là qui tentent
Cette oeuvre [ɶvr]
Intensément [ε̃tɑ̃semɑ̃]

Jaune citron
Blanc de zinc

Le seuil
Comme_un lourd_oiseau
au menton
Cette joue giflée
Cette poignée de grains d’or
Qu’elle peignit sur ma peau
De petites braises
Depuis ce matin, je guette
L’éveil du premier souffle de vent
Comme des peaux
Le bruit soyeux
Ma chambre
Quelle_eau tentante
ils sentent
Le chanvre vert
deviennent
par la flamme
froide
l’orage enfle un dos violet
le vent rampant
la pluie sucrée
Des routes lointaines
Une absinthe fine

Cours du 21 mai 2019

Turquoise [tyrkwaz]
Bleu (masc) Bleue (fém) [blø]
Teinte [tε̃]
Vert émeraude (on ne prononce pas le « e » entre le m et le r)
[emrod]
Coquelicot (on ne prononce pas le « e » entre le qu et le l)
 [kɔkliko]
Vermillon [vεrmijɔ̃]
Chrome [krom]
anthracite [ɑ̃trasit]
impitoyable
La peau
L’eau
Jaune
Une plante grimpante
Une plainte
Un plan de travail
Un éventail
Un vase
En vain
éblouissante (é-blou-is-san-te)
Le jaspe
La flamme / la femme

noir d'ivoire
Noir

vert emeraude
Vert émeraude

outremer foncé
Bleu outremer foncé

bleu de prusse
Bleu de Prusse

bleu de cobalt
Bleu de cobalt

rouge cadmium clair
Rouge de cadmium clair

rouge de cadmium foncé
Rouge de cadmium foncé

terre de sienne brûlée
Terre de Sienne brûlée

terre d'ombre brûlée
Terre d’ombre brûlée

terre d'ombre naturelle
Terre d’ombre naturelle

ocre rouge
Ocre rouge
terre de sienne naturelle
Terre de Sienne naturelle

ocre jaune
Ocre jaune

jaune de cadmium foncé
 Jaune de cadmium foncé

jaune de cadmium clair
Jaune de cadmium clair







Blanc de zinc et blanc de titane

Bleu cobalt / Bleu ciel / Bleu turquoise / Bleu de Prusse / Bleu marine / Bleu outremer / Bleu Majorelle

Vert émeraude / Vert olive / Kaki / Vert pin

Rouge carmin / Rouge coquelicot / Rouge de cadmium / Rouge vermillon

Brun rouge

Terre de Sienne

Terre d’ombre

Ocre jaune

Jaune de chrome / Jaune de Naples

Jaune de cadmium / Jaune citron / Jaune indien

Blanc de céruse / Blanc de zinc / Blanc de titane

Orange cadmium

Beige

Violet / Mauve

Rose pâle / Rose fushia

Pourpre

Gris clair / Gris anthracite

Noir d’ivoire / Noir de pêche


Le 14 mai 2019

Liste enregistrée le 15/05

Blanc / Blanche
Du melon
Argent
Tremble
Émerveillement
Vincent Lindon
Sans / Sang
Un banc de poissons d’argent
Un banc blanc
L’entretien
Bonne journée
Jaune
Un sentier forestier

Je me demande ce qui s’est passé Je me demande qu’est-ce qui s’est passé

Je ne sais pas ce qui s’est passé Je ne sais pas qu’est-ce qui s’est passé

Pour les prochains cours, je te propose deux textes : le premier est la préface du roman Le portrait de Dorian Gray écrite par Oscar Wilde et le second est un extrait d’un roman de Colette.

Préface Oscar Wilde

Un jardin fébrile Colette

Maison de Colette
Maison de Colette

Une averse (pluie) / des averses (pluie)
Méditerranéen (Mé-di-ter-ra-né-en)
Les plantes méditerranéennes (Mé-di-ter-ra-né-ennes)
Jaune [ʒon] (le o est fermé, la langue se rapproche du palais)
Jeune [ʒɶn] (c’est le même e que cœur, sœur…)
Grammaire / Grand-mère
Beauté / Bonté
Un cœur d’or / un quart d’heure
Prenons
Un conte de fée
Un matin blanc
Tremble / Trembler / Frissonne / Frissonner

Liste enregistrée le 10 mai


Cours du 29 avril

Bonsoir Angelina, après vérification je peux t’affirmer que tu peux continuer à dire « pas-Z-encore ». La liaison n’est pas obligatoire, mais elle est plus élégante si tu la fais.

Sur le site de l’Académie française, tu pourras lire :

En français, la liaison peut apparaître entre un mot qui se termine par une consonne et un mot qui commence par une voyelle ou un h non aspiré (voir aussi l’article Le haricot), si ces deux mots ne sont séparés par aucune ponctuation ni par aucune pause orale. Selon les cas, elle est obligatoire, facultative ou interdite. Les noms propres sont également soumis à la liaison.

La liaison est obligatoire :

– entre le déterminant et le nom : des(z)amis, tout(t) homme ;

– entre l’adjectif antéposé et le nom : un(n)ancien(n)usage ; ainsi on dira un savant(t)aveugle si aveugle est un nom, mais un savant aveugle si savant est le nom ;

– entre le pronom (sujet ou objet) et le verbe : ils(z)aiment, on(n)aime, ils vous(z)aiment, ils(z)y vont, courons(z)-y, donnez(z)-en ;

– entre est et le mot qui suit, dans des formes impersonnelles ou dans la forme présentative : il est(t)évident qu’il viendra ; c’est(t)à voir ;

– entre l’adverbe et le mot unis étroitement : trop(p)étroit ; bien(n)aise ;

– entre la plupart des prépositions monosyllabiques et le mot qui suit : dans(z)une heure ;

– dans la plupart des mots composés et locutions : un pot(t)-au-feu, mot(t)à mot, de temps(z)en temps.

Elle ne se pratique pas :

– après la conjonction et : un fils et une fille ;

– après la consonne finale d’un nom au singulier : un temps idéal, un nez épaté ;

– après le s intérieur dans les locutions nominales au pluriel : des moulins à vent ;

– après la finale -es de la 2e personne du singulier de l’indicatif présent et du subjonctif présent : tu portes un habit vert ; Il faut que tu lui écrives un poème. On fera en revanche la liaison lors de la lecture de vers ;

– après les mots terminés en -rt en –rs, sauf s’ils sont suivis de il, elle, on ou s’il s’agit du de l’adverbe fort ou du s de toujours : de part en part, tu pars à huit heures (mais : quand dort-(t)on ? quand sort-(t)elle ?) ;

– devant un, oui, onze et les mots étrangers commençant par y : des oui ;

– devant les noms de lettres de l’alphabet : des i, des a.

Dans le reste des cas, on peut choisir de faire ou non la liaison mais celle-ci est plutôt la marque d’un langage soutenu.

On distingue par ailleurs deux types de fautes de liaison :

 le cuir qui consiste à faire une liaison en t à la place d’une liaison en z, et plus généralement à effectuer à mauvais escient une liaison en t : Il s’est mis(t)au travail ; J’ai cru(t)apercevoir un écureuil ;

– le velours qui consiste à faire une liaison en z à la place d’une liaison en t, et plus généralement à effectuer à mauvais escient une liaison en z : vingt(z)euros les dix-huit(z)ouvrages ; Il est venu aujourd’hui(z)encore ;

Ces deux types de liaisons fautives sont aussi appelés des pataquès.

Par extension, on désigne par pataquès, cuir ou velours toute liaison fautive, quelle qu’elle soit.

Quelques mots et phrases à répéter

L’accueil
Accueillir quelqu’un
Le comptoir (le « p » est muet)
Un oreiller
Une couette
La blanchisserie (e muet à l’intérieur du mot)
La conciergerie (e sonore dans le mot car précédé de deux consonnes) / La concierge rit
Décollage / Décalage (horaire)
Pouvez-vous me rappeler dans une dizaine de minutes ?
Excusez-moi, je ne vous entends pas, ça passe mal.
Pourriez-vous épeler votre nom, s’il vous plait ?
Veuillez me suivre…
Suivez-moi, je vais vous montrer l’ascenseur.
La beauté / la bonté
Soixante-seize
Le petit déjeuner est servi tous les jours au bar / ou côté bar de 7h à 10h.
Les joncs penchants
Elle essuya
L’herbe [lεrb]

Cours du 22 avril 2019 version PDF

Un quart d’heure / un cœur d’or

C’est marrant / un marin / une marraine / un parrain

La lingerie / Le linge

Une plainte / une plante

Victor Hugo

Cours du 15 avril 2019

Atteindre / attendre / éteindre / étendre / entendre

Quelques mots à écouter encore et toujours…

Atteindre son objectif [atε̃dr]

Attendre le bus [atɑ̃dr]

Étendre la durée d’un contrat [etɑ̃dr]

Éteindre la lumière [etε̃dr]

Entendre un bruit [ɑ̃tɑ̃dr]

Liste de mots 9/4/19 avec audio

Bon appétit
Bonne journée
Dessus / dessous / déçu
Avec plaisir
Je vous en prie
Flore / fleur
Aucune idée / aucun problème
Boulogne Billancourt
Et puis

DES PAINS BLANCS, DES BANCS PEINTS, DES BAINS PLEINS. DES PAINS BLANCS, DES BANCS PEINTS, DES BAINS PLEINS. DES PAINS BLANCS, DES BANCS PEINTS, DES BAINS PLEINS.  

SYLVAIN PREND UN TRAIN POUR TURIN. SYLVAIN PREND UN TRAIN POUR TURIN. SYLVAIN PREND UN TRAIN POUR TURIN. 

SAINT GLIN-GLIN. SAINT GLIN-GLIN. SAINT GLIN-GLIN. SAINT GLIN-GLIN. SAINT GLIN-GLIN. SAINT GLIN-GLIN.

TA TARTE TATIN TENTA TONTON. TA TARTE TATIN TENTA TONTON. TA TARTE TATIN TENTA TONTON. TA TARTE TATIN TENTA TONTON.

CINQ LAPINS NAINS. CINQ LAPINS NAINS. CINQ LAPINS NAINS. CINQ LAPINS NAINS. CINQ LAPINS NAINS. 

PAPA PEINT LES PINS DANS LES BOIS. PAPA BOIT ET PEINT DANS LE BAIN. DANS LE PIN, PAPA BOIT ET PEINT. PAPA PEINT LES PINS DANS LES BOIS. PAPA BOIT ET PEINT DANS LE BAIN. DANS LE PIN, PAPA BOIT ET PEINT. PAPA PEINT LES PINS DANS LES BOIS. PAPA BOIT ET PEINT DANS LE BAIN. DANS LE PIN, PAPA BOIT ET PEINT.

Robert Desnos – Le Pélican

Pélicans

Le Capitaine Jonathan,
Etant◡âgé de dix-huit◡ans
Capture◡un jour un pélican
Dans◡une◡île d’Extrême-Orient,

Le pélican de Jonathan
Au matin, pond◡un◡œuf tout blanc
Et il◡en sort un pélican
Lui ressemblant◡étonnamment.

Et ce deuxième pélican
Pond, à son tour, un◡œuf tout blanc
D’où sort, inévitablement
Un◡autre, qui en fait◡autant.

Cela peut durer pendant très longtemps
Si l’on ne fait pas d’omelette avant.

Mots à répéter du 2 avril

De temps en temps – européen – moyenbonne volonté – de l’eaurayon – russe – rousse – essuyerChamps Elysées – cœur – Constantin – Vincent Lindon – cheval – escalier – demander

Jacques Prévert

Aux oiseaux
Des oiseaux
De lourdes chaînes

A répéter encore…

Pour toi mon amour version PDF

Lu par Serge REGGIANI

Pour le cours du 9 avril, corriger l’exercice sur les accents et l’audio. Travail sur les nasales.

Rappel :
[ɑ̃] = an am en em aon (ex. enfant [ɑ̃fɑ̃])
[ε̃] = in im ain aim ein eim yn ym + en quand il est précédé de i, é, y (ex. chien)
[œ̃] = un um (ex. Chacun [ʃakœ̃], commun [kɔmœ̃], lundi [lœ̃di], parfum [parfœ̃])
[ɔ̃] = on om (ombre [ɔ̃mbr] bonté [bɔ̃te]

Les nasales document PDF (à faire en cours uniquement)


Cours du 2 avril 2019

Pour le prochain cours, faire l’exercice « mettre le bon accent sur le e » (voir ci-dessous).

Lire les différentes pages que j’ai insérées.

Répéter les mots ci-après et m’envoyer l’audio. Merciii !

De temps en temps – européen – moyen – bonne volonté – de l’eau – rayon – russe – rousse – essuyer – Champs Elysées – cœur – Constantin – Vincent Lindon – cheval – escalier – demander


Liste de mots à écouter, puis à enregistrer (m’envoyer l’audio SVP)


Différence entre les é (fermés) [e], les è (ouverts) [ε] et les e [ə], les eu [ø] et les œu [ɶ]

1°) Le é fermé (avec son accent aigu) [e] : on le trouve dans les mots tels que « café » , « thé » mais aussi à la fin des verbes du premier groupe comme « parler » (le -er à la fin des verbes fait aussi le son [e]). Il perd son accent aigu devant un double -ff. Exemples : effacer
[efase], effervescent [efεrvesɑ̃], effet [efε].

é fermé [e]

2°) Le è ouvert (avec son accent grave) est représenté en phonétique par un 3 à l’envers [ε]. On trouve ce son dans :

  • les mots qui se terminent par un e muet, tels que « mère » ou « père »,
  • les mots contenant un e + deux consonnes ou encore e + x comme « exercice », « escalier » ou « erreur »,
  • les mots contenant les combinaisons -ais, -ait, par exemple « lait », « plaît », « mais »,
  • les verbe à l’imparfait ou conditionnel « était », « souhaiterais », etc.
    Note : voir l’exception au paragraphe 1°) pour les mots en -eff, comme « effacer » [efase].
è ouvert

3°) e [ə], eu [ø] et œu [ɶ] : le son est le même pour les trois, seule la position des lèvres change.


[ə] = lèvres projetées en avant et arrondies : exemple « de »e : « je » « me » « le » 


eu [ø] = lèvres moins projetées et moins rondes : exemple « deux »

eu

œu [ɶ] = lèvres entrouvertes non arrondies : exemples « œuf » ou « sœur »

oeu


Pour aller plus loin …

Les conseils…

Penser à laisser la langue « couchée » pour le R français. 
Laisser un espace entre les dents pour ne pas parler les mâchoires serrées.

Bilan de votre audio

Lecture de Qu’ai-je donc fait (Jean d’Ormesson)

Voix claire, mais lecture un peu trop rapide. Articulation à améliorer. Apprendre à allonger les voyelles. Pas de problème sur le son R.

Qu’ai-je donc fait ? [kεʒ dɔ̃k fε ] (j’ai entendu Qu’ai donc je fais).

Les consonnes muettes en fin de mot : les ports [pɔr] (à ne pas confondre avec les portes the doors).

Soleil [sɔlεj] : on doit entendre la mouillure (le yod).

Attention au féminin de « un » qui se prononce [yn]

Fontaine ne se termine pas par une nasale [fɔ̃tεn]. (On entend fontain.)

Nasales : pensez, de temps en temps… Revoir ensemble le son [ɑ̃].

Je ne serais… (j’ai entendu je ne « sera »)

Bonne : on doit entendre les deux « n ».

Attention de ne pas confondre les O et les EU. Exemples, dieu
[djø] (j’ai entendu [djo]) , l’eau [lo] (j’ai entendu [lø]), erreur (j’ai entendu « error »).

Venu, inconnu : le son [y] n’est pas le son [u] ou [ju] (j’ai entendu « veniou »).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *