Septembre : Tout savoir sur les pronoms en / y

1.      PRONOMS COMPLEMENTS D’OBJET DIRECT

On utilise les pronoms compléments (le, la, l’, les, me, te, nous, vous) pour remplacer un nom qui a comme fonction dans une phrase d’être un complément d’objet direct.

Exemple : Les enfants lisent Les contes du chat perché. => le COD = Les contes du chat perché
Le pronom complément qui remplace « Les contes du chat perché » est : « les ».
On aura donc la phrase : Les enfants les lisent.

 

Ces pronoms compléments se placent toujours avant le verbe, sauf à l’impératif à la forme affirmative (* Voir Exemple pour l’impératif ci-après).

* Exemple pour l’impératif : Garde ton écharpe, il fait  froid ! => Garde-la, il fait froid !
ATTENTION, à l’impératif négatif, le pronom se place avant le verbe. => Ne la garde pas, il ne fait pas froid !

Ces pronoms compléments d’objet direct (COD) remplacent :

–          un nom précédé d’un article défini (ex : la lettre, le chien, les fruits, les voyages) ou d’un déterminant possessif (son cahier, ton stylo, mes affaires, ma maison, etc.)

–          ou une personne (prénom, personne définie, etc.).

Ces pronoms compléments d’objet direct accompagnent des verbes qu’on appelle « verbes transitifs directs », comme :

–          aimer quelqu’un/quelque chose
–          adorer quelqu’un/quelque chose
–          apprécier quelqu’un/quelque chose
–          attendre quelqu’un/quelque chose
–          avaler quelque chose
–          avoir quelque chose
–          connaître quelqu’un/quelque chose
–          donner quelque chose
–          emmener quelqu’un/quelque chose
–          entendre quelqu’un/quelque chose
–          lire quelque chose
–          mettre quelque chose
–          perdre quelqu’un/quelque chose
–          porter quelqu’un/quelque chose
–          poser quelqu’un/quelque chose
–          regarder quelqu’un/quelque chose
–          sortir quelque chose
–          trouver quelqu’un/quelque chose
–          voir quelqu’un/quelque chose
–          vouloir quelqu’un/quelque chose

Tous ces verbes transitifs directs sont donc suivis d’un COD (complément d’objet direct).

RAPPEL : On se pose la question QUI ? pour Quelqu’un / QUOI ? pour Quelque chose. Exemple : J’attends mon ami => J’attends QUI ? Réponse : mon ami (mon ami est donc le COD).

A/ LES CHOSES (attention, cette chose doit être précédée d’un article défini ou d’un déterminant possessif)

Exemple : La concierge garde les clés de mon appartement. => La concierge les garde.
Exemple : Il apprécie les voyages à l’étranger. => Il les apprécie.
Exemple : Bruno sort son chien. => Bruno le sort.
Exemple : Le facteur donne la lettre à Olga. => Le facteur la donne à Olga.
Exemple : Les parents adorent leurs deux enfants. => Les parents les adorent.

a.      Le complément adverbial « en » : Si cette chose est précédée d’un article indéfini (qui exprime ou non une quantité) ou d’un article partitif (du, de l’, de la), alors le pronom complément sera « en ». Ce complément adverbial est aussi un COD.

Exemple : La concierge distribue des prospectus. => La concierge en distribue.
Exemple : Il sort deux billets de sa poche. => Il en sort deux de sa poche.
Exemple : Bruno porte une casquette. => Bruno en porte une.
Exemple : Le facteur donne des lettres à Olga. => Le facteur en donne à Olga.
Exemple : Les parents offrent des bonbons à leurs deux enfants. => Les parents en offrent à leurs deux enfants.

La concierge distribue QUOI ? Réponse : des prospectus = COD

B/ LES PERSONNES

Exemple : Valérie attend son amie sur le quai de la gare. => Valérie l’attend sur le quai de la gare.
Exemple : Olga pourra-t-elle m’appeler cet après-midi ? => Oui, elle t’appellera cet après-midi !
Exemple : Nous sommes-nous déjà rencontrés ? => Oui, nous vous avons rencontrés la semaine dernière.

Rappel : Les compléments d’objet direct s’utilisent généralement avec des verbes transitifs directs (qui ne sont pas suivis directement des prépositions « à » ou « de »). Pour reconnaître un COD, il suffit de se poser les bonnes questions. QUOI ? QUI ?

Exemple : La concierge garde QUOI ? => les clés
Exemple : Valérie attend QUI sur le quai de la gare => son amie

2.      PRONOMS COMPLEMENT D’OBJET INDIRECT

On utilise les pronoms compléments (lui, leur, nous, vous, me, te) pour remplacer un nom exprimant une personne (QUELQU’UN) et qui a comme fonction d’être complément d’objet indirect (COI). Cela concerne donc les verbes suivis directement de la préposition « à » que l’on appelle des verbes transitifs indirects avec « à ».

Exemple : Les Contes de Grimm plaisent à tous les enfants. => le COI = à tous les enfants
Le pronom complément qui remplace « à tous les enfants » est : « leur ».
On aura donc la phrase : Les Contes de Grimm leur plaisent.

 

Ils se placent également toujours avant le verbe, sauf dans le cas de l’impératif au style direct.

Exemple : Rends-lui son écharpe ! =>Ne lui rends pas son écharpe ! (à la négation, le pronom change de place, il se place avant le verbe)

Voici quelques exemples de verbes suivis par la préposition « à » (quelqu’un).

–          Appartenir à quelqu’un
–          Dire à quelqu’un
–          Ecrire à quelqu’un
–          Faire confiance à quelqu’un
–          Parler à quelqu’un
–          Plaire à quelqu’un
–          Téléphoner à quelqu’un

Exemple : Téléphoner à quelqu’un : Elle téléphone à ses parents. => Elle leur téléphone.
Exemple : Parler à quelqu’un : Je parle à mon ami. => Je lui parle
Exemple : Le facteur distribue les lettres à tous les voisins => Le facteur leur distribue les lettres.
Exemple : Appartenir à quelqu’un : Cet appartement appartient à mes parents => Il leur appartient.

Exemple : T’a-t-il donné les clés ? (sous-entendu : il a donné les clés à toi ?) => Oui, il m’a donné les clés. (sous-entendu : il a donné les clés à moi)

IMPORTANT : Mais la question que tout le monde se pose est : Pourquoi dit-on « Il pense à eux » et pourquoi pas « Il leur pense » ? => Réponse : Parce que ces verbes transitifs directs font référence indifféremment à une personne et à une chose.

Voici quelques exemples de verbes qui sont indifféremment suivis par « à quelqu’un » / « à quelque chose ».

–          Faire attention à quelqu’un / à quelque chose
–          Penser à quelqu’un / à quelque chose
–          S’intéresser à quelqu’un / à quelque chose
–          S’opposer à quelqu’un / à quelque chose
–          S’habituer à quelqu’un / à quelque chose
–          Renoncer à quelqu’un / à quelque chose
–          Etre opposé à quelqu’un / à quelque chose
–          S’associer à quelqu’un / à quelque chose

On dira par exemple : Jean s’intéresse à Julie (quelqu’un)= Jean s’intéresse à elle.

Mais aussi : Jean s’intéresse à la biodiversité. (quelque chose) = Jean s’y intéresse.

Autres exemples : Je pense à mes amis = Je pense à eux. Je m’intéresse à ce professeur = je m’intéresse à lui. Je m’oppose à cette personne ! = Je m’oppose à elle ! Je m’habitue à ces nouveaux voisins = Je m’habitue à eux.

Remarque : On met le pronom adverbial « y » lorsque un nom de chose est précédé d’un verbe + « à » + QUELQUE CHOSE

Exemple : Je renonce à mes rêves ! => J’y renonce !

RAPPEL : Pour reconnaître un COI, il suffit de se poser les questions A QUI ? A QUOI ?
(Exemples : Elle téléphone à qui ? => à ses parents. Elle s’intéresse à quoi ? => à la politique.), mais aussi les questions DE QUI ? DE QUOI ?

a.      Le complément adverbial « en » s’impose lorsque le verbe est suivi de la préposition de + QUELQUE CHOSE. Ce complément adverbial « en » est alors un COI (complément d’objet indirect).

Exemples : Parler de quelque chose : Je parle du film Black swan. => J’en parle. (Dans ce cas, le COI est « en ».) Nous discutons de cuisine => Nous en discutons. (Mais on dit : Nous discutons de cette personne => Nous discutons d’elle ou de lui…).

REMARQUE : VERBE + PREPOSITION « de » + QUELQU’UN
Parler de quelqu’un : Je parle de Nathalie P. => Je parle d’elle. Je parle de Laurent => Je parle de lui. Je parle de mes parents => Je parle d’eux.

Exemples de verbes transitifs indirects suivis de « de » :

–          Avoir besoin de quelque chose
–          Avoir envie de quelque chose
–          Avoir peur de quelque chose
–          Décider de quelque chose
–          Se moquer de quelque chose
–          Se servir de quelque chose
–          Se souvenir de quelque chose
–          Se rappeler de quelque chose
–          Rêver de quelque chose
–          Sortir de quelque chose

J’ai besoin de mon stylo => J’en ai besoin.
Nous avons envie de sortir =>Nous en avons envie.
Elle se moque de réussir son examen. => Elle s’en moque.

MAIS ATTENTION : Elle se moque de son frère => Elle se moque de lui.
J’ai besoin de Nathalie => J’ai besoin d’elle.

3.      LES PRONOMS ADVERBIAUX ( « en » et « y »)

« En » peut remplacer :

–          un nom précédé d’un article indéfini (un, une, des) qui peut exprimer une quantité…
Exemple : Vous ne voulez qu’un seul dossier d’inscription ? => Oui je n’en veux qu’un seul.

–          ou un nom précédé d’un article partitif (du, de la, des) …
Exemple : tu veux de la confiture ? Oui merci, j’en veux.

–          ou avec les verbes se construisant avec « de QUELQUE CHOSE ».

Exemple : Son amie parle de son animal préféré => Son amie en parle.
Exemple : Les parents reviennent de vacances => Les parents en reviennent.

« Y » peut remplacer :

–           un complément de lieu …
Exemple : Olga va au supermarché. =>Olga y va.
Exemple : Valérie se rend à son bureau.=>Elle s’y rend.
Exemple : La famille veut s’installer à New York. =>La famille veut s’y installer.

– ou un nom de chose ou un verbe précédé de la préposition « à » suivi de QUELQUE CHOSE
Exemple : Olga fait attention à ses affaires. => Olga y fait attention
Exemple : Le professeur fait référence à un article paru dans le journal. => Le professeur y fait référence.

Exemples de verbes transitifs indirects suivis de la préposition à + QUELQUE CHOSE

–          Faire attention à quelque chose
–          Faire référence à quelque chose
–          Penser à quelque chose
–          Réfléchir à quelque chose
–          S’attendre à quelque chose
–          S’intéresser à quelque chose
–          S’habituer à quelque chose
–          Se préparer à quelque chose

Exemple : Les parents pensent à déménager. =>Ils y pensent.
Exemple : Les élèvent se préparent à la rentrée.=>Les élèves s’y préparent.

Exercice :

1. Il faut que j’aille faire les courses. Il faut que j’………………..aille.
2. Veux-tu prendre de la crème fouettée ? Oui j’ ……………..veux.
3. Je ne suis jamais allée à Paris, mais Laurent ……………………..habite.
4. Qui t’emmène en cours? C’est mon père qui ………… emmène tous les matins.
5. Je peux me rendre à mon travail en bus, j’ ……………….ai deux qui s’arrêtent devant l’entreprise.
6. Je voudrais avoir une voiture, si vous saviez comme j’…………………rêve!
7. As-tu parlé à ton professeur de tes difficultés? Oui, je lui …………………..ai parlé.
8. Ce manteau est à Lucien, il……………….appartient.
9. As-tu déjà réfléchi à ton orientation? Oui, j’ …………….. pense depuis longtemps.
10. Demain je vais chez le pédicure. J’………………………….vais tous les mois.

Exercice :

1. J’ai 15 pommes, combien …… faut-il pour préparer la tarte ? Il ….faut une douzaine.
2. J’ai rencontré ton ex-mari, cela fait combien de mois que tu ………..as quitté ?
3. Nous avons décidé de partir au Sri Lanka, est-ce que tu souhaites…………..accompagner ?
4. La garagiste a réparé la moto de Fred, il devra ………….la récupérer demain.
5. Elle est allée chez le dentiste ce matin. Elle doit ……. retourner demain matin !
6. Le père Noël distribue les cadeaux aux enfants, mais c’est horrible, il …….manque un !
7. J’ai acheté du magnésium pour cet automne. J……. prends tous les ans dès septembre.
8. Tu as perdu tes clés ? Es-tu sûr(e) de ne pas ………avoir mises dans ton sac ?
9. Où sont passés tes enfants, je ne ….vois pas. Ils sont partis au square jouer au foot.
10. J’ai dit au revoir à mes amis. Je ne ……..verrai pas avant Noël prochain !
11.Est-ce que tu veux de la confiture sur tes tartines. Il …….reste un peu dans le pot.
12. Je te fais une proposition, pense-……..avant que je change d’avis.
13. Elle change souvent de bijoux… elle ………raffole.
14. Quand j’étais petite, je croyais au prince charmant : j’……… crois encore d’ailleurs !
15. Nous sommes allés dans le nord de la Finlande, nous avons eu très froid, nous ne souhaitons pas ……………….. retourner l’été prochain.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *