Lesya

Exercice phonétique de Ionesco PDF

Reprendre la pièce à : « Et moi donc, tu crois que… » (J’aime beaucoup ce que vous faites)

Cours du 08/10/19

Confusion entre les verbes Amener Apporter Emmener Emporter 

Par exemple
Et puis
On entend
Ils ont inventé

Cours du 2 octobre 2019

Quelle coïncidence !
archaïque
ambigu / ambiguë
Plus de distance
Si elle m’annonce
Qu’en cuisinant
Projeter
quand même
Enquiquiner
ça ne m’étonne pas
BA = bonne action

J’aime beaucoup ce que vous faites – théâtre

Cours du 11 juillet 2019

Gendarme…

gendarme / gendarmerie

catastrophe (évite de trop accentuer le o, c’est un o ouvert) [katastrɔf]

quand même [kɑ̃mεm]

qui aide à ces femmes = aider quelqu’un à faire qq chose

c’était sympa d’échanger avec les magistrats (de s’échanger avec…)

Les Roumains [rumε̃] / Les Romains [rɔmε̃]

Maure / mort

Provence (Sud) … Province…

P32-34 L’Amant de Duras : Lecture o fermés et ouverts

Classeur1 : Travail sur les o fermés et ouverts

Huis Clos de Jean-Paul Sartre – Extrait du Chapitre 5

Scène 5 Huis clos Révélation PDF

[…] Tant que chacun de nous n’aura pas avoué … Tu m’en veux, à moi ?

Cours du 27 juin 2019

Jean-Paul Sartre

Province, Provence, Second_Empire

Province / Provence (Sud)
Second_Empire
Aucune_importance
S’épargner de quelque chose (Ex. Epargne-moi tes commentaires.)
En effet
Se vanter
L’imbécile
Compensation

Un petit poème de Jacques Prévert pour travailler le son [ɑ̃ʒ] : Etre ange

Lesya, tu peux m’envoyer des audios si tu as le temps de t’entraîner un peu…

Cours du 22 mai 2019

… d’environ 1 mètre soixante sur 1 mètre trente
…peinte en blanc
Quand même
Des plantes aquatiques
Contemporain / Contemporaine

Depuis

dermatologue
anecdote
aéronautique




Prochain cours en mai : Pièce de théâtre de Yasmina Reza

Mots à répéter 24/04/19 :

Une lampe
Une énigme
Une empreinte
Un marchand
L’Orient
L’inconnu
Un vieillard
A l’endroit

Blog Voyage : petitcarnetdasie.com

En l’écoutant
Restera (e rond et sonore car précédé de deux consonnes)
Tombe
Cruauté (CRU-AU-TÉ) [kryote]
ne découvre…
de plus en plus + adj
Un vieil homme


Grammaire :

Aider quelqu’un à faire quelque chose.
Je l’ai aidé à porter ses affaires.

Apprendre quelque chose (à quelqu’un) => Verbe transitif
Apprendre à + verbe => Verbe intransitif

Bavarder avec quelqu’un

Chuchoter quelque chose à l’oreille de quelqu’un

Citer quelque chose
Citer quelqu’un à comparaître

Confier quelque chose à (quelqu’un)
Se confier à quelqu’un

Consulter quelqu’un pour avoir son avis.
Consulter quelque chose

Décider dequ’est-ce que je vais / veux faire.
Décider de ce que je vais faire / veux faire.

Demander de faire quelque chose à quelqu’un.
Demander à ce que cette chose soit faite dans les règles.
Demander quelque chose à quelqu’un.
« Je le lui demande. »

Discuter de quelque chose avec quelqu’un.

Exprimer quelque chose (à quelqu’un)

Nommer quelqu’un à

Parler à quelqu’un de quelque chose.
Parler de quelque chose à quelqu’un.
« Je lui en ai parlé. »
Parler avec quelqu’un de quelque chose.

Penser est une verbe transitif et aussi intransitif.
Transitif : Penser + verbe Penser quelque chose
Intransitif : Penser à quelque chose ou penser à quelqu’un
Penser de quelqu’un/quelque chose = demander l’avis à quelqu’un.

Raconter quelque chose à quelqu’un

Réfléchir à ce que je vais / veux faire.

Révéler quelque chose (à quelqu’un)

Signaler quelque chose (à quelqu’un)
Signaler à quelqu’un que…


Lesya, il existe bien une similitude entre "la Peau de chagrin" et "le Portrait de Dorian Gray". Etude comparative ici

Version PDF du Résumé de Dorian Gray
 

Mots à répéter :

La sorcellerie (sor/cel/l’rie) [sɔrsεlri]
Quantité
En attendant / en entendant
Ayant
Cependant
Mesurer
Son ancien
Devenu
Immensément
Talisman
posséder de quelque chose
étreindre [etrε̃dr] : serrer dans ses bras
étrangler [etrɑ̃gle] : serrer au cou dans le but de tuer

Posséder : posséder quelque chose. Je possède une maison, je possède un cheval, je possède du mobilier, des terres, je possède de l'or, de l'eau, de l'argent (ce sont des articles partitifs)

En avril… Extrait de la Peau de chagrin d’Honoré de Balzac (19ème siècle)

Cours du 11 avril Fichier version PDF

Résumé :
Octobre 1830 – Paris
Un jeune inconnu vient jouer sa dernière pièce d'or dans une maison de jeu, située dans les jardins du Palais Royal. Il perd et décide d’en finir avec la vie. En attendant la nuit pour rendre son suicide plus mystérieux, le jeune homme marche quai Voltaire et entre par hasard dans un magasin d'antiquités. L’antiquaire lui montre « une peau de chagrin » ayant le pouvoir d’exaucer tous les vœux de son propriétaire : « Si tu me possèdes, tu posséderas tout, mais ta vie m'appartiendra ». Le vieillard le met cependant en garde : chaque désir exaucé fera diminuer la taille de cette peau, symbole de sa vie. Le jeune Raphaël accepte ce pacte diabolique, sans bien mesurer les mises en garde de l'antiquaire. 
Le jeune homme fait le vœu de disposer d’une énorme somme d’argent et apprend le lendemain qu’il hérite d’un riche oncle. Mais la peau de chagrin rétrécit.

Raphaël, devenu très riche, habite dans un superbe hôtel particulier rue de Varenne. Conscient de la fragilité de sa situation, il s’arrange pour ne plus rien désirer. Un jour, pourtant, il revoit l’un de ses anciens professeurs qui a perdu sa chaire de professeur. Spontanément, sans y prêter attention, Raphaël émet le vœu que son ancien professeur retrouve vite un emploi. De nouveau « la peau de chagrin » rétrécit. Le soir, en se rendant au théâtre des Italiens, Raphaël aperçoit Pauline qui est devenue immensément riche. Les deux jeunes gens expriment leur amour mutuel et font le vœu de se marier. « La peau de chagrin » diminue inexorablement. Pour échapper au sortilège du talisman, Raphaël, affaibli, se réfugie à Aix, puis au Mont d’Or. Mais de retour à Paris, il retrouve Pauline et lui confie le terrible secret de « la peau de chagrin ». Pris d’un dernier désir de posséder la jeune fille, Raphaël l’étreint et meurt sur son sein.

La peau de chagrin PDF

D’où vient l’expression française : « se réduire comme une peau de chagrin » ?

Signification : Fait allusion à tout ce qui diminue sans cesse tendant à disparaître.

Origine : Expression française qui puise ses origines du mythe créé par Balzac dans le roman La Peau de Chagrin qui narre l’histoire d’un talisman fait d’une pièce de cuir ayant le pouvoir d’exaucer les vœux de son possesseur en se rétrécissant à chaque désir comblé. Outre la symbolique évidente du temps irréversible et du désir, le mot chagrin serait une altération du mot turc sagri désignant la peau d’un animal. C’est généralement la peau de l’âne ou de la mule qui servait à fabriquer cette peau de chagrin utilisé dans la fabrication des chaussures.

Expression française synonyme : Fondre comme neige au soleil

Cours  du 7 mars 2019

Un hanap = un vase en métal ancien
Oblongue = plus long que large
Truculent = pittoresque
Pétuner = fumer (prendre du tabac)
Pédant = qui montre son savoir ; prétentieux
Emphatique= compliqué, sophistiqué
Magistral =Excellent, remarquable
Une conque = un gros coquillage
Un triton = Sorte de lézard
Avec verve = avec enthousiasme
Devant la galerie = devant tous les gens

L’école [lekɔl]
Sanglot [sɑ̃glo]
Ce croc [sə kro]
Noble [nɔbl]

Rappel : O fermé [o], langue en haut ; O ouvert [ɔ] langue en bas

Cyrano de Bergerac de Edmond Rostand (19ème)

Janvier 2019

Suite à la lecture de Jean d’Ormesson le français langue animale, je te propose de revoir les mots suivants :

Empruntés, paon, anguille, faïence, merlan, muet, muette, lièvre

Devenir chèvre : se mettre en colère
Noyer le poisson : embrouiller, embobiner quelqu’un
Le dindon de la farce : Se faire avoir, duper par les autres

Allongement des voyelles (en gras) à la fin d’un groupe rythmique.

Lorsqu’on parle de durée vocalique en français, on pense aux voyelles longues accentuées.

A la fin d’un groupe phonique, on met l’intonation en allongeant la voyelle (on met le signe : juste après la voyelle) lorsque c’est possible.

Allongement d’une voyelle + [r], [z], [ʒ], [v] ou du groupe [vr].

Exemples : vivre [vi:vr], écrire [ekri:r], recouvrir [rəkuvri:r], l’histoire [listwa:r], plage [pla:ʒ]

Allongement de la voyelle [ɛ] + [m], [n], [r], [p], [t], [d], [b], [g] (et groupes consonantiques br, bl, cr, cl…).

Exemples : poème [pɔε:m], j’aime [ʒε:m], lumière [lymjε:r], l’hiver [livε:r], faire [fε:r], poussière [pusjε:r], millième [miljε:m]

Il◡est bientôt l’heure de la pause. [po:z]

Quel bonheur [bɔnɶ:r], cette◡eau est si claire ! [klε:r]

Décembre 2018

Leçon PDF verbes pronominaux

Leçon PDF Sans avec pas de

Phonétique

1. Attention de bien faire la différence entre les [ø] et les [o] :

Deux tonnes [dø.tɔn] / d’automne [dotɔn]

Revoir les paronymes

EX. Ciseaux / Six œufs

2. Travailler sur les nasales

Plainte [plε̃t] / plante [plɑ̃t]

Des atteintes à [atε̃t] / des attentats [atɑ̃ta]

Tout savoir sur le son [o]

On dit que la voyelle est mi-fermée, car la langue se rapproche du palais sans l’atteindre.
On dit que la voyelle est postérieure, car la langue est en arrière.
On dit qu’elle est arrondie, car il faut arrondir les lèvres.

Pour faire le son [o], la bouche doit être ronde et la langue se positionne à l’arrière de la bouche. La pointe de la langue se rapproche légèrement du palais mais reste en retrait sans le toucher.

D’une manière générale, on trouve le o fermé à la fin d’un mot (1) ou quand la lettre o précède le son [z] (2). 

Exemples (1) de o fermé et bref (sans allongement de la voyelle) :

Numér côte dos – crapaud –  chaud – une eau – un seau – un pot – une peau – un landau – des landaus – une faux – un faux (contraire de vrai) – un pipeau – c’est du pipeau ! – tableau – Fontainebleau  bateau  vél– paume – réseau

Exemples (2) de o fermé avec allongement de la voyelle :

Une pause [po:z]– une pose [po:z]– une rose [ro:z]– close [klo:z]– virtuose [virtɥoz]– hypnose [ipno:z]– cause [ko:z]

  • Règle grammaticale : tous les mots se terminant par eau prennent un « x » au pluriel, jamais de « s ». Exemple, un gâteau [gato]=> des gâteaux [gato]
  • Entend-on une différence entre le « o » et le « ô » ?
Le ô est un o fermé. La différence acoustique n’est pas toujours facile à percevoir. On note tout de même que le « ô » est plus appuyé dans la durée. En phonétique, l’accent circonflexe « ^ »  indique qu’il faut émettre un son plus long.

Exemples : un arôme [arom] – un binôme [binom]– aussitôt [osito– un contrôle [kɔ̃trol]– le chômage [ʃomaʒ– un diplôme [diplom– un rôle [rol] – drôle [rol]– un hôtel [otεl]– une icône [ikon]– rôder [rode]– un symptôme [sε̃ptom]– un trône [tron]

   Ecoutez les mots en ô

Tout savoir sur le son [ɔ]

On dit que la voyelle est mi-ouverte, car la langue est éloignée du palais.
On dit que la voyelle est postérieure, car son point d’articulation est en arrière.
On dit qu’elle est arrondie, car il faut arrondir les lèvres.

D’une manière générale, on trouve le o ouvert quand la lettre o est suivie de deux consonnes identiques ou non (1) ou quand elle précède les lettres l ou r (2).

Exemples (1) [ɔ] ouvert et bref devant les m, n et les s sonore :

Une pomme [pɔm comme [kɔm] une gomme [gɔm]– un homme [ɔm]–  sonner [sɔne– une botte [bɔt]– un docteur [dɔktɶr– accoster [akɔste]– une carotte [karɔt– un objectif [ɔbʒεktif] – un orteil [ɔrtεj] – orgueilleux [ɔrgɶjø] – opportunité [ɔpɔrtynite] – optimiser [ɔptimise]– optimal [ɔptimal]

Exemples (2) [ɔ] ouvert et long devant les r, g [ʒ], v :

Folle [fɔl– molle [mɔl– un bol [bɔl] – La Baule [bɔl]– agricole [agrikɔl] – un aérosol [aerɔsɔl–  l’alcool [lalkɔl]– un antivol [ɑ̃tivɔl– une casserole [kasrɔl] – la mort [mɔ:r– un décor [dekɔ:r– un corridor [kɔridɔ:r] – un escalator – un castor – une essoreuse [esɔrøz– un sol – la parole – Paul – une épaule

Lorsque l’on écrit « um » => On prononce [ɔm’]    
( Les mots d’origine latine se terminant par um font le son ɔm’ : du rhum, minimum, maximum, un album…). 

Les mots latins se terminant par « um » se prononce à la française [ɔm’].

Un album – de l’aluminium – un aquarium – un arboretum – un arum – un auditorium – du calcium – un forum – un géranium – du magnésium – un sternum – maximum – minimum – un solarium – un zirconium

   Ecoutez les mots en um

  • Bizarreries de  la langue française :
La première syllabe du mot oignon [ɔɲɔ̃] s’écrit « oi » mais se prononce « o ». 
 
  Ecoutez le mot : un oignon
  • Mots en « oc » : on prononce la consonne finale dans les cas suivants : un bloc [blɔk]– un choc [ʃɔk]– un électrochoc – du manioc [manjɔk]– toc [tɔk]– un troc [trɔk]
 
  • Mots en « oc » : le « c » final est muet dans les mots suivants : un accroc [akro] – un broc [bro] – un escroc [εskro]
  • Attention ici on a le son [o] fermé du fait que la consonne soit muette.
 
  • Exercice de prononciation :

L’énorme orme orne la morne vallée. L’énorme orme orne la morne vallée. L’énorme orme orne la morne vallée.

L’oiseau beau et gros vole au-dessus de l’eau. L’oiseau beau et gros vole au-dessus de l’eau. L’oiseau beau et gros vole au-dessus de l’eau.

Un original, des originaux. Un original, des originaux. Un original, des originaux.

La grosse cloche monotone sonne. La grosse cloche monotone sonne. La grosse cloche monotone sonne.

Paul se pèle au pôle dans sa pile de pulls et polos pâles. Paul se pèle au pôle dans sa pile de pulls et polos pâles. Paul se pèle au pôle dans sa pile de pulls et polos pâles.

   Ecoutez et répétez les phrases L’énorme orme orne…

Poème en prose Le verbe être de A. Breton

André Breton

Juillet 2018

Ecrire de Colette

Sidonie Gabrielle Colette

Mai 2018

La madeleine de Proust

Marcel Proust

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *