Lesya

Reprendre la lecture à « Pourquoi diable avait-il fallu que j’aie un tortionnaire pour trouver dans ma mémoire un tel trésor ? »

Cours du 11 mars 2021

Cours du 18 février 2021

Pusillanime … Enjoindre Lecture Val le 8 mars 2021

Pusillanime [pyzilanim] PU-ZI-LA-NIM = craintif, peureux, qui manque de courage, d’audace, qui craint le risque ou les responsabilités.
Le chahut [lə ʃay] = agitation bruyante (d’une classe d’écoliers par exemple)
Le ver se tortille [lə vɛr sə tɔrtij] = se tortiller = s’agiter en remuant dans tous les sens, remuer en ondulant.
La tenture plastifiée (rideau de douche) [la tɑ̃tyr plastifje]
Le jet (eau) [lə ʒɛ do] = un filet d’eau
Enfantin, enfantine [ɑ̃fɑ̃tɛ̃ ɑ̃fɑ̃tin]
Je la serrais… (verbe serrer) [ʒə la sɛrɛ]
Saillant, saillante [sajɑ̃ sajɑ̃t] = qui dépasse, qui est osseux (ex : des pommettes saillantes)
Malaxer [malakse] = pétrir quelque chose
Enjoindre [ɑ̃ʒwɛ̃dr] = ordonner à quelqu’un de faire qq chose, inviter expressément qq’un à faire qq chose

Lu par Val le 17 février

Cours du 11 février 2021

mental mɑ̃tal
besoin bəzwɛ̃
s’enthousiasma sɑ̃tusjasma
léger légère leʒe leʒɛr
les◡indélicatesses les zɛ̃delikatɛs


Cours du 02 février 2021

Reprendre à « mon cher Palamède, que pensez-vous de… « 

Val le 10 février 2021

Goguenard gɔgnar = moqueur, avec un air moqueur
Le courroux lə kuru = La colère
être courroucé kuruse
Embêter ɑ̃bete
Revenez dans quelques minutes rəvne dɑ̃ kɛlkə minyt
Tu es déjà revenu ? ty e deʒa rəvny
Soulever sulve
Un◡instant [œ̃.nε̃s.tɑ̃]
La chambre la ʃɑ̃br
L’intrus lɛ̃try = personne qui s’introduit qq part sans y être invitée (indésirable)
L’allégresse lalegrɛs = la joie

Reprendre la lecture à « Juliette et moi, nous nous regardions… »

Rappel sur le e caduque :

La voyelle -e devient caduque (on ne la prononce pas) quand elle se trouve entre 1 consonne et 1 autre consonne.
Exemples : Boulevard [bulvar] – Avenue [avny] – J’aimerais [ʒεmrε]

La lettre -e se prononce [ə] obligatoirement quand elle est précédée de deux consonnes et suivie d’une consonne (pour éviter qu’il y ait trois consonnes qui se suivent).
Exemples : Appartement [apartəmɑ̃] – Partenaire  [partənεr] – Quelque part  [kεlkə par]

Quand il y a une double consonne identique comme dans « follement », on les compte comme une seule phonétiquement parlant [fɔlmɑ̃]. C’est pourquoi la lettre -e n’est pas prononcée.

Dans une première syllabe, on prononce souvent la lettre e même si elle est entourée d’une seule consonne.
Regarder [rəgarde] – deviner [dəvine]

Cours du 20 janvier 2021

Céans = adverbe de temps, terme ancien, qui veut dire « maintenant », « à l’instant ». Un autre sens existe, toujours adverbe mais de lieu cette fois, pour signifier « Ici dedans ». Il ne se dit que du lieu où l’on est quand on parle. Il n’est pas céans. Enfin, quand on parle de « Maître de céans », on parle du propriétaire, du chef de famille ou le locataire qui occupe effectivement la maison.

Liste de mots lue par Val le 1er février 2021

Sous seing privé [su sε̃ prive]

ÉTYMOLOGIE

Provençal. seing, seng, signe ; ital. segno ; du lat. signum.

Seing se prononce comme « saint » ou « sein ».

En vain ɑ̃ vɛ̃
Le faciès lə fasjɛs
Pourquoi es-tu venue purkwa e-ty vəny
Revenir rəvnir
Devenir dəvnir
Lentement lãtmã
Patauger patoʒe
Patauger dans l’eau, dans la boue (sens propre) = 1. marcher dans l’eau, dans la boue. 2. jouer dans l’eau (enfant). 3. Sens figuré : s’embrouiller, s’enliser dans une difficulté.
Le lendemain lə lãdmã
Elle rejetait la tête ɛl rəʒtɛ la tɛt
Un◡état d’ébriété œ̃ neta debrijete

ÉTYMOLOGIE

Provenç. ebrietat ; espagn. ebriedad ; ital. ebrietà ; du lat. ebrietatem, d’ebrius (voy. IVRE).Texte dans le domaine public

Hilare ilar
Faire fi fɛr fi : Faire fi de quelque chose, de quelqu’un. Le dédaigner, ne pas y attacher d’importance.
En#haut ɑ̃ o (pas de liaison)
De plus◡en plus fort də ply zã ply fɔr
Quand « de plus◡en plus » est suivi d’un adjectif, on ne prononcera pas le « s ». S’il termine une phrase, on le prononcera.
Tambouriner tãburine
Fou à lier fu a lje : L’expression « être fou à lier » date du XVIIème siècle. A l’époque, quand les personnes étaient déclarées folles et étaient hospitalisées, on les attachait pour qu’elles ne se fassent pas de mal. Ce sont les liens servant d’attaches qui ont donné le sens à cette expression.
Pourriez-vous l’examiner ? purje vu lɛgzamine
Demeuré = fou
Une méningite yn menɛ̃ʒit

Le verbe seoir [swar]

« Cela vous sied bien », « cela vous sied à merveille » [səlɑ vu sje bien, səla vu sje ɑ mɛrvɛj]

Le verbe à l’infinitif seoir signifie « aller bien » ; « convenir« .
Après quelques recherches sur l’origine de ce verbe, j’ai trouvé que ce verbe, employé très rarement aujourd’hui, voulait dire au Xème siècle « être assis ». Peu à peu, son sens a évolué en « convenir » (dès le XIIème siècle).

Chose intéressante, on dit encore aujourd’hui que quelque chose est très seyant ou seyante [sεjɑ̃ ; sεjɑ̃t] sur quelqu’un pour exprimer que cette chose lui va bien, qu’elle flatte la personne qui la porte. Par rapport à son origine avec « être assis », on peut véritablement dire que « seyant » vient de « séant » nom familier qui désigne les fesses, le postérieur. 😀

Reprendre la lecture à : « A la réflexion »…

Cours du 10 décembre 2020

Seoir, pareil à

Seoir swar (se prononce comme soir)
Pareil◡à parɛja
Tenir tənir
Une hache yn ˈɑʃ
atone atɔn = sans expression dans le regard, dans les yeux, sans « vie ».
Toujours◡eu = liaison avec le r
demeuré dəmœre
pimpant pɛ̃pɑ̃ = élégant
pompon pɔ̃pɔ̃
ressembler rəsɑ̃ble
campagne kɑ̃paɲ
candide kɑ̃did= naïf na-if


bigoudi bigudi
ÉTYMOL. ET HIST. − 1852 (J. Humbert, Nouv. glossaire genevois, p. 48); 1867 (Lar. 19e). Orig. obsc. Le port. bigode « moustache », prononcé à peu près bigódi, proposé comme étymon par Cor. t. 1, s.v. bigote et EWFS2, s’explique mal du point de vue géogr.; le fr. bigotère, -elle « petit bourrelet destiné à rouler la moustache pour la faire friser » (attesté dep. 1649 et empr. à l’esp. bigotera « id. », dér. de bigote « moustache », corresp. du port. bigode et peut-être issu de l’a.h. all. bî gote « par Dieu » : v. FEW t. 15, 1, s.v. bî gote, p. 106) aurait pu favoriser l’empr. de bigoudi au port.; mais ce mot, bien que répert. par Lar. 19e, n’est vraiment vivant qu’aux xviieet xviiies. (v. FEW, loc. cit.).

Reprendre la lecture à : « Je résolus de me taire aussi ».

Cours du 2 décembre 2020

phrases + voc = Val 9/12/20

Venir◡en◡aide◡à quelqu’un [və-ni-rɑ̃-nɛ-da-kɛl-kœ̃] = Rendre service, aider quelqu’un dans le besoin.
Je viens en aide à une personne dépendante de mon entourage.

Ennuyer [ɑ̃nɥije] / S’ennuyer [sɑ̃nɥije] / L’ennui [lɑ̃nɥi]
Le seul métier où l’on ne s’ennuie jamaisc’est celui qu’on ne fait pas.

Que nous apprend-il ? [kə nu zaprɑ̃til]

Le courroux [lə kuru] = la colère
Un visage courroucé [œ̃ vizaʒ kuruse]

Il refusa [il rəfyza]
Ses◡yeux [se zjø]
Inanité [inanite] = inutilité


Reprendre à « Si, à mon◡âge, je me souviens avec◡une telle précision d’une… »

Cours du 17 novembre 2020

Audio Val – 1er décembre 2020


J’ai rejoint [ʒε rəʒwε̃]
Rejoindre [rəʒwε̃dr]

Désespérément [dezεsperemɑ̃]

Chuchotai-je [ʃy.ʃɔ.tεʒ] = parler très bas

Prendre◡en grippe [prɑ̃drɑ̃ grip] (Lorsqu’une personne est énervée contre une autre et lui en veut au point de la détester, on dit qu’elle l’a «prise en grippe.)

Adéquat [adekwa] = approprié
Adéquate [adekwat] = appropriée
En◡adéquation [ɑ̃.na.de.kwa.sjɔ̃] = quand c’est conforme à qq chose

Cette visite l’ennuyait… [sεt vizit lɑ̃nɥijε]

Figé d’ahurissement [jiʒe da.’y.ris.mɑ̃] = stupéfaction, surprise
être◡ahuri, ahurie [εtra’yri]

Une suggestion [yn syg.ʒεs.tjɔ̃]
Suggérer [sygʒere]
Je te suggère de … [ʒə tə sygʒεr ]

Tenir les rênes [tənir le rεn] = Diriger, avoir le contrôle

Que lui ai-je donné ? [kə lɥi εʒ dɔne]

La gorge qui se noue [la gɔrʒə ki sə nu] = la gorge qui se serre d’émotion
Nouer [nwe]
La gorge nouée (par l’émotion) [la gɔrʒə nwe]

Des◡inexactitudes [de zi.nεg.zac.ti.tyd]

La fillette [la fijεt]

Nous◡y sommes… [nu zi sɔm]

Depuis hier [dəpɥi ijεr]

La campagne [la kɑ̃paɲ]



Parcourir le roman en cliquant sur le titre Les Catilinaires – Amélie Nothomb dont voici le résumé (Wikipédia) :

Tout commence lorsqu’un couple de retraités réalise son rêve : avoir une maison à la campagne au fond d’un bois pour y vivre une solitude à deux, loin d’un monde furieux. Autour de chez eux, personne, à part une petite maison où vivent un ancien médecin et sa femme. Par politesse, ils veulent les rencontrer. Ils font alors la connaissance de ce voisin, Palamède Bernardin. Tous les jours, à 16 heures, Palamède prend l’habitude de leur rendre visite, ou plutôt, il vient chez eux, s’assoit dans le fauteuil qu’il s’est choisi et ne dit plus un mot ; puis s’en retourne chez lui, toujours ponctuel, à 18 heures. Le couple de retraités, quand il essaie d’en apprendre davantage sur lui, a plutôt l’impression de déranger Monsieur Bernardin. Les visites deviennent un enfer, il faut trouver un moyen de se débarrasser de lui, mais lequel … ?

Cours du 17 novembre 2020

Vocabulaire issu de la lecture Dans les forêts de Sibérie

Dans les forêts de Sibérie de Sylvain Tesson

Poignant / poignante [pwaɲɑ̃ / pwaɲɑ̃t] (atendrissant, bouleversant)
Un moment [mɔmɑ̃]
Le pays [pei]
Affadir => rendre fade (insipide, sans saveur)
C’est◡entendre le silence [sε ɑ̃tɑ̃dr lə silɑ̃s]
Je suis◡anesthésié [z-anεstezje]
L’artillerie [lartijri]
Un poêle [pwal]
L’enchâssure [ɑ̃ʃasyr]
Enchâsser [ɑ̃ʃase] = encastrer dans qq chose
Les crêtes◡enneigées [le krεt -z- ɑ̃neʒe]
Ils sirotent [il sirɔt] ( Siroter = Boire quelque chose à petits coups, en savourant)
Perler [pεrle] = prendre la forme d’une perle
Les gouttes d’eau perlent le long d’un tuyau.
Dehors [dəɔr]
La houle [la ‘ul] = 1. Oscillation régulière de la surface de la mer, indépendante du vent local. 2. Grosses vagues d’une mer agitée

Un houppier [‘upje] Le houppier est l’une des 3 parties qui forment un arbre, les 2 autres étant le tronc (entre le sol et les premières branches) et le système racinaire. Il se compose de toutes les branches maîtresses ainsi que des rameaux et ramilles qu’elles portent, ainsi que des feuilles. Son extrémité supérieure est la cime de l’arbre. On appelle également le houppier “couronne”, mais celle-ci est plutôt la base du houppier.

L’albumine {lalbymin] = le blanc d’œuf
La poudreuse [pudrøz] désigne la neige.
Juché [ʒyʃe]
Être juché sur◡une chaise = être perché sur une chaise
Je me recouche [ʒə mə rəkuʃe]
Aveuglant [avɶglɑ̃]


Un◡intrus [ε̃try] = personne qui s’incruste alors qu’elle n’est pas invitée. Personne qui s’introduit quelque part sans y être attendue, ni désirée.


Un fusil [fyzi]
Vaquer à ses◡occupations = être occupé, s’occuper de qq chose
Vaque / Vague


Une futaie [fytε] = Une futaie est un bois ou une forêt composée de grands arbres adultes issus de semis. Son opposé est le régime de taillis, dont les arbres sont issus de régénération végétative.

Un vison


Un bison


Une rombière = femme âgée, ennuyeuse, prétentieuse et ridicule.
Les◡aéroports [le za-e-rɔ-pɔr]
Demeurer [dəmɶre]
Demander [dəmɑ̃de]
Un◡air
Batracien [batrasjε̃] = famille des grenouilles et des crapauds

Cours du 27 octobre 2020

Suite de la lecture : Liste des livres … Le 6ème jour après mon départ…

Liste des mots à écouter – leçon du 20 oct 2020

Hypocrisie [ipɔkrizi]
Au delà [o dƏla]
Mélancolique [melɑ̃kɔlik]
Depuis  [dəpɥi]
Théière [tejεr]
Couteau [kuto]
Cahier d’intendance [kaje dε̃tɑ̃dɑ̃s]
Ont◡anéanti [ɔ̃ taneɑ̃ti]
Pour s’en convaincre [pur sɑ̃ kɔ̃vε̃kr]
Les touristes [le turist]
Polyester [pɔliεstεr]
L’humanité [lymanite]
Les hameaux [le ‘amo]
L’igloo [liglu]
Entasser [ɑ̃tase]
Mentalement [mɑ̃talmɑ̃]
Une soixantaine [yn swasɑ̃tεn]
Hôte [ot]

Cours du 20 octobre 2020

Suite de la lecture…

manucure, cierge…

Manucure [manykyr]
Une manucure : du latin « manus » (main) et de « curare » (soigner)
Cierge [sjεrʒ]
Un cierge : du latin cereus (« en cire, de cire »)

Cours du 22 septembre 2020

Chercher des expressions avec Faire : faire route, faire fausse route, faire halte, faire chou blanc, faire grass mat, faire fureur, faire effet, faire acte de présence, faire acte de candidature, faire amende honorable, faire appel, faire allusion, faire ami-ami., faire abstraction de..

Cours du 29 juillet 2020

Le lendemain… C’est un ancien abri

Le lendemain [lɑ̃dmε̃]
C’est◡un◡ancien◡abri
Brouter l’herbe (manger de l’herbe – animaux)
En contemplant [ɑ̃.kɔ̃tɑ̃plɑ̃]
Imbiber [ε̃bibe] = tremper (Ex. Imbiber un biscuit dans le café)
Au-delà
Le blanc d’œuf
Huiler un plan de travail [ɥile]
Tranquille
Grande

Prochain cours à définir à partir du 20 juillet.
Reprendre la lecture de « Dans les forêts de Sibérie » de Sylvain Tesson
Préparer textes de Marie Darrieussecq (Truisme ?) …

Cours du 8 juillet 2020

Quelques mots à répéter et à réécouter :

Langage, les reproduisez-vous…

1.Attention à tes voyelles nasales

Le langage [lɑ̃gaʒ]
Les reproduisez-vous ?
… d’enrichir [dɑ̃riʃir]
en faisant [ɑ̃.fəzɑ̃]
à bon◡escient [a.bɔnesjɑ̃]
s’en◡irriter [sɑ̃nirite] (:) sans ni riz thé

s’en / sans / sang / cent = [sɑ̃]

remplir [rɑ̃plir]
Dans l’éloquence [dɑ̃.lelɔkɑ̃s]
J’ai eu envie [ɑ̃vi]
Nous◡atteindrons [nu.zatε̃drɔ̃] / nous◡entendrons [nu.zɑ̃tɑ̃drɔ̃]

Les creux d’une houle (pas de liaison car le h est aspiré)

2. Attention à tes O

L’ivoire des◡os [livwar.de.zo] au fond des◡eaux [o.fɔ̃.de.zo]

une mode (o ouvert, langue en bas) [yn.mɔd] sinon on entend « Maud » [mod]
Comme◡on fait (o ouvert, langue en bas) [kɔm] sinon on entend « Côme » [kom]

au début [o.deby]
je me suis métamorphosé [metamɔrfoze]

Qui eût cru [ki.y.kry]

Cours du 20 mai 2020

En rien, en riant…

En rien [ɑ̃.rjε̃]
En riant [ɑ̃.rijɑ̃]
Emprunte [ɑ̃prœ̃te] / empreinte [ɑ̃prε̃t]
Limoges
secouer [səkwe]
humaine
Leurs◡architectures
L’ardent / l’ardeur
Je m’enivre
Des souvenirs [suvnir]
Chevelure / cheveux lourds
Mon◡âme
Feuille [fɶj] / faille [faj]
Mélancolique
Divan / diva
Fond de teint / fontaine

une robe… fracasser… un fracas…



Une robe (o ouvert, langue en bas)
Fracasser (casser, briser avec violence)
Un fracas [fraka]
Une libellule [libelyl]
Le crochet [krɔʃε]
La broderie  [brɔdri]
En riant [ɑ̃-rijɑ̃]
Brider
Une bride
qui faisait… [fəzε]

Cours du 13 mai 2020

Cours du 6 mai 2020

Les gens en ont marre

Les gens en◡ont marre…
Les nuages [nɥaʒ]
C’est◡en contemplant
Les paroles [parɔl]
Et elle t’a …
Redoutable
Empoisonneuse
Les prunelles

Cours du 29 avril 2020

Vieux, vieille…

Vieux [vjø] 
Vieille [vjεj]
Son◡oeil
Un rossignol
Ingénieux = qui a l’esprit inventif
Ingénu = naïf
La rosée du matin

La rosée fait ses perles


Un trognon de pomme…

Trognon :

Sens 1. Le reste de la pomme = trognon
Sens 2. Comme il est trognon ! = mignon

Une◡apostrophe [yn◡apɔstrɔf]

Une catastrophe [yn-katastrɔf]

Des pays limitrophes [de-pe-i-limitrɔf]

Un philosophe [œ̃-filɔzɔf]

Une strophe [yn-strɔf]

Premier◡avril [pʀəmje-ravʀil]

Cours du 23 avril 2020

En haut, revenir…

En haut (jamais de liaison)
revenir [rəvnir]
Contenu [kɔ̃tny]

« Poêle » se prononce comme « poil » [pwal]

Ennemi [εnmi] (pas de son nasal)

Catastrophe ! [katastrɔf]

Liste de quelques verbes avec l’expression faire + verbe à l’infinitif (faire fonctionner, faire marcher, faire chauffer, faire manger, faire boire…). Cliquer sur le lien suivant :

Faire + verbe infinitif Version PDF

« Ci-joint » est considéré comme un adverbe ; il est donc invariable quand il est placé au tout début d’une phrase « Ci-joint le document PDF » ou encore à l’intérieur de la phrase quand le nom n’a pas de déterminant :
« Vous trouverez ci-joint copie de la lettre demandée ».

TOUTEFOIS, il peut éventuellement s’accorder (On fait comme on veut), quand il est placé dans une phrase devant un mot précédé de son déterminant : « Tu trouveras ci-joint ou ci-jointe la facture de mars » . (On fait la même chose pour les expressions « ci-inclus » ,
« ci-annexé » … Enfin, il est considéré comme un adjectif lorsqu’il est placé après le nom qu’il qualifie. « Veuillez signer les documents ci-joints. » Et là on fait l’accord.

14 avril 2020

Tout◡en◡écrivant
Mainte
Menthe
hiver
Comme◡un◡oiseau
Je me suis dit… dite
(J’ai dit à moi-même)

07 avril 2020

En ce temps-là (passé) = à cette époque-là
À ce moment-là, = à cette époque-là, à cet instant précis ; alors, dans ces conditions.
À un moment donné = à un certain moment
En ce moment = actuellement
À ce moment précis = à cet instant précis
À tout moment, à tous moments = sans arrêt, continuellement.

C’est◡un très grand◡honneur… (Deux liaisons en t)
Très◡émue
La Terre entière
L’ivresse
Les avenues

Je ne pouvais m’empêcher d’imaginer… Je ne pouvais pas m’empêcher d’imaginer (question de style, mais cela signifie la même chose).

Cours du 07 avril 2020

Je suis très heureux de te savoir en bonne forme… (Formules de politesse – fichier PDF)

Prochain cours : lire la pièce de théâtre « un air de famille »

Cours du 04 mars 2020

Un une vote final

Attention de ne pas prononcer « Ka même » au lieu de « Quand même »

Quand même…

Recommander récommander [rə-kɔ-mɑ̃-de]

Recommander

Redémarrer Rédémarrer [rədemare]

Redémarrer

En◡un◡instant [ɑ̃-nœ̃.nε̃s.tɑ̃]

C’est prêt en un instant

L’instance [lε̃s.tɑ̃s]

Instance




Exercice sur les nasales – Liaison Il Y A fichier version PDF

Pour le prochain cours, je propose que l’on termine la troisième partie des enchaînements et liaisons + lecture à haute voix de la pièce de théâtre « Un air de famille »

Un air de famille PDF

En italique … L’eau en vin…

Cours du lundi 20 janvier 2020

En◡italique
L’eau en vin
Néanmoins (nez en moins… :)) [neɑ̃mwε̃]
Notre ◡ humiliation
Le meilleur [mεjɶr]
Guérir
Il lui suffit
D’une platitude
L’aumône [lomon]
Une ◡ odeur
Plus d’un
Toiser quelqu’un : regarder avec dédain qq’un que l’on n’apprécie pas

Liaisons et enchaînements sur un extrait de « Soif » de Amélie Nothomb (paru en été 2019).

Cours du 15 janvier 2020

Un ganglion, une amygdale…

Un ganglion [gɑ̃glijɔ̃]
Une amygdale [amidal]

Infuser infusionner
Plainte / plante
de gros◡ennuis
un légume
Se retrouver en prison

Cours du 10 janvier 2020

Pour le prochain cours, nous ferons un exercice de prononciation avant de continuer la lecture de la pièce « Le dîner de cons ».

Exercice : les combinaisons en-an /on / un-une

En un an… En un an et demi…

En_un_an
En_un_an et demi
En_une_année
En_une_heure
En_un_instant
En_un_éclair
De la chance, on_en_a eu.
De la chance, on_en_a tant.
De la chance, on_en_a, on n’en_a pas.
Pourquoi en_a-t-on ?
Des_enfants, on_en_a cinq.
En_en_achetant plein
En_en_achetant en plus grande quantité…
On_en_a
On_en_a parlé hier.
On n’en_a jamais parlé.
On_en_a noté plusieurs sur le cahier.
On_en_apprend tous les jours
On_en_a mis deux de côté.
Lundi, on_en_a eu un.
On_en_entend parlé de temps_en temps.
Sitôt qu’on_en_ôte_un, on marche plein d’entrain.
En_en_ôtant une du pied, combien en reste-il ?
Un chien, on_en_a eu un.
Un chien, on_en_a vu un.

Passionné(e) de + nom sans article
Passionné de mode, de cuisine, de sport, de théâtre
On dit aussi :
Je suis passionné(e) par la mode, la cuisine, le sport, le théâtre.
On n’est passionné par qq chose mais on se passionne pour qq chose.
Ex. Je me suis passionnée pour les maquettes d’avion. Je suis passionnée par les maquettes d’avion. Je suis (une) passionnée de maquette d’avion.

Je suis folle de joie / de jalousie / de rage …
Je suis folle de quelqu’un / je suis folle de lui / Je suis folle du nouveau prof de sport / Je suis folle de mon ami…

Pendant un an… En un an…

Pendant un_an
En_un_an = Deux liaisons en -n
En [ɑ̃] _ [nœ̃] un_ [nɑ̃] an
J’en_ai besoin
L’emmener
Ces_embouteillages
Me redresser

27 novembre 2019

Regarde la liste des verbes dans ce fichier. Tu as des verbes suivis de prépositions, on peut les lire demain matin si tu le souhaites…

Pour demain, je te propose une nouvelle pièce de théâtre : Le dîner de cons

ledinerdecons

ou le conte « La chèvre de monsieur Seguin »

La chèvre de Monsieur Seguin

Rappel sur les voyelles nasales : ɛ̃, ɑ̃, ɔ̃, œ̃.

audio à faire

Le son [ɛ̃] : « in/im ein/eim ain/aim yn/ym » et « en » précédé de é, i ou y (chien, européen, moyen…) Exception : examen
Le son [ɑ̃] : an/am aon en/em
Le son [ɔ̃] : on/om
Le son [œ̃] : un/um (parfum, aucun…)

En [ɑ̃] _ [nœ̃] un_ [nɑ̃] an

21 novembre 2019

Au début, à plus, en plus, demander de l’aide à…


Au début
A plus / en plus
Demander de l’aide (COD) à quelqu’un (COI)
Je te (COI) le (COD) demande.
Je le (COD) lui (COI) demande.
Lundi
Cousin

Exercice phonétique de Ionesco PDF

Reprendre la pièce à : « Et moi donc, tu crois que… » (J’aime beaucoup ce que vous faites)

Cours du 08/10/19

Confusion entre les verbes Amener Apporter Emmener Emporter 

Par exemple
Et puis
On entend
Ils ont inventé

Cours du 2 octobre 2019

Quelle coïncidence !
archaïque
ambigu / ambiguë
Plus de distance
Si elle m’annonce
Qu’en cuisinant
Projeter
quand même
Enquiquiner
ça ne m’étonne pas
BA = bonne action

J’aime beaucoup ce que vous faites – théâtre

Cours du 11 juillet 2019

Gendarme…

gendarme / gendarmerie

catastrophe (évite de trop accentuer le o, c’est un o ouvert) [katastrɔf]

quand même [kɑ̃mεm]

qui aide à ces femmes = aider quelqu’un à faire qq chose

c’était sympa d’échanger avec les magistrats (de s’échanger avec…)

Les Roumains [rumε̃] / Les Romains [rɔmε̃]

Maure / mort

Provence (Sud) … Province…

P32-34 L’Amant de Duras : Lecture o fermés et ouverts

Classeur1 : Travail sur les o fermés et ouverts

Huis Clos de Jean-Paul Sartre – Extrait du Chapitre 5

Scène 5 Huis clos Révélation PDF

[…] Tant que chacun de nous n’aura pas avoué … Tu m’en veux, à moi ?

Cours du 27 juin 2019

Jean-Paul Sartre

Province, Provence, Second_Empire

Province / Provence (Sud)
Second_Empire
Aucune_importance
S’épargner de quelque chose (Ex. Epargne-moi tes commentaires.)
En effet
Se vanter
L’imbécile
Compensation

Un petit poème de Jacques Prévert pour travailler le son [ɑ̃ʒ] : Etre ange

Lesya, tu peux m’envoyer des audios si tu as le temps de t’entraîner un peu…

Cours du 22 mai 2019

… d’environ 1 mètre soixante sur 1 mètre trente
…peinte en blanc
Quand même
Des plantes aquatiques
Contemporain / Contemporaine

Depuis

dermatologue
anecdote
aéronautique




Prochain cours en mai : Pièce de théâtre de Yasmina Reza

Mots à répéter 24/04/19 :

Une lampe
Une énigme
Une empreinte
Un marchand
L’Orient
L’inconnu
Un vieillard
A l’endroit

Blog Voyage : petitcarnetdasie.com

En l’écoutant
Restera (e rond et sonore car précédé de deux consonnes)
Tombe
Cruauté (CRU-AU-TÉ) [kryote]
ne découvre…
de plus en plus + adj
Un vieil homme


Grammaire :

Aider quelqu’un à faire quelque chose.
Je l’ai aidé à porter ses affaires.

Apprendre quelque chose (à quelqu’un) => Verbe transitif
Apprendre à + verbe => Verbe intransitif

Bavarder avec quelqu’un

Chuchoter quelque chose à l’oreille de quelqu’un

Citer quelque chose
Citer quelqu’un à comparaître

Confier quelque chose à (quelqu’un)
Se confier à quelqu’un

Consulter quelqu’un pour avoir son avis.
Consulter quelque chose

Décider dequ’est-ce que je vais / veux faire.
Décider de ce que je vais faire / veux faire.

Demander de faire quelque chose à quelqu’un.
Demander à ce que cette chose soit faite dans les règles.
Demander quelque chose à quelqu’un.
« Je le lui demande. »

Discuter de quelque chose avec quelqu’un.

Exprimer quelque chose (à quelqu’un)

Nommer quelqu’un à

Parler à quelqu’un de quelque chose.
Parler de quelque chose à quelqu’un.
« Je lui en ai parlé. »
Parler avec quelqu’un de quelque chose.

Penser est une verbe transitif et aussi intransitif.
Transitif : Penser + verbe Penser quelque chose
Intransitif : Penser à quelque chose ou penser à quelqu’un
Penser de quelqu’un/quelque chose = demander l’avis à quelqu’un.

Raconter quelque chose à quelqu’un

Réfléchir à ce que je vais / veux faire.

Révéler quelque chose (à quelqu’un)

Signaler quelque chose (à quelqu’un)
Signaler à quelqu’un que…


Lesya, il existe bien une similitude entre "la Peau de chagrin" et "le Portrait de Dorian Gray". Etude comparative ici

Version PDF du Résumé de Dorian Gray
 

Mots à répéter :

La sorcellerie (sor/cel/l’rie) [sɔrsεlri]
Quantité
En attendant / en entendant
Ayant
Cependant
Mesurer
Son ancien
Devenu
Immensément
Talisman
posséder de quelque chose
étreindre [etrε̃dr] : serrer dans ses bras
étrangler [etrɑ̃gle] : serrer au cou dans le but de tuer

Posséder : posséder quelque chose. Je possède une maison, je possède un cheval, je possède du mobilier, des terres, je possède de l'or, de l'eau, de l'argent (ce sont des articles partitifs)

En avril… Extrait de la Peau de chagrin d’Honoré de Balzac (19ème siècle)

Cours du 11 avril Fichier version PDF

Résumé :
Octobre 1830 – Paris
Un jeune inconnu vient jouer sa dernière pièce d'or dans une maison de jeu, située dans les jardins du Palais Royal. Il perd et décide d’en finir avec la vie. En attendant la nuit pour rendre son suicide plus mystérieux, le jeune homme marche quai Voltaire et entre par hasard dans un magasin d'antiquités. L’antiquaire lui montre « une peau de chagrin » ayant le pouvoir d’exaucer tous les vœux de son propriétaire : « Si tu me possèdes, tu posséderas tout, mais ta vie m'appartiendra ». Le vieillard le met cependant en garde : chaque désir exaucé fera diminuer la taille de cette peau, symbole de sa vie. Le jeune Raphaël accepte ce pacte diabolique, sans bien mesurer les mises en garde de l'antiquaire. 
Le jeune homme fait le vœu de disposer d’une énorme somme d’argent et apprend le lendemain qu’il hérite d’un riche oncle. Mais la peau de chagrin rétrécit.

Raphaël, devenu très riche, habite dans un superbe hôtel particulier rue de Varenne. Conscient de la fragilité de sa situation, il s’arrange pour ne plus rien désirer. Un jour, pourtant, il revoit l’un de ses anciens professeurs qui a perdu sa chaire de professeur. Spontanément, sans y prêter attention, Raphaël émet le vœu que son ancien professeur retrouve vite un emploi. De nouveau « la peau de chagrin » rétrécit. Le soir, en se rendant au théâtre des Italiens, Raphaël aperçoit Pauline qui est devenue immensément riche. Les deux jeunes gens expriment leur amour mutuel et font le vœu de se marier. « La peau de chagrin » diminue inexorablement. Pour échapper au sortilège du talisman, Raphaël, affaibli, se réfugie à Aix, puis au Mont d’Or. Mais de retour à Paris, il retrouve Pauline et lui confie le terrible secret de « la peau de chagrin ». Pris d’un dernier désir de posséder la jeune fille, Raphaël l’étreint et meurt sur son sein.

La peau de chagrin PDF

D’où vient l’expression française : « se réduire comme une peau de chagrin » ?

Signification : Fait allusion à tout ce qui diminue sans cesse tendant à disparaître.

Origine : Expression française qui puise ses origines du mythe créé par Balzac dans le roman La Peau de Chagrin qui narre l’histoire d’un talisman fait d’une pièce de cuir ayant le pouvoir d’exaucer les vœux de son possesseur en se rétrécissant à chaque désir comblé. Outre la symbolique évidente du temps irréversible et du désir, le mot chagrin serait une altération du mot turc sagri désignant la peau d’un animal. C’est généralement la peau de l’âne ou de la mule qui servait à fabriquer cette peau de chagrin utilisé dans la fabrication des chaussures.

Expression française synonyme : Fondre comme neige au soleil

Cours  du 7 mars 2019

Un hanap = un vase en métal ancien
Oblongue = plus long que large
Truculent = pittoresque
Pétuner = fumer (prendre du tabac)
Pédant = qui montre son savoir ; prétentieux
Emphatique= compliqué, sophistiqué
Magistral =Excellent, remarquable
Une conque = un gros coquillage
Un triton = Sorte de lézard
Avec verve = avec enthousiasme
Devant la galerie = devant tous les gens

L’école [lekɔl]
Sanglot [sɑ̃glo]
Ce croc [sə kro]
Noble [nɔbl]

Rappel : O fermé [o], langue en haut ; O ouvert [ɔ] langue en bas

Cyrano de Bergerac de Edmond Rostand (19ème)

Janvier 2019

Suite à la lecture de Jean d’Ormesson le français langue animale, je te propose de revoir les mots suivants :

Empruntés, paon, anguille, faïence, merlan, muet, muette, lièvre

Devenir chèvre : se mettre en colère
Noyer le poisson : embrouiller, embobiner quelqu’un
Le dindon de la farce : Se faire avoir, duper par les autres

Allongement des voyelles (en gras) à la fin d’un groupe rythmique.

Lorsqu’on parle de durée vocalique en français, on pense aux voyelles longues accentuées.

A la fin d’un groupe phonique, on met l’intonation en allongeant la voyelle (on met le signe : juste après la voyelle) lorsque c’est possible.

Allongement d’une voyelle + [r], [z], [ʒ], [v] ou du groupe [vr].

Exemples : vivre [vi:vr], écrire [ekri:r], recouvrir [rəkuvri:r], l’histoire [listwa:r], plage [pla:ʒ]

Allongement de la voyelle [ɛ] + [m], [n], [r], [p], [t], [d], [b], [g] (et groupes consonantiques br, bl, cr, cl…).

Exemples : poème [pɔε:m], j’aime [ʒε:m], lumière [lymjε:r], l’hiver [livε:r], faire [fε:r], poussière [pusjε:r], millième [miljε:m]

Il◡est bientôt l’heure de la pause. [po:z]

Quel bonheur [bɔnɶ:r], cette◡eau est si claire ! [klε:r]

Décembre 2018

Leçon PDF verbes pronominaux

Leçon PDF Sans avec pas de

Phonétique

1. Attention de bien faire la différence entre les [ø] et les [o] :

Deux tonnes [dø.tɔn] / d’automne [dotɔn]

Revoir les paronymes

EX. Ciseaux / Six œufs

2. Travailler sur les nasales

Plainte [plε̃t] / plante [plɑ̃t]

Des atteintes à [atε̃t] / des attentats [atɑ̃ta]

Tout savoir sur le son [o]

On dit que la voyelle est mi-fermée, car la langue se rapproche du palais sans l’atteindre.
On dit que la voyelle est postérieure, car la langue est en arrière.
On dit qu’elle est arrondie, car il faut arrondir les lèvres.

Pour faire le son [o], la bouche doit être ronde et la langue se positionne à l’arrière de la bouche. La pointe de la langue se rapproche légèrement du palais mais reste en retrait sans le toucher.

D’une manière générale, on trouve le o fermé à la fin d’un mot (1) ou quand la lettre o précède le son [z] (2). 

Exemples (1) de o fermé et bref (sans allongement de la voyelle) :

Numér côte dos – crapaud –  chaud – une eau – un seau – un pot – une peau – un landau – des landaus – une faux – un faux (contraire de vrai) – un pipeau – c’est du pipeau ! – tableau – Fontainebleau  bateau  vél– paume – réseau

Exemples (2) de o fermé avec allongement de la voyelle :

Une pause [po:z]– une pose [po:z]– une rose [ro:z]– close [klo:z]– virtuose [virtɥoz]– hypnose [ipno:z]– cause [ko:z]

  • Règle grammaticale : tous les mots se terminant par eau prennent un « x » au pluriel, jamais de « s ». Exemple, un gâteau [gato]=> des gâteaux [gato]
  • Entend-on une différence entre le « o » et le « ô » ?
Le ô est un o fermé. La différence acoustique n’est pas toujours facile à percevoir. On note tout de même que le « ô » est plus appuyé dans la durée. En phonétique, l’accent circonflexe « ^ »  indique qu’il faut émettre un son plus long.

Exemples : un arôme [arom] – un binôme [binom]– aussitôt [osito– un contrôle [kɔ̃trol]– le chômage [ʃomaʒ– un diplôme [diplom– un rôle [rol] – drôle [rol]– un hôtel [otεl]– une icône [ikon]– rôder [rode]– un symptôme [sε̃ptom]– un trône [tron]

   Ecoutez les mots en ô

Tout savoir sur le son [ɔ]

On dit que la voyelle est mi-ouverte, car la langue est éloignée du palais.
On dit que la voyelle est postérieure, car son point d’articulation est en arrière.
On dit qu’elle est arrondie, car il faut arrondir les lèvres.

D’une manière générale, on trouve le o ouvert quand la lettre o est suivie de deux consonnes identiques ou non (1) ou quand elle précède les lettres l ou r (2).

Exemples (1) [ɔ] ouvert et bref devant les m, n et les s sonore :

Une pomme [pɔm comme [kɔm] une gomme [gɔm]– un homme [ɔm]–  sonner [sɔne– une botte [bɔt]– un docteur [dɔktɶr– accoster [akɔste]– une carotte [karɔt– un objectif [ɔbʒεktif] – un orteil [ɔrtεj] – orgueilleux [ɔrgɶjø] – opportunité [ɔpɔrtynite] – optimiser [ɔptimise]– optimal [ɔptimal]

Exemples (2) [ɔ] ouvert et long devant les r, g [ʒ], v :

Folle [fɔl– molle [mɔl– un bol [bɔl] – La Baule [bɔl]– agricole [agrikɔl] – un aérosol [aerɔsɔl–  l’alcool [lalkɔl]– un antivol [ɑ̃tivɔl– une casserole [kasrɔl] – la mort [mɔ:r– un décor [dekɔ:r– un corridor [kɔridɔ:r] – un escalator – un castor – une essoreuse [esɔrøz– un sol – la parole – Paul – une épaule

Lorsque l’on écrit « um » => On prononce [ɔm’]    
( Les mots d’origine latine se terminant par um font le son ɔm’ : du rhum, minimum, maximum, un album…). 

Les mots latins se terminant par « um » se prononce à la française [ɔm’].

Un album – de l’aluminium – un aquarium – un arboretum – un arum – un auditorium – du calcium – un forum – un géranium – du magnésium – un sternum – maximum – minimum – un solarium – un zirconium

   Ecoutez les mots en um

  • Bizarreries de  la langue française :
La première syllabe du mot oignon [ɔɲɔ̃] s’écrit « oi » mais se prononce « o ». 
 
  Ecoutez le mot : un oignon
  • Mots en « oc » : on prononce la consonne finale dans les cas suivants : un bloc [blɔk]– un choc [ʃɔk]– un électrochoc – du manioc [manjɔk]– toc [tɔk]– un troc [trɔk]
 
  • Mots en « oc » : le « c » final est muet dans les mots suivants : un accroc [akro] – un broc [bro] – un escroc [εskro]
  • Attention ici on a le son [o] fermé du fait que la consonne soit muette.
 
  • Exercice de prononciation :

L’énorme orme orne la morne vallée. L’énorme orme orne la morne vallée. L’énorme orme orne la morne vallée.

L’oiseau beau et gros vole au-dessus de l’eau. L’oiseau beau et gros vole au-dessus de l’eau. L’oiseau beau et gros vole au-dessus de l’eau.

Un original, des originaux. Un original, des originaux. Un original, des originaux.

La grosse cloche monotone sonne. La grosse cloche monotone sonne. La grosse cloche monotone sonne.

Paul se pèle au pôle dans sa pile de pulls et polos pâles. Paul se pèle au pôle dans sa pile de pulls et polos pâles. Paul se pèle au pôle dans sa pile de pulls et polos pâles.

   Ecoutez et répétez les phrases L’énorme orme orne…

Poème en prose Le verbe être de A. Breton

André Breton

Juillet 2018

Ecrire de Colette

Sidonie Gabrielle Colette

Mai 2018

La madeleine de Proust

Marcel Proust

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Prononcer correctement le français grâce à la phonétique !