Lecture Audio : La garçonnière

Théâtre : La Garçonnière (d’après le film The Apartment réalisé par Billy Wilder en 1960)

Nous sommes dans l’Amérique des◡années 50, celle des gratte-ciels et du rêve◡américain triomphant. Monsieur Baxter, un « petit employé de bureau » dans◡une◡importante compagnie d’assurances new yorkaise, prête régulièrement son◡appartement à ses supérieurs hiérarchiques qui s’en servent comme garçonnière. En◡échange, ils lui promettent une promotion qui n’arrive jamais. M. Sheldrake, le grand patron, s’aperçoit du manège. Il demande à Baxter de lui prêter l’appartement pour◡y emmener sa maîtresse, mais◡il◡exige d’être dorénavant le seul à en profiter. Shelkdrake est◡un mari et un père respectable, il◡a besoin de discrétion. Baxter accepte, il monte en grade de façon spectaculaire. Mais lorsque Baxter comprend que Sheldrake y emmène celle qu’il◡aime, Mademoiselle Novak, Baxter est face à un dilemme : renoncer à son◡amour, ou à sa carrière.

GUILLAUME DE TONQUEDEC :
« Regardez, c’est la f’nêtre de mon◡appartement. C’est◡un joli p’tit◡appartement confortable, bien chauffé… Vous vous demandez pourquoi je ne monte pas ? Ben parce qu’il◡est◡occupé. Mes supérieurs hiérarchiques l’utilisent comme garçonnière. Et ce soir, c’est le directeur. J’suis◡obligé d’attendre qu’il◡ait fini, mais parfois c’est long. Surtout quand◡il fait froid ! Mais j’aurais jamais dû accepter ça… jamais… Ils n’ont qu’à emmener leurs poules ailleurs ! Pis après tout qu’ils se débrouillent, c’est fini… terminé… la prochaine fois je leur dirais… je leur dirais… Ah ah ! ben c’est pas trop tôt quand même ! »

CLAIRE KEIM :
« Je le savais pourtant que c’était◡une bêtise… tomber amoureuse d’un◡homme marié. On passe des moments magnifiques, et à la fin des vacances, chacun reprend sa vie. Mais ce soir, c’est notre dernier rendez-vous. C’est fini, terminé… »

GUILLAUME DE TONQUEDEC :
« J’ai jamais su dire non, encore moins au Directeur. Mais, un jour, ça va changer… Un jour, ce s’ra ma femme que j’emmènerai chez moi, dans mon joli p’tit◡appartement… une femme qui me dira simplement…

CLAIRE KEIM :
« Bonjour Monsieur Baxter »

GUILLAUME DE TONQUEDEC :
« Bonjour Mademoiselle Novak »

CLAIRE KEIM :
« Pour le dix-neuvième étage… C’est parti ! »

The Apartment (1960) Trailer – Billy Wilder