Les voyelles nasales (1)

Les voyelles nasales [ɑ̃] / [ɔ̃] / [ε̃]  / [œ̃]

Aller sur la page Son [ɔ̃]

Aller sur la page Son [ε̃]

Aller sur la page Son [œ̃]

1) Son [ɑ̃(voyelle ouverte ou basse, postérieure, nasale, non arrondie)

On dit que la voyelle est ouverte, car la langue est éloignée du palais.
On dit que la voyelle est postérieure, car la langue est à l’arrière de la bouche.
On dit qu’elle est non arrondie, car il faut écarter les lèvres sans sourire. 

Pour faire le son [ɑ̃], la bouche est ouverte et la langue se masse vers l’arrière.  Le son [ɑ̃] exige qu’on descende le menton vers le bas (les joues se creusent).  Si la mâchoire inférieure ne descend pas suffisamment, l’air ne pourra pas passer par le nez, et la nasalisation sera par conséquent impossible. Essayez l’exercice suivant, faites un [a] puis un [ɑ̃] devant un miroir, afin de mieux vous rendre compte de la différence entre les deux sons. 

Dans la langue française, a+n, a+m, e+n et e+m ne se prononcent pas séparément sauf lorsqu’ils sont suivis d’une voyelle ou d’une double consonne (animal – année – amener – énerver – femme).

Exceptions : Emmener, enivrer…

On écrit « an », « am », « en », « em », « ant », « ans », « ang », « amp », « ent », « aon » => On prononce [ɑ̃ Audio Son ɑ̃

Remarque : Attention de ne pas prononcer le pluriel des verbes se terminant en -ent. Exemples : ils mangent [mɑ̃ʒ], elles dorment [dɔrm], ils se connaissent [kɔnεs], etc. 

Passez le curseur de votre souris sur chaque image pour lire l'étiquette associée.

              

              

Une◡ancre [y.nɑ̃kr] – une◡encre [y.nɑ̃kr] – une◡ambition [y.nɑ̃bisjɔ̃] – un/une◡enfant [œ̃/ynɑ̃fɑ̃] emporter [ɑ̃pɔrte] embrasser [ɑ̃brase] – un◡amphithéâtre [œ̃.nɑ̃fiteatr] – un◡anchois [œ̃.nɑ̃ʃwa] – un◡amphibien [œ̃.nɑ̃fibjε̃] – entendre [ɑ̃tɑ̃dr] – une◡entente [y.nɑ̃tɑ̃t] – un◡en-tête [œ̃.nɑ̃tεt] – un◡antibiotique [œ̃.nɑ̃tibiɔtik] – un◡angle [œ̃.nɑ̃gl] – un ruban [œ̃.rybɑ̃] – une danse [yn.dɑ̃s] – une paire de gants [yn.pεrdəgɑ̃] – il chante [il.ʃɑ̃t] – une rangée [yn.rɑ̃ʒe] – il lance [il.lɑ̃s] – il◡est lent [ilelɑ̃] – la pente [lapɑ̃t] – une tente [yn.tɑ̃t] – une tante [yn.tɑ̃t] – une dent [yn.dɑ̃] – la fente [la.fɑ̃t] – le vent [lə.vɑ̃] – une◡ampoule [y.nɑ̃pul] – un bambou [œ̃.bɑ̃bu] – une lampe [yn.lɑ̃p] – il campe [il.kɑ̃p] – une jambe [yn.ʒɑ̃b] – une chambre [yn.ʃɑ̃br] – un tambour [œ̃.tɑ̃bur] – une flambée [yn.ʃlɑ̃be] – un◡emploi [œ̃.nɑ̃plwa] – ensemble [ɑ̃sɑ̃bl] – la tempête [la.tɑ̃pεt] – emmène-nous [ɑ̃mεn.nu].

Ecoutez et entraînez-vous     Audio liste 1 mots son ɑ̃

               

Une orange sanguine – un grand silence – le temps des vacances – le cadran de la pendule – une flambée de sarments – être plat comme une limande – c’est fatigant – un dimanche à la campagne – sentir le vent – les gens sont contents – cent mille francs

Ecoutez et entraînez-vous     Audio liste 2 mots son ɑ̃

  • Le son [ɑ̃] suivi d’une lettre muette : Méchant – sans – sang – champs – chant – violent  

 Ecoutez et répétez Audio mots ant, ent, amp

  • L’association des trois lettres a + o + n fait le son [ɑ̃] : Un paon – un faon – un taon
              

 Ecoutez l’Audio mots en aon

  • Pour aller plus loin :  

Robert Desnos – Le Pélican

Pélicans

Le Capitaine Jonathan,
Etant◡âgé de dix-huit◡ans
Capture◡un jour◡un pélican
Dans◡une◡île d’Extrême-Orient,

Le pélican de Jonathan
Au matin, pond◡un◡œuf tout blanc
Et il◡en sort◡un pélican
Lui ressemblant étonnamment.

Et ce deuxième pélican
Pond, à son tour, un◡œuf tout blanc
D’où sort, inévitablement
Un◡autre, qui en fait◡autant.

Cela peut durer pendant très longtemps
Si l’on ne fait pas d’omelette◡avant.

2 réflexions sur « Les voyelles nasales (1) »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Prononcer correctement le français grâce à la phonétique !