Coco (Film), 2009

« Coco » , âgé de 40 ans, est un homme d’affaires mégalomane très fortuné grâce à son invention de l’eau frétillante, intermédiaire entre l’eau plate et l’eau gazeuse. De confession juive, il s’est fixé comme objectif d’organiser la meilleure Bar Mitzvah pour son fils Samuel pour épater le monde entier. Son épouse, Agathe, s’inquiète de la folie des grandeurs qui habite son mari. Dans le film, plusieurs événements successifs vont faire réfléchir Coco sur son attitude et remettre en cause ses certitudes : l’argent fait-il le bonheur et peut-il tout acheter ?

Coco :
– Alors pourquoi j’ai fait appelà vous ?
J’ai fait appelà vous, parce que vousêtes les numéros 1.
Le top de chaque domaine que j’ai sollicité pour l’organisation de cetévénement.
Lieu de la fête : le Stade de France, 4 000 invités, en détente.
18h55 : Arrivée desinvités.
Surun pianotage d’Elton John en personne, qui sera là et qui sera en train de jouer.
Les gens, ils rentrent, ils le regardent, ils kiffent.
19h10 : Canonisation de mon fils Samuel.
Propulsion dans lesairs de mon fils.
Un système mis en place par nosamis experts deseffets spéciaux ici présents, la société High Fly Bens.
Ce que je voudrais, c’est que mon fils, il vole.
Je veux pas savoir comment, je veux pas savoir combien.
Je veux juste qu’il vole.
Il vole !
Que lesinvités disent « c’est un fou, Coco, son fils, il vole ! »
Et qu’il retombe en toute sécurité bienentendu.
19h16 : Arrivée de la princesse, ma fille Julia, le moment de l’émotion.
La chair de poule, les larmes, elleest mignonne…
Ça va, ça va, ça va !
19h20 : Arrivée de ma femme Agathe.
Ellearrivera… dans le véritable carrosse de la Reine d’Angleterre.
A 20h pile, en prime time, un moment exceptionnel, l’apogée, l’apothéose, le moment que toute la France, elleattend :
Monarrivée.
J’arrive devant le Stade de France, ya quoi ?
La Mer Rouge.
La Mer Rouge !
Et quand j’arrive devant la Mer rouge, qu’est-ce qu’elle fait la Mer Rouge ?
Qu’est-ce qu’elle fait la Mer Rouge quandelle voit une personnalité ?

Une personne de la réunion :
– Elle se divise ?

Coco :
– Voilà. Elle se divise. Spéciale dédicace à Moïse.
Pourouvrir le bal, un survol du Stade de France par la Patrouille de France, qui après une chorégraphie aérienne à base de loopings, de fanfreluches, de farandoles, d’arabesques, ils font ce qu’ils veulent, je m’en fous ! Je veux juste que dans le ciel, ilsinscrivent en bleu, blanc, rouge : « Mazel Tov » !
C’est bien, hein ? Onest d’accord ou pas ?
Y a des questions, des doutes, desangoisses ? Des qu’est-ce qui passe ?

Oui, mon commandant ?

Le Commandant :
– La seule chose qui pourrait réellement noushandicaper, c’est la météo.

Coco :
– Quoi la météo ?

Le Commandant :
– S’il pleut, onest chocolat.

Coco :
– Chocolat ?

(Murmures)

Une personne de la réunion :
– Ah ouais ? Chocolat ?

Coco :
– C’est quoi ?
Il donne un coup sur la table pour interrompre les murmures.
Yaura pas de chocolat ! Il pleuvra pas !
Ce soir-là, il pleuvra pas ! Ou ona des relations, ou on n’ena pas.
Au boulot. Au boulot !!!

Prononcer correctement le français grâce à la phonétique !