Mettre le bon accent sur la lettre « e » quand c’est nécessaire

RÈGLE GÉNÉRALE : On ne met jamais d’accent sur un « e » suivi de deux consonnes – identiques ou différentes – ou d’un « x » qui correspond souvent à [ks] ou [gz].

Exemples : un escargot [εskargo], essuyer [esɥije], une erreur [εrɶr], un effort [efɔr], un examen  [εgzamε̃], un exercice [εgzεrsis], Mexique [mεksik] …

Note importante : Les groupes consonantiques bl, br, cl, ch, cr, dr, gl, gr, ph, pl, pr, tr… comptent pour une seule unité car les deux consonnes sont indissociables.

Ex. éphémère

Par conséquent, la lettre « e » suivie d’un groupe consonantique sera coiffée d’un accent pour faire un [e] (é fermé) ou [ε] (è ouvert).

Remarques :

  • La lettre e + 2 consonnes fait le son [ε] ou plus rarement le son [e]
  • Je note également que la lettre « e » suivie de deux consonnes ne fait pas le son [ə], sauf pour les quelques mots suivants : dessous [dəsu], dessus [dəsy], ressource [rəsurs]

Pour bien s’y retrouver, il faut découper le mot de manière syllabique. Prenons comme exemple le mot « maternité » et découpons-le en 4 syllabes.

  • Ma / ter / ni / té [matεrnite] : je remarque que la lettre « e » est suivie d’un « r » dans la 2ème syllabe, et d’un « n » dans la troisième syllabe. On en conclut donc que le « e » qui fait le [ε] ne prendra pas d’accent.

Examinons les mots suivants : terrible, effervescent, espagnol, certificat, esprit…

Ter / ri / ble      [tεribl]

Ef / fer / ves / cent    [efεrvesɑ̃]

Es / pa / gnol    [εspaɲɔl]

Cer / ti / fi / cat     [sεrtifika]

Es / prit   [εspri]

Lorsque la lettre « e » n’est suivie que d’une seule consonne, alors il faut mettre un accent aigu. On entendra le son [e].

Examinons les mots suivants et découpons-les : métier, métal, intéressant, sérénité…

/ tier [metje]                                           / tal [metal]
In / / res / sant [ε̃terεsɑ̃]                        / / ni / [serenite]

A la question « quand dois-je mettre un accent grave sur la lettre e (è) ? », je réponds :
Pour le savoir, il faut encore découper le mot en syllabes pour comprendre la règle des accents.

Prenons un exemple : le mot « repère » [rəpεr].

  • Re / / re : la troisième syllabe se termine par un e muet. Ce « e » que l’on ne prononce pas va ouvrir le « e » de la seconde syllabe (pè) pour créer le son [ε] (un è ouvert). Par conséquent, le « e » la deuxième syllabe prendra un accent grave `.

Voici d’autres exemples : mère, bière, frère, prière, sorcière, mystère, lèpre

Mè / re [mεr]                            Biè / re [bjεr]                    frè / re  [frεr]                   Pri / è / re [prijεr]                 Sor / ciè / re [sɔrsjεr]
Mys / tè / re [mistεr]           Lè / pre [lεpr]

Tous ces mots se terminent par un e muet. Ce « e » que l’on ne prononce pas va ouvrir le « e » de la syllabe qui précède, c’est pourquoi ces mots ont un è et non un é.

Autre règle qui s’applique pour le « è » :

Lorsque le è [ε] se trouve sur la dernière syllabe et que le mot se termine par « s », alors on met également un accent grave.

Exemples : exprès [εksprε], cyprès [ciprε], procès [prɔsε], accès [aksε]

Par ailleurs, l’accent circonflexe indique la disparition d’une lettre (par ex. le « s » dans l’ancien français).

Exemple : forêt [fɔrε] : forest (dans la même famille, on a aussi forestier).
Autres exemples : vêtement [vεtmɑ̃] (vestimentaire, vestiaire) ; goût [gu] (gustatif, dégustation) ; hôpital [ɔpital] (hospitalité)

C’est à vous de jouer, trouvez le bon accent si besoin …

Traverser, deroulement, lecture, emerveillement, fidele, fidelite, acces, acceder, algebre, allegre, allegresse, artere, arteriel, assechement, assecher, athlete, athletique, athletisme, bibliotheque, bibliothecaire, boheme, bohemien, celebre, celebrer, celebrite, college, collegien, complete, completement, complement, completer, creme, cremeux, ecremer, diabete, diabetique, discrete, discretement, discretion, fievre, fievreux, gene, geneticien, genetique, greve, greviste, homogene, homogeneité, hygiene, hygienique, hypotheque,  hypothequer, obese, obesite, oxygene, oxygener, phenomene, phenomenal, piece, poeme, poete, poesie, poetique, scene, scenique, seche, secher, siecle, sincere, sincerement, sincerite, synthese, synthetique, synthetiser, systeme, systematique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *