Archives de catégorie : Grammaire

Ce qui, Ce qu’il, ce que, ce dont

Les pronoms relatifs remplacent la chose qui (ce qui, ce qu’il)la chose que (ce que) ou la chose dont (ce dont).

Je ne comprends qu’est-ce qui se passe.
Je ne comprends pas ce qui se passe.
(Je ne comprends pas la chose qui se passe.)
Je ne comprends qu’est-ce qu’il se passe.
Je ne comprends pas ce qu’il se passe.
Comprendre quelqu’un ou quelque chose

Je ne comprends pas ce qu’il se passe


Je ne comprends qu’est-ce qu’il se passe.
Je ne comprends pas ce qu’il se passe.
Comprendre quelqu’un ou quelque chose

Je ne sais pas qu’est-ce que tu fais.
Je ne sais pas ce que tu fais.
(Je ne sais pas la chose que tu fais.)
Savoir quelque chose

Tu me racontes qu’est-ce que tu te souviens.
Tu me racontes ce dont tu te souviens.
(Tu me racontes la chose dont tu te souviens.)
Se souvenir de quelque chose / quelqu’un

Des vacances, c’est qu’est-ce que j’ai besoin.
De vacances, c’est ce dont j’ai besoin.
(De vacances, c’est la chose dont j’ai besoin.)
Avoir besoin de quelque chose / quelqu’un

Une vie pleine de joie, c’est ce dont je rêve.
(Une vie pleine de joie, c’est la chose dont je rêve.)
Rêver de quelque chose / quelqu’un

En ce qui concerne le verbe plaire…

En ce qui concerne le verbe plaire, il faut distinguer la tournure personnelle (ex. : Ces chaussures me plaisent) de la tournure impersonnelle (ex. : Il me plaît d’aller faire du shopping).

Avec la tournure personnelle, on dira plutôt :
Choisis le modèle qui te plaît.
Plaire à quelqu’un

Avec la tournure impersonnelle, on dira :
Elle fera ce qu’il lui plaira.
Plaire de faire quelque chose

Les grandes, moyennes et petites erreurs de langage…

Les erreurs phonétiques

  1. « Comme même » à la place de « Quand même ».
  2. « Les vacances du mois d’août » : août prononcé « a-out » [a-ut] au lieu de [ut].
  3. « Un peu près » au lieu de « à peu près »
  4. « Manman » à la place de « Maman »
  5. « On ne sait où » prononcé « On-ne-sait-zou » (liaison fautive) au lieu de « On ne sait où » sans liaison.
  6. « En revoir » à la place de « Au revoir »
  7. « Deux euros » ou « huit euros » avec oubli de la liaison…
  8. « La gente féminine » au lieu de « La gent féminine ». Attention « gent » se prononce [ʒɑ̃] (on n’entend pas le « t »).


Les erreurs grammaticales et de syntaxe

  1. « Je l’apprends à faire du vélo » : erreur de grammaire à corriger. Dites plutôt « Je lui apprends à faire du vélo… ».
  2. « Pas tout le monde a la chance de faire des études » à la place de « Tout le monde n’a pas la chance de faire des études ».
  3. « Vous disez » : erreur à remplacer par « vous dites ». Idem pour « vous faisez » au lieu de « vous faites ».
  4. « On fait quoi ? » à remplacer par « Que fait-on ? »
  5. « Je ne comprends pas qu’est-ce que vous dites » au lieu de « Je ne comprends pas ce que vous dites »
  6. « Je sais pas c’est quoi » à remplacer par « je ne sais pas ce que c’est ».
  7. « C’est qui qui a fait ça ?» … « C’est qui qui dit ça ? » suivis de « Ben je te l’ai déjà dit, je sais pas c’est qui ». Ces expressions sont à remplacer de toute urgence par « Qui a fait ça ? » « Qui a dit ça ? » « Je ne sais pas qui c’est ».
  8. « C’est le chat à Colette » au lieu de « C’est le chat de Colette ». « C’est le fils à mon frère » au lieu de « C’est le fils de mon frère »
  9. « Je vais au boulanger » au lieu de « Je vais chez le boulanger » ou « je vais à la boulangerie ».
  10. « Je me suis faite avoir » ; « Je me suis permise de… » au lieu de « Je me suis fait avoir » ou « Je me suis permis de … » (au féminin comme au masculin)
  11. « Cette personne a l’air sérieuse » au lieu de « Cette personne a l’air sérieux » ou « Cette personne semble sérieuse ».
  12. « Il faut que je vais… » à la place de « Il faut que j’aille ».


Les erreurs lexicales

  1. Une personne qui a 40 ans n’est pas « quarantenaire » mais bien « quadragénaire ». Idem pour une personne de 50 ans, ce n’est pas une « cinquantenaire » mais bien une « quinquagénaire ». A noter que ces deux mots – quarantenaire et quinquagénaire – existent pour désigner l’anniversaire d’un événement.
  2. « Fais montrer » : erreur due à une fusion possible entre « Montre » et « Fais voir ».
  3. « C’est compréhensif ! » au lieu de « C’est compréhensible ! »
  4. « Je suis venu pour le supporter » au lieu de « Je suis venu le soutenir ou l’encourager ».
  5. « C’est une personne énergétique » à la place de « énergique ».


Les expressions à éviter…

  1. Il existe aussi des expressions qui ne sont pas de très bon goût, comme : « Jeter le bébé avec l’eau du bain » pour exprimer qu’on se débarrasse de quelque chose d’important pour éliminer les ennuis et les contraintes qui y sont liés.
  2. « J’habite sur Paris » au lieu de « J’habite à Paris ».
  3. « Du coup » peut être remplacé par « Par conséquent »
  4. « Par contre » par « En revanche ».