Tous les articles par admin

Révision d’été 2019

Un œil, des yeux, un œuf…

Un◡œil [œ̃-n-ɶj]

Des◡yeux [de-z-jø]

Un◡œuf [œ̃-n-ɶf]

Des◡œufs [de-z-ø]

Un◡os [œ̃-n-ɔs]

Des◡os [de-z-o]

Un ciel [œ̃-sjεl]

Des cieux [de-sjø]

Un cheval [œ̃-ʃ(ə)val]

Des chevaux [de-ʃ(ə)vo]

Un cheveu [œ̃-ʃ(ə)vø]

Des cheveux [de-ʃ(ə)vø]

L’humour [lymur]

L’humeur [lymɶr]

Un héros [‘ero]

Heureux [ɶrø], heureuse [ɶrøz]

Peureux [pɶrø], peureuse [pɶrøz]

Jeune [ʒɶn]

Jaune [ʒon]

Gens [ʒɑ̃]

Gène [ʒεn]

Une femme [yn-fam]

Une faim [yn-fε̃]

Solennel [sɔlanεl]

Une couenne (de porc) [yn-kwan]

La moelle [la-mwal]

Une poêle [yn-pwal]

Un poil, des poils [œ̃-pwal], [de-pwal]

De l’ail [də-laj]

Des aulx (de-z-o]

Un vœu / des vœux [vø]

Un veau [vo]

Un croc [kro]

Un creux [krø]

Molle (féminin de mou) [mɔl]

Une meule [møl]

Prochain / prochaine [prɔʃε̃ / prɔʃεn]

Lointain / lointaine [lwε̃tε̃ / lwε̃tεn]

Mondain / mondaine [mɔ̃dε̃ / mɔ̃dεn]

Contemporain / contemporaine [kɔ̃tɑ̃pɔrε̃ / kɔ̃tɑ̃pɔrεn]

Une ruse [ryz]

Une Russe [rys]

Un cousin [kuzε̃]

Un coussin [kusε̃]

Une cousine [kuzin]

Un poison [pwazɔ̃]

Un poisson [pwasɔ̃]

Un bureau [byro]

Un bourreau [buro]

Deux [dø]

Doux [du]

Douze [duz]

Deux◡ans / douze◡ans [døzɑ̃] / [duzɑ̃]

Afin [afε̃]

Enfin [ɑ̃fε̃]

Enfant [ɑ̃fɑ̃]

é fermé versus è ouvert

Entendez-vous la différence ?
Son [e]Son [ε]
aller / (une) allée[ale](j’/tu) allais
(il/elle) allait
[alε]
(bouche) bée[be](une) baie[bε]
(un) été [ete](j’/tu) étais / (il/elle) était[etε]
(une) fée[fe](je/tu) fais / (il/elle) fait[fε]
(une) clé / clef[kle)(une) claie[klε]
(Il/elle) crée[kre](une) craie[krε]
(une) entrée [ɑ̃tre](j’/tu) entrais /(elle/il) entrait [ɑ̃trε]
(un) [le]laid / lait[lε]
mes[me](un) mets / mais[mε]
né / née / nez[ne](je/tu) nais / (il/elle) naît[nε]
(un) pré[pre](un) prêt / près (de)[prε]
(un) rez-de-chaussée[re](une) raie[rε]
(un) thé / tes[te](une) taie[tε]
(une) vallée [vale](un) valet[valε]

Pour en savoir plus, cliquez sur :

Tout savoir sur le son [e]
Tout savoir sur le è ouvert

Tout savoir sur -ai

Je dirai, aisément, mai, il faisait…

ai[e] / [ε]Je dirai[dire]
Aisément[ezemɑ̃]
Mai[mε]
[ə] / [ε]Il faisait[fəzε]
[ai]Maïs[mais]
Haïr[‘air]
Naïvement[naivmɑ̃]e muet
aie[ε]Une craie[krε]e muet
Une taie[tε]e muet

Elle paiera[pεra]e muet
aïe [aj]e muet
aid[ε]Laid / Laide[lε / lεd]d muet au masculin
ail[aj]Le travail[travaj]
Le corail[kɔraj]
De l’ail[laj]
aille[aj]La maille[maj]
Une bataille[bataj]
aim[ε̃]La faim[fε̃]
Un daim[dε̃]
aime[ε]Tu aimes[εm]es muet
ain[ε̃]Une main[mε̃]
Prochain[prɔʃε̃]
aine[ε]Une fontaine[fɔ̃tεn]
Prochaine[prɔʃεn]
air[ε]L’air[lεr]
La chair[ʃεr]
aire[ε]Une secrétaire[səkretεr]
Un notaire [nɔtεr]
ais[ε]Un palais [palε]s muet
Mais[mε]s muet
Je voudrais[vudrε]s muet
aise[ε]être à l’aise[εz]son z
Mauvaise[movεz]son z
ait[ε]Du lait[lε]t muet
Elle voulait[vulε]t muet
aix[ε]La paix[pε]x muet
Aix (ville)[εks]son ks

Ce qui, ce que, ce dont

Les pronoms relatifs remplacent la chose qui (ce qui)la chose que (ce que) ou la chose dont (ce dont).

Je ne comprends qu’est-ce qui se passe.
Je ne comprends pas ce qui se passe.
(Je ne comprends pas la chose qui se passe.)
Comprendre quelqu’un ou quelque chose

Je ne sais pas qu’est-ce que tu fais.
Je ne sais pas ce que tu fais.
(Je ne sais pas la chose que tu fais.)
Savoir quelque chose

Tu me racontes qu’est-ce que tu te souviens.
Tu me racontes ce dont tu te souviens.
(Tu me racontes la chose dont tu te souviens.)
Se souvenir de quelque chose / quelqu’un

Des vacances, c’est qu’est-ce que j’ai besoin.
De vacances, c’est ce dont j’ai besoin.
(De vacances, c’est la chose dont j’ai besoin.)
Avoir besoin de quelque chose / quelqu’un

Une vie pleine de joie, c’est ce dont je rêve.
(Une vie pleine de joie, c’est la chose dont je rêve.)
Rêver de quelque chose / quelqu’un

Les sons [y] et [u]

Bu, boue, du, doux…
Bu Boue
Du Doux
Fût Fou
Lu Loup
Mou
Pu Poux
Jus Joue
Rue Roue
Su Sous
Tu Tout
Vu Vous
Flux Flou
Une mule, une moule, un pull, une poule, une bulle, une boule…
Une muleUne moule
Un pullUne poule
Une bulleUne boule
DessusDessous
Une puceUn pouce
Il a rugiIl a rougi
PourPur
Une bruteElle broute
Un bureauUn bourreau
J’ai voulu, des arbres touffus…
J’ai voulu.Des arbres touffus.
Tu as couru.Une douleur musculaire.
Elle a moulu.J’ai de l’humour.
Nous sommes goulus.Une soudure.
Vous mangez goulument.Une moulure.
Du poivre moulu.Une coulure.
Il est bourru.Une mouture.
Du bois vermoulu.Une boursouflure.
Ils sont fourbus.Une doublure.
Une structure, une sculpture, une turbulence…
[y]
Une structureUne sculptureUne turbulence
Un murmureLa cultureUne brûlure
Un roudoudou, un boubou, c’est douloureux…
[u]
Un roudoudouUn boubouC’est douloureux.
Le courrouxUn toutouUne nounou
Un coucouLes amoureux roucoulent.Un nounours
Une tortue court sur un mur…
Virelangues et expressions
Une tortue court sur un mur.
Un hibou doux et roux hurle et hulule comme un fou.
Douze douches douces.
Arthur murmure des mots doux à l’oreille de Marie-Lou.
Pierre qui roule n’amasse pas mousse. (Une personne qui est amoureuse ne peut pas devenir riche.)
Ça coule de source. (C’est la conséquence normale de quelque chose. Ça va de soi.)
Pousser le bouchon un peu loin. (Exagérer dans ses actes ou ses propos.
Aller trop loin.)
Jouer des coudes. (Bousculer et se frayer un chemin dans la foule.)
Se la couler douce. (Vivre sans soucis.)

Attention aux confusions

« Je suis en haut. » Si vous faites la liaison entre « en » et « haut », un Français va comprendre … « Je suis en◡eau » en d’autres termes, « Je suis couvert de sueur », « Je suis en nage » ou encore « Je transpire à grosses gouttes ».

« Voulez-vous abandonner votre plainte ? » Si vous ne faites pas la différence entre le son [ε̃] et le son [ɑ̃], vous allez probablement entendre « plante ».

Ecoutez la différence entre « plainte » et « plante ».

Les voyelles nasales posent parfois de sérieux problèmes aux apprenants. Entendez-vous la différence entre :

« Tante Claire »

Et « teinte claire » ?

ou encore entre :

« Vent frais »

Et « Vin frais » ?

Les bizarreries de la langue française

Hôtelier [otəlje], Batelier [batəlje] , Atelier [atəlje], Râtelier [ratəlje], Chapelier [ʃapəlje], Bachelier [baʃəlje] : La règle du -e [ə] (caduque ou muet) est complexe. Lorsque le -e [ə] est précédé de deux consonnes et suivi d’une consonne, alors il devient sonore (on le prononce). A l’inverse, lorsque le -e [ə] se trouve entre une seule consonne, il devient muet. Exception pour les mots dont le -e [ə] est suivi par i mouillé (ou yod) [j], même s’il est entouré d’une seule consonne, alors exceptionnellement il se prononcera.

En résumé :

2 consonnes + e + 1 consonne = On prononce le -e [ə]
1 consonne + e + 1 consonne = On ne prononce pas le -e [ə]
1 consonne + e + 1 consonne avec [j] = On prononce le -e [ə]

Monsieur (Mon/sieur) se prononce [məsjø] : Dans la première syllabe, le « on » fait exceptionnellement le son [ə], et le « r » à la fin du mot est muet. Étymologiquement parlant, « mon » est l’adjectif possessif et « sieur » une forme contractée de « seigneur ».

Femme se prononce [fam]. Le mot vient du latin Femina qui signifie « femelle ». La prononciation de « femme » avec un « a » [fam] viendrait du mot de l’ancien français « fame » pour désigner quelque chose de bonne réputation ou de renommée. Ainsi on faisait appel à des remèdes de bonne « fame » (remède de bonne femme).

Les mots qui commencent par « abs » se prononcent « aps ».
Exemples : absorber [apsɔrbe] ; absence [apsɑ̃s] ; abstrait [apstrε] …
On remarque la même chose pour les mots en « obs » qui vont se transformer en « ops ». Ex. observation [ɔpsεrvasjɔ̃].

On ajoute parfois des « e » [ə] pour des raisons totalement phonologiques. Ex. Un ours brun => Un ours[ə] brun.

Toujours avec le mot « ours » : lorsque ce mot est suivi d’un mot commençant par une voyelle, il faudra faire une liaison en « s » et non en « z » comme on le fait habituellement en français, car le « s » de « ours » est une consonne sonore.
Ex1. J’ai vu unoursendormi [œ̃nursɑ̃dɔrmi] dans une grotte.

Même chose pour le mot « sens » : étant donné que son « s » final se prononce, on fera une liaison en « s » si le mot qui suit commence par une voyelle.
Ex2. Tourner dans le sensinverse des aiguilles d’une montre. [sɑ̃s◡ɛ̃vɛrs]

Acupuncture (A/cu/punc/tu/re) [akypɔ̃ktyr] : en latin de acus (aiguille) et de punctura (piqûre). La troisième syllabe « punc » se prononce « ponc » [pɔ̃k].

Bœuf, œuf, os : Ces trois mots ont une consonne finale qui s’entend uniquement au singulier. Au pluriel, on ne prononce pas la consonne finale.
Bœuf [bɶf], au pluriel : bœufs [bø]
ɶuf
[ɶf], au pluriel : œufs [ø]
Os [ɔs], au pluriel : os [o]

Second, seconde [səgɔ̃], [səgɔ̃d] : Pourquoi la deuxième syllabe « con »  se prononce-t-telle « gon » ? Tout est question d’étymologie. Le terme vient du latin secundus, qui signifie « qui suit ». Jusqu’au XVIIIe siècle, le mot s’écrivait « segond ». Ensuite, la lettre G a été remplacée par un C, pour rendre la graphie conforme à la racine latine. Mais la prononciation n’a pas suivi l’uniformisation de l’orthographe…

Zinc [zε̃g] : On le prononce « Zing ». Encore un « c » qu’on doit prononcer « g ».

Le « p » à l’intérieur des mots « compte » [kɔ̃t], « prompt » [prɔ̃], « sculpture » [skyltyr] ne se prononce pas.

Qui se ressemble… ne s’assemble pas !

La compréhension [la-kɔ̃-pre-ɑ̃-sjɔ̃] / L’incompréhension
[lε̃-kɔ̃-pre-ɑ̃-sjɔ̃]

Et ton amant [e-tɔ̃-n-amɑ̃] / Étonnamment [e-tɔ-na-mɑ̃]

Un jeune inconnu [œ̃-ʒɶn-n-ε̃kɔny] / Un jeune nain connu [œ̃-ʒɶn-nε̃-kɔny]

La grand-mère [la-grɑ̃-mεr] / La grammaire [la-gram-mεr]

C’est tout vert [sε-tu-vεr] / C’est ouvert [sε-t-uvεr]

J’ai tout fait [ʒe-tu-fε] / J’étouffais [ʒe-tu-fε]

Je nomme [ʒə-nɔm] / Jeune homme [ʒɶn-n-ɔm]

Sept sous-plats [sεt-su-pla] / Cette soupe-là [sεt-sup-la]

Un cœur d’or [œ̃-kɶr-dɔr] / Un quart d’heure [œ̃-kar-dɔr]

Les feuilles mortes

Jacques Prévert parle avec nostalgie et mélancolie d’un amour perdu. Ce poème, écrit en 1945, a été repris en musique par différents artistes : Dalida, Grace Jones, Juliette Gréco, Iggy Pop, Lambert Wilson, Franck Sinitra… « Les Feuilles mortes » est interprétée par Yves Montand en 1949. Qui n’a jamais fredonné cette chanson culte ?

Oh, je voudrais tant que tu te souviennes [suvjεn],
Des jours◡heureux [z-ɶrø] quand nous◡étions◡amis,
En ce temps-là, la vie était plus belle [bεl],
Et le soleil [sɔlεj] plus brûlant qu’aujourd’hui [k-oʒurdɥi].

Les feuilles [fɶj] mortes se ramassent◡à la pelle [pεl],
Tu vois je n’ai pas◡oublié.
Les feuilles mortes se ramassent◡à la pelle,
Les souvenirs [suv(ə)nir] et les regrets [rəgrε]◡aussi.

Et le vent [vɑ̃] du nord [nɔr] les◡emporte [z-ɑ̃pɔrtə],
Dans la nuit froide de l’oubli.
Tu vois, je n’ai pas◡oublié [zublije],
La chanson [ʃɑ̃sɔ̃] que tu me chantais.

C’est◡une chanson, qui nous ressemble [rəsɑ̃blə],
Toi tu m’aimais et je t’aimais.
Nous vivions tous les deux◡ensemble,
Toi qui m’aimais, moi qui t’aimais.

Mais la vie sépare ceux qui s’aiment,
Tout doucement [dus(ə)mɑ̃], sans faire de bruit [brɥi].
Et la mer efface sur le sable,
Les pas des◡amants désunis [dezyni].

Mais la vie sépare ceux qui s’aiment,
Tout doucement [dus(ə)mɑ̃], sans faire de bruit [brɥi].
Et la mer efface sur le sable,
Les pas des◡amants désunis [dezyni].

Version originale : Yves Montand

Version jazz : Iggy Pop

Paris : noms des stations de métro

Denfert Rochereau, Barbès Rochechouart, Bir Hakeim, Richelieu Drouot, Ranelagh,  Faidherbe  Chaligny,  Ourcq…  Si la lecture de ces noms vous donnent la chair de poule, je vous conseille alors d’écouter les audios ci-dessous et de répéter après moi : Dans fer Roche Rot, Bar baisse Rocheux Choir… 😉

Abbesses
Adolphe Chérioux
Alésia
Alexandre Dumas
Alma – Marceau
Anatole France
Anvers Sacré-Cœur
Argentine
Arts et Métiers
Asnières – Gennevilliers Les Courtilles
Assemblée nationale
Aubervilliers – Pantin – Quatre Chemins
Avenue Émile-Zola
Avron

Balard
Barbès – Rochechouart
Basilique de Saint-Denis Hôtel de Ville
Bastille
Bel-Air
Belleville
Bérault
Bercy
Bibliothèque François-Mitterrand
Billancourt
Bir-Hakeim
Blanche
Bobigny – Pablo Picasso Préfecture – Hôtel du Département
Bobigny – Pantin – Raymond Queneau
Boissière
Bolivar
Bonne-Nouvelle
Botzaris
Boucicaut
Boulogne – Jean Jaurès Boulogne-Billancourt
Boulogne – Pont de Saint-Cloud
Bourse
Bréguet – Sabin
Brochant
Butte Montmartre
Buttes Chaumont
Buzenval

Cadet
Cambronne
Campo-Formio
Cardinal Lemoine
Carrefour Pleyel
Censier – Daubenton
Champs-Élysées – Clemenceau Grand Palais
Chardon-Lagache
Charenton – Écoles Place Aristide Briand
Charles de Gaulle – Étoile
Charles Michels
Charonne
Château de Vincennes
Château d’Eau
Château Rouge
Château-Landon
Châtelet
Châtillon-Montrouge
Chaussée d’Antin – La Fayette
Chemin Vert
Chevaleret
Cité
Cluny – La Sorbonne
Colonel Fabien
Commerce
Concorde
Convention
Corentin Cariou
Corentin Celton
Corvisart
Cour Saint-Émilion
Courcelles
Couronnes
Courteline
Créteil
Crimée
Croix de Chavaux
Danube
Daumesnil
Denfert-Rochereau
Dugommier
Dupleix
Duroc

École Militaire
École vétérinaire de Maisons-Alfort
Edgar Quinet
Église d’Auteuil
Église de Pantin
Esplanade de La Défense
Étienne Marcel
Europe
Exelmans 

Faidherbe – Chaligny
Falguière
Félix Éboué
Félix Faure
Filles du Calvaire
Fort d’Aubervilliers
Franklin D. Roosevelt

Gabribaldi
Gabriel Péri
Gaité
Gallieni Parc de Bagnolet
Gambetta
Gare d’Austerlitz
Gare de l’Est
Gare de Lyon
Gare du Nord
George V
Glacière
Goncourt Hôpital Saint-Louis
Grands Boulevards
Guy Môquet
Havre – Caumartin
Hoche
Hôtel de Ville
Iéna
Invalides
Jacques Bonsergent
Jasmin
Jaurès
Javel – André Citroën
Jourdain
Jules Joffrin
Jussieu

Kléber
La Chapelle
La Courneuve – 8 Mai 1945
La Défense Grande Arche
La Fourche
La Motte-Picquet – Grenelle
La Muette
La Tour-Maubourg
Lamarck – Caulaincourt
Laumière
Le Kremlin-Bicêtre
Le Peletier
Ledru-Rollin
Léon Blum
Les Agnettes
Les Gobelins
Les Halles
Les Sablons Jardin d’Acclimatation
Liberté
Liège
Louis Blanc
Louise Michel
Lourmel
Louvre – Rivoli

Mabillon
Madeleine
Mairie de Clichy
Mairie de Montreuil
Mairie de Montrouge
Mairie de Saint-Ouen
Mairie des Lilas
Mairie d’Issy
Mairie d’Ivry
Maison Blanche
Maisons-Alfort
Malakoff
Malesherbes
Maraîchers
Marcadet – Poissonniers
Marcel Sembat
Marx Dormoy
Maubert – Mutualité
Ménilmontant
Michel Bizot
Michel-Ange – Auteuil
Mirabeau
Miromesnil
Monceau
Montgallet
Montparnasse – Bienvenüe
Mouton-Duvernet
Musée d’Orsay
Nation Place des Antilles
Nationale
Notre-Dame-de-Lorette
Notre-Dame-des-Champs
Oberkampf
Odéon
Olympiades
Opéra
Ourcq

Palais Royal – Musée du Louvre
Parc de la Villette
Parmentier
Passy
Pasteur
Pelleport
Père Lachaise
Pereire
Pernety
Philippe Auguste
Picpus
Pierre et Marie Curie
Pigalle
Place de Clichy
Place des Fêtes
Place d’Italie
Place Monge Jardin des Plantes – Arènes de Lutèce
Plaisance
Poissonnière
Pont de Levallois – Bécon
Pont de Neuilly
Pont de Sèvres
Pont Neuf
Pont-Marie Cité des Arts
Porte Dauphine
Porte d’Auteuil
Porte de Bagnolet
Porte de Champerret
Porte de Charenton
Porte de Choisy
Porte de Clichy
Porte de Clignancourt
Porte de la Chapelle
Porte de la Villette
Porte de Montreuil
Porte de Pantin
Porte de Saint-Cloud Parc des Princes
Porte de Saint-Ouen
Porte de Vanves
Porte de Versailles Parc des Expositions de Paris
Porte de Vincennes
Porte des Lilas
Porte d’Italie
Porte d’Ivry
Porte Dorée
Porte d’Orléans
Porte Maillot
Pré Saint-Gervais
Pyramides
Pyrénées
Quai de la Gare
Quai de la Rapée
Quatre-Septembre         

Rambuteau Centre Georges Pompidou
Ranelagh
Raspail
Réaumur – Sébastopol
Rennes
République
Reuilly – Diderot
Richard-Lenoir
Richelieu – Drouot
Riquet
Robespierre
Rome
Rue de la Pompe Avenue Georges Mandel
Rue des Boulets
Rue du Bac
Rue Saint-Maur
Saint-Ambroise
Saint-Augustin
Saint-Denis – Aubervilliers Front Populaire
Saint-Denis – Porte de Paris Stade de France
Saint-Denis Université
Saint-Fargeau
Saint-François Xavier
Saint-Georges
Saint-Germain-des-Prés
Saint-Jacques
Saint-Lazare
Saint-Mandé
Saint-Marcel
Saint-Michel
Saint-Paul Le Marais
Saint-Philippe du Roule
Saint-Placide
Saint-Sébastien – Froissart
Saint-Sulpice
Ségur
Sentier
Sèvres – Babylone
Sèvres – Lecourbe
Simplon
Solférino
Stalingrad
Strasbourg – Saint-Denis
Sully-Morland

Télégraphe
Temple
Ternes
Tolbiac
Tour Eiffel
Trinité – d’Estienne d’Orves
Trocadéro
Tuileries
Vaneau
Varenne
Vaugirard
Vavin
Victor Hugo
Villejuif – Léo Lagrange
Villejuif – Louis Aragon
Villiers
Volontaires
Voltaire
Wagram

Les 10 stations de métro où personne ne va… Même Lorànt Deutsch n’ose pas y aller.