Noms des villes de France

(Travail en cours…) La prononciation des noms de villes ne possède pas de règle établie. Chaque ville a donc une prononciation qui lui est propre. Si vous ne rencontrez pas de problème pour prononcer les noms de Paris, Lyon, Marseille, qu’en est-il de certaines villes ? A vous de le découvrir…

Par ordre alphabétique :

Abbeville [abəvil]
Agen [aʒε̃]
Aix-en-Provence [εksɑ̃prɔvɑ̃s]
Ajaccio [aʒaksjo]
Amiens [amjε̃]
Angers [ɑ̃ʒe]
Angoulême
Annecy
Arras
Auxerre
Avignon
Avoriaz
Beauvais
Belfort
Besançon
Bordeaux [bɔrdo]
Bourg-en-Bresse
Brest
Caen [kɑ̃]
Cannes [kan]
Cassis [kasi]
Chambéry
Chamonix
Clermond-Ferrand
Dijon
Dunkerque
Grenoble
La Rochelle
Le Havre [lə’avr]
Le Mans [ləmɑ̃]
Lille [lil]
Limoge
Lyon [ljɔ̃]
Marseille [marsεj]
Metz [mεs]
Montpellier
Mulhouse
Nancy
Nantes [nɑ̃t]
Nice [nis]
Nîmes [nim]
Orléans
Pau
Perpignan
Pont-Aven
Quend
Reims
Rennes
Rouen
Saint-Etienne
Strasbourg
Toulouse
Tours
Versailles

Mettre le bon accent sur la lettre « e » quand c’est nécessaire

RÈGLE GÉNÉRALE : On ne met jamais d’accent sur un « e » suivi de deux consonnes – identiques ou différentes – ou d’un « x » qui correspond souvent à [ks] ou [gz].

Exemples : un escargot [εskargo], essuyer [esɥije], une erreur [εrɶr], un effort [efɔr], un examen  [εgzamε̃], un exercice [εgzεrsis], Mexique [mεksik] …

Note importante : Les groupes consonantiques bl, br, cl, ch, cr, dr, gl, gr, ph, pl, pr, tr… comptent pour une seule unité car les deux consonnes sont indissociables.

Ex. éphémère

Par conséquent, la lettre « e » suivie d’un groupe consonantique sera coiffée d’un accent pour faire un [e] (é fermé) ou [ε] (è ouvert).

Remarques :

  • La lettre e + 2 consonnes fait le son [ε] ou plus rarement le son [e]
  • Je note également que la lettre « e » suivie de deux consonnes ne fait pas le son [ə], sauf pour les quelques mots suivants : dessous [dəsu], dessus [dəsy], ressource [rəsurs]

Pour bien s’y retrouver, il faut découper le mot de manière syllabique. Prenons comme exemple le mot « maternité » et découpons-le en 4 syllabes.

  • Ma / ter / ni / té [matεrnite] : je remarque que la lettre « e » est suivie d’un « r » dans la 2ème syllabe, et d’un « n » dans la troisième syllabe. On en conclut donc que le « e » qui fait le [ε] ne prendra pas d’accent.

Examinons les mots suivants : terrible, effervescent, espagnol, certificat, esprit…

Ter / ri / ble      [tεribl]

Ef / fer / ves / cent    [efεrvesɑ̃]

Es / pa / gnol    [εspaɲɔl]

Cer / ti / fi / cat     [sεrtifika]

Es / prit   [εspri]

Lorsque la lettre « e » n’est suivie que d’une seule consonne, alors il faut mettre un accent aigu. On entendra le son [e].

Examinons les mots suivants et découpons-les : métier, métal, intéressant, sérénité…

/ tier [metje]                                           / tal [metal]
In / / res / sant [ε̃terεsɑ̃]                        / / ni / [serenite]

A la question « quand dois-je mettre un accent grave sur la lettre e (è) ? », je réponds :
Pour le savoir, il faut encore découper le mot en syllabes pour comprendre la règle des accents.

Prenons un exemple : le mot « repère » [rəpεr].

  • Re / / re : la troisième syllabe se termine par un e muet. Ce « e » que l’on ne prononce pas va ouvrir le « e » de la seconde syllabe (pè) pour créer le son [ε] (un è ouvert). Par conséquent, le « e » la deuxième syllabe prendra un accent grave `.

Voici d’autres exemples : mère, bière, frère, prière, sorcière, mystère, lèpre

Mè / re [mεr]                            Biè / re [bjεr]                    frè / re  [frεr]                   Pri / è / re [prijεr]                 Sor / ciè / re [sɔrsjεr]
Mys / tè / re [mistεr]           Lè / pre [lεpr]

Tous ces mots se terminent par un e muet. Ce « e » que l’on ne prononce pas va ouvrir le « e » de la syllabe qui précède, c’est pourquoi ces mots ont un è et non un é.

Autre règle qui s’applique pour le « è » :

Lorsque le è [ε] se trouve sur la dernière syllabe et que le mot se termine par « s », alors on met également un accent grave.

Exemples : exprès [εksprε], cyprès [ciprε], procès [prɔsε], accès [aksε]

Par ailleurs, l’accent circonflexe indique la disparition d’une lettre (par ex. le « s » dans l’ancien français).

Exemple : forêt [fɔrε] : forest (dans la même famille, on a aussi forestier).
Autres exemples : vêtement [vεtmɑ̃] (vestimentaire, vestiaire) ; goût [gu] (gustatif, dégustation) ; hôpital [ɔpital] (hospitalité)

C’est à vous de jouer, trouvez le bon accent si besoin …

Traverser, deroulement, lecture, emerveillement, fidele, fidelite, acces, acceder, algebre, allegre, allegresse, artere, arteriel, assechement, assecher, athlete, athletique, athletisme, bibliotheque, bibliothecaire, boheme, bohemien, celebre, celebrer, celebrite, college, collegien, complete, completement, complement, completer, creme, cremeux, ecremer, diabete, diabetique, discrete, discretement, discretion, fievre, fievreux, gene, geneticien, genetique, greve, greviste, homogene, homogeneité, hygiene, hygienique, hypotheque,  hypothequer, obese, obesite, oxygene, oxygener, phenomene, phenomenal, piece, poeme, poete, poesie, poetique, scene, scenique, seche, secher, siecle, sincere, sincerement, sincerite, synthese, synthetique, synthetiser, systeme, systematique.

Madeleine Ley

Madeleine Ley est une poétesse d’origine belge née à Anvers en 1901 et morte en 1981. Pour en savoir plus, consultez le site du Service du livre belge.

« Odelette » est  extrait du recueil Petites voix (1930).

Odelette

Araignée grise,
Araignée d’argent,
ton◡échelle exquise
tremble sous le vent.

 Toile d’araignée
– émerveillement –
lourde de rosée
dans le matin blanc !

Ouvrage subtil
qui frissonne et ploie,
ô maison de fil,
escalier de soie !

Araignée grise,
Araignée d’argent,
ton◡échelle exquise
tremble dans le vent.

Prononciation de « AUCUN » « AUCUNE »

Aucun [okœ̃] / Aucune [okyn

 

Pas de clef à la poésie  (de Andrée Chedid)

Pas de clef à la poésie
Pas de ciel
Pas de fond
Pas de nid
Pas de nom

Ni lieu
Ni but
Ni raison

Aucune borne
Aucun fortin
Aucun◡axe
Aucun grain

Mais ce souffle

Qui s’infiltre

Dans l’étoffe des◡âmes

Pour délier leurs saisons :

Peuple d’hirondelles
Au regard pénétrant
A la vue déployée.

[ə], [ø] et [ɶ] : trois graphies pour un même son

Son [ə] : Langue en avant au niveau intermédiaire (ou central), lèvres arrondies comme pour dire [o] et un peu projetées en avant. Son [ø] : Langue en avant comme pour le son [ə], lèvres entrouvertes à peine arrondies et non projetées vers l’avant. Son [ɶ] : Langue en avant comme pour le son [ə], bouche ouverte, lèvres non arrondies et non projetées vers l’avant.
     
retenir [rətənir] curieux, se [kyrjø, kyrøz] sœur [sɶr]
 

revenir

 

[rəvənir]

 

anxieux, se

 

[ɑ̃ksjø, ɑ̃ksjøz]

 

cœur

 

[kɶk]

 

deviner

 

[dəvine]

 

milieu

 

[miliø]

 

œuf, œufs

 

[ɶf, ɶ]

 

grenouille

 

[grənuj]

 

camaïeu

 

[kamajø]

 

mœurs

 

[mɶr]

 

brebis

 

[brəbi]

 

neveu

 

[nəvø]

 

œuvre

 

[ɶvr]

 

je me retourne

 

[ʒə mə rəturn]

 

peureux

 

[pɶrø]

 

œil

 

[ɶj]

 

je ne le regarde pas

 

[ʒə nə lə rəgard pa]

 

mieux

 

[mjø]

 

bœuf

 

[bɶf]

 

renard

 

[rənar]

 

cheveu

 

[ʃəvø]

 

nœud

 

[nɶ]

 

relever

 

[rələve]

 

creux

 

[krø]

 

heure

 

[ɶr]

 

cependant

 

[səpɑ̃dɑ̃]

 

heureux, heureuse

 

[ɶrø, ɶrøz]

 

jeune

 

[ʒɶn]

 

premier, première

 

[prəmje, prəmjεr]

 

jeu, jeux

 

[ʒø]

 

peuple

 

[pɶpl]

 

menu

 

[məny]

 

européen, européenne

 

[ørɔpeε̃, ørɔpeεn]

 

beurre

 

[bɶr]

Les cerisiers en fleurs

Vieux renard

Un œil, des yeux

L’heure de déjeuner

Un camaïeu de bleu

Le chemin des amoureux

Jeune tourterelle

Des gens heureux

Tomate Cœur de bœuf

Œil au beurre noir

Jeter un œil à …

Une brebis égarée

Une heure creuse

Petit appétit

Pour tout connaître sur la lettre E, allez sur la page Comment prononcer la lettre ou voyelle E

Adjectifs masculins avec consonne finale muette

La transcription phonétique est entre parenthèses.

Bas (ba) – Basse (bas)

Bavard (bavar) – Bavarde (bavard)

Beau (bo) – Belle (bεl)

Blanc (blɑ̃) – Blanche (blɑ̃ʃ)

Blond (blɔ̃) – Blonde (blɔ̃d)

Brun (brœ̃) – Brune (bryn)

Courageux (kuraʒø) – Courageuse (kuraʒøz)

Doux (du) – Douce (dus)

Faux (fo) – Fausse (fos)

Frais (frε) – Fraiche (frεʃ)

Frileux (frilø) – Frileuse (friløz)

Gentil (ʒɑ̃ti) – Gentille (ʒɑ̃tij)

Grand (grɑ̃) – Grande (grɑ̃d)

Gros (gro) – Grosse (gros)

Haut (‘o) – Haute (‘ot)

Intelligent (ε̃teliʒɑ̃) – Intelligente (ε̃teliʒɑ̃t)

Jaloux (ʒalu) – Jalouse (ʒaluz)

Lourd (lur) – Lourde (lurd)

Méchant (meʃɑ̃) – Méchante (meʃɑ̃t)

Petit (p(ə)ti) – Petite (p(ə)tit)

Roux (ru) – Rousse (rus)

Souriant (surjɑ̃) – Souriante (surjɑ̃t)

V comme Vendetta

Le discours prononcé par V dans le film « V pour Vendetta » montre un magnifique exemple d’allitération en V (j’en conte 58 !).

Voilà ! Vois en moi l’image d’un humble vétéran de vaudeville. Distribué vicieusement dans les rôles de victime et de vilain par les vicissitudes de la vie. Ce visage, plus qu’un vil vernis de vanité est un vestige de la vox populi aujourd’hui vacante, évanouie. Cependant cette vaillante visite d’une vexation passée se retrouve vivifiée et a fait vœu de vaincre cette vénale et virulente vermine vantant le vice et versant dans la vicieusement violente et vorace violation de la volition ! [il trace un V sur une affiche] Un seul verdict : la vengeance. Une vendetta telle une offrande votive mais pas en vain. Car sa valeur et sa véracité viendront un jour faire valoir le vigilant et le vertueux. [il rit] En vérité ce velouté de verbiage vire vraiment au verbeux alors laisse-moi simplement ajouter que c’est un véritable honneur que de te rencontrer. Appelle-moi V.

Lire un texte à haute voix

La lecture à haute voix est un exercice que je recommande à toutes les personnes qui souhaitent s’exprimer clairement en français.

En lisant à voix haute, on apprend à bien positionner sa langue et ses lèvres, mais aussi à identifier les sons et à comprendre le sens des mots. En apprenant à bien articuler, on améliore sa diction.

En lisant à voix haute, on s’ouvre à l’autre (l’auditeur), et l’on redécouvre le plaisir de la lecture et du partage. La lecture à haute voix met les sens en éveil et demande de l’attention, un effort de concentration et une bonne respiration. En lisant dans sa « tête », l’apprenti lecteur laisse parfois passer des erreurs de lecture, d’où l’intérêt de lire à voix haute pour les corriger.

Lire à voix haute des textes choisis est une expérience enrichissante qui permet de découvrir des auteurs et de beaux textes. Si l’exercice nécessite de la patience pour les débutants, le chemin parcouru reste une expérience unique où chacun découvre le plaisir de rendre un texte intelligible, en maîtrisant des phrases fleuves, en respectant la ponctuation, la musicalité et le sens du texte. 

Petite révision de septembre 2/2

[aj]
[uj]
[waj]
[kε̃kajri] quincaillerie [brəduje] bredouiller [vwajaʒ] voyage
 

[ʒɔajri]

 

joaillerie

 

[bruje]

 

brouiller

 

[ε̃krwajabl]

 

incroyable

 

[debrusaje]

 

débroussailler

 

 

[bafuje]

 

bafouiller

[ʒwajø] joyeux [saʒnuje] s’agenouiller
[ij]
[ɶj]
[εj]
[tijɶl] tilleul [ɶj] œil  [krεjɔ̃] crayon
 

[papijɔ̃]

 

papillon

 

[kɶjir]

 

cueillir

 

[rεjɔ̃]

 

rayon

 

[sɔlεj]

 

soleil

[ø]
[ɶ]
[ə]
 

[mjεlø]

 

mielleux

 

[ɶrø]

 

heureux

 

[rəgrεte]

 

regretter

 

[vø]

 

vœu

 

[pɶrø]

 

peureux

 

[rəgarde]

 

regarder

 

[sɶr]

 

sœur

 

[kɶr]

 

cœur

Bafouiller des excuses.
Un regard heureux. Des yeux peureux.
S’agenouiller et prier.
Un rayon de soleil.
Il faut que j’aille à la quincaillerie.
Sœur de cœur.
Brouiller les pistes.
Œil pour œil, dent pour dent.
Un papillon sous le grand tilleul.
Regretter ses vœux.
Un incroyable voyage.

Petite révision de septembre 1/2

[o]
[œ] 
[ɑ̃]
[ʒon] jaune [ʒɶn] jeune [ʒɑ̃] gens

[y]

[u]
[ryʒir] rugir [ruʒir] rougir
 

[ʒy]

 

jus

 

[ʒu]

 

joue

[ty] tu [tu] tout
[œ̃]
[ʒyʒ] juge [ʒœ̃t] junte
 

[ʒœ̃gl]

 

jungle

[ε̃]
[ʒε̃ʒɑ̃br] gingembre
 

[vε̃sɑ]

 

Vincent


[ɔ̃]
[kɔ̃stɑ̃tε̃] Constantin
La joue rouge.

Les jeunes gens.

Le chien jaune (Livre).

Le lion rugit.

Jus de fruit.

Jaune d’œuf.

Tu vas bien.

Tout va bien.

La junte de la jungle.

Couleur Jaune de Naples.
Jus de gingembre.

Vincent et Constantin.